Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 08:45
Le sexisme ordinaire...

 

 

En regardant la liste des articles publiés sur Agoravox, on peut constater que la plupart des rédacteurs sont des hommes, comme si les femmes étaient presque exclues de ce cercle réservé à la gent masculine...

Les femmes devraient-elles se cantonner aux tâches ménagères ? N'auraient-elles pas le droit de s'exprimer sur un média comme Agoravox ?

Curieuse inégalité !

 

Mais, au fond, c'est encore le cas dans de nombreux domaines...

Inégalité dans les salaires, inégalité dans les tâches ménagères qui restent trop souvent dévolues en grande partie aux femmes, inégalité dans le travail car certains postes sont réservés presque exclusivement aux hommes, violences subies par les femmes...

Il reste encore bien des progrès à accomplir pour atteindre une égalité...

 

Que dire de certaines persistances culturelles ?

La femme considérée comme une mineure, la femme incapable de réflexion, la femme frivole attachée à des apparences...

Que de clichés persistent encore !

J'ai ainsi reçu des messages insultants et sexistes de la part des modérateurs d'Agoravox...

Par exemple :

"Banalités de collégien... "

"Ce billet traduit un âge mental de 15 ans de l'auteure qui ferait mieux de ne plus écrire car ses textes sont sans intérêt, niveau commentaire de bistrot..."
"C'est le type même de bavardage totalement creux, de l'autoérotisme verbal comme en font celles qui n'ayant jamais rien fait n'ont rien à dire..."

 

Bien évidemment, ces messages outranciers restent anonymes et ne sont même pas signés.

Ils relèvent, à mon sens, d'une forme de sexisme, comme si une femme était inapte à la réflexion, une façon de rabaisser l'autre.

On peut noter la généralisation de l'expression : "ses textes sont sans intérêt", on peut constater des clichés souvent utilisés : "la femme bavarde, celles qui n'ont jamais rien à dire..."

 

Voilà des jugements péremptoires, qui ne sont même pas argumentés... L'insulte n'est aucun cas une argumentation.

Cela relève de l'intimidation,  d'une forme de misogynie et de sexisme ordinaires.

On y perçoit une volonté de dominer, de réduire à néant, d'annihiler l'autre, de le traiter comme un enfant.

C'est ce que l'on appelle du "machisme"...

 

Combien de femmes sont ainsi traitées comme des mineures dans certains pays qui paraissent bien éloignés de notre culture ?

Combien de femmes sont ainsi méprisées, regardées de haut, infantilisées, considérées comme des objets ?

On le voit : même en France, dans notre pays, le machisme a la vie dure.

Je souhaite, pour ma part, que les femmes soient davantage représentées sur un média comme Agoravox.

Je les encourage à ne pas céder devant ces pressions sexistes...

Je les encourage à prendre la parole afin d'exprimer leurs idées, leurs revendications, leurs expériences...

 

 

 

 

 

 

Le sexisme ordinaire...
Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 08:19
L'Obs ferme ses blogs...

 

 

 

En cette fin du mois de juin, le journal L'Obs a décidé de fermer ses blogs accessibles jusqu'à ce jour aux internautes, un espace de liberté qui s'évanouit, encore...

 

Voici le message que j'ai reçu : 

"Fermeture de la plateforme des blogs
Cher blogueur, 

Vous recevez ce message car vous êtes actuellement utilisateur de la plateforme des blogs de l’Obs. Certains d’entre vous y écrivent depuis plusieurs années et nous vous remercions de votre fidélité. 

Pour des raisons à la fois éditoriales et techniques, l’Obs a décidé de fermer cette plateforme à compter du 30 juin 2017. "

 

On le voit : le message est laconique et l'explication qui nous est donnée est sibylline...

 

Cette disparition me rappelle celle du Post où tout un chacun pouvait écrire sur toutes sortes de sujets...

 

Les blogs des internautes permettaient de diffuser des articles, de recevoir des commentaires, d'y répondre.

 

Que penser de cette disparition ?

On a l'impression qu'une certaine forme de liberté d'expression ouverte à tous dérange...

On a l'impression que certaines idées ne sont pas les bienvenues, même si elles peuvent être soumises à la critique et à la controverse...

