Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 12:09
Robert n'est pas un thuriféraire...


 

 

Robert n'est pas un thuriféraire, il ne flatte pas, il n'encense pas, il ne flagorne pas, non, Robert est là pour dénigrer, pour déverser sa bile et son aigreur.

 

Robert est à lui tout seul une caricature de l'acrimonie et de l'amertume, un spécialiste de l'animosité...

 

Il sait manier l'insulte policée, le verbe qui fait mouche et qui terrasse l'adversaire à abattre. Il maîtrise parfaitement l'art d'anéantir un article en quelques mots : c'est un commentateur habile dans la diatribe et la négation de l'autre.

 

Aucune aménité, aucune empathie chez Robert... il est là pour détruire et démolir les articles qu'il vient de lire. Et il le fait avec une rare constance, parfois avec empressement quand il vient commenter le premier un article...

 

Sévère, soupçonneux, il éprouve un plaisir sans bornes pour trouver le commentaire qui va piquer au vif, qui va mettre le doigt sur les défauts, les défaillances.

Quelle régularité dans la critique ! quelle constance dans le dénigrement !

 

Robert aime l'hyperbole agressive, dominatrice et dénonciatrice : les autres sont des "attardés", "ils manquent de méthode, de culture, d'humilité...", comme si lui-même était un parangon de cette culture et de cette humilité.

 

Les autres font partie de "l'élite mitoyenne", ils sont des des "pisse-copies". Robert fustige souvent le "journalisme mitoyen" et ses "plumitifs".

Autant de termes péjoratifs dont il use avec bonheur et délectation...

 

Robert prétend détenir la vérité, et s'il a une certaine culture, il n'hésite pas à dédaigner celle des autres.

 

Pervers, Robert ?

Cette épithète ne lui déplairait pas, il la revendiquerait presque.

 

Jamais il n'acquiesce, jamais il ne flatte, jamais il n'encense. Son fait n'est pas l'hypocrisie : on peut le lui concéder, il n'est pas un Tartuffe. Il serait plutôt un Alceste du commentaire ou encore un bouffon petits pieds : bien caché derrière son ordinateur, il décoche ses flèches et distille son venin...

 

Il se met au service du mot péjoratif, il cultive la critique, il aime l'épithète ravageuse, l'adjectif dévalorisant, voire humiliant.

 

Il déverse une forme de mépris amusé sur de nombreux articles, mais lui-même se garde bien de se soumettre aux jugements des autres, il ne publie aucun article et préfère se spécialiser dans le commentaire agressif. Du haut de son mépris, il flotte sur les hauteurs de sa suffisance et de son autosatisfaction.

 

Sa volonté de puissance s'exerce dans le plaisir du dénigrement : on sent une jubilation dans la critique, un bonheur de déconstruire, d'annihiler, d'anéantir le rédacteur ou la rédactrice.

 

Robert, spécialiste de la critique acérée, sans nuances, est un expert du dénigrement permanent.

 

Robert n'est-il pas un esthète de la négation d'autrui ? Il s'affirme en niant les autres et pourtant, fidèle lecteur, il vient commenter de nombreux articles, et les lit avec assiduité.

Bravo Robert ! Vos commentaires sont un modèle de négativité, mais on ne peut que louer leur constance et leur régularité dans la critique.

 


 

 

 

 

 

 

Robert n'est pas un thuriféraire...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/