 

Curieuse impression en ce début de règne d'un nouveau président : des journalistes sont évincés de certains médias, Natacha Polony, Frédéric Taddeï... certains sites s'évanouissent...

 

Voilà de bien mauvais signes, alors que commence une nouvelle présidence...

Voilà de bien mauvais signes alors qu'Emmanuel Macron annonce aussi que l'interview traditionnelle du 14 juillet n'aura pas lieu.

Comme si les journalistes pouvaient poser des questions gênantes, comme s'il fallait maîtriser à l'extrême la communication présidentielle...

Un Président qui se défile devant les journalistes, pour le 14 Juillet, voilà qui n'est pas de bon augure...

Va-t-on entrer dans une ère où les médias seront surveillés et verrouillés ?

Va-t-on entrer dans un monde où la liberté de s'exprimer sera réservée à une élite triée sur le volet ?

Un président jupitérien qui se retranche derrière sa fonction : c'est ainsi qu'apparaît Emmanuel Macron.

Bien sûr, il semble vouloir rompre avec les habitudes de son prédécesseur trop proche des journalistes, mais il tombe dans un excès inverse qui risque aussi de lui nuire...

 

Tout cela est inquiétant.

 

 

 

 

 

 

 

L'Obs ferme ses blogs...
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:24

 

silence 3

 

Agoravox est un journal citoyen qui permet à un grand nombre de contributeurs de rédiger des articles et de s'exprimer : vive la liberté d'expression ! J'ai, pour ma part, publié de nombreux articles... et j'ai pu y exposer nombre de mes idées... Belle expérience !

 

Pour autant, l'expérience a tourné court : on m'a, d'abord, reproché de vouloir occuper quotidiennement le terrain, puis d'empêcher les autres de s'exprimer, alors que les publications sont nombreuses sur le site.

 

Aux dires de certains, je prenais même la place des autres ! Un agoranaute est venu, sur mon blog, déposer des messages d'intimidation, vantant les vertus de l'éclectisme qui n'était plus possible, en raison de mes nombreux articles publiés sur agora !

 

On m'a accusée aussi de médiocrité, certains se sont mis à noter mes articles, à les traiter de rédactions sans intérêt ! Qui plus est, certains se sont attaqués au métier de professeur, même à propos d'articles qui n'évoquaient pas du tout ce sujet.

C'était, bien sûr, l'occasion, pour certains, de ridiculiser les profs, de les railler : attitudes de potaches assez faciles...

 

Quand les commentaires ne se sont plus réduits qu'à des agressions verbales concernant mon métier, j'avoue qu'il ne m'a pas paru sérieux de continuer à m'exprimer sur le site.

 

J'ai vraiment eu l'impression que l'on voulait, sans cesse, me ramener à mon métier de professeur, alors que j'abordais bien d'autres sujets.

Pour ma part, je pense qu'un journal se doit d'évoquer toutes sortes de thèmes : la variété est importante, on peut aborder des sujets d'actualité, mais aussi des sujets culturels, des souvenirs, des expériences... l'éclectisme justement !

 

En renonçant à publier sur le site, j'essaie de me protéger d'attaques indignes qui mettent à mal mon métier, mon travail, ce que je suis.

Je renonce à une forme de liberté d''expression qui m'était offerte... Dommage !

Mais la liberté d'expression est-elle vraiment possible ?

 

Je déplore, surtout, les commentaires vulgaires, grossiers qui m'étaient adressés : tout cela est assez indigne de la part d'internautes qui se cachent derrière un anonymat pour insulter, mépriser et dénigrer.

 

Mais il paraîtrait que la liberté d'expression doit, aussi, passer par des paroles de haine et de mépris... Il est vrai que le métier d'enseignant devient, dans nos sociétés de crise, la cible de toutes les critiques : on les rend responsables de tous les échecs de la société : le chômage, les difficultés des élèves, leur incivilité... Les enseignants deviennent des boucs émissaires, dans un monde sans repères, où les parents ont, eux-mêmes, des problèmes pour jouer leur rôle d'éducateurs...

L'expérience d'agoravox m'a de toute façon enrichie et je ne la regrette pas : j'ai écrit sur toutes sortes de sujets qui m'intéressaient.

 

L'aventure se poursuit sur mon blog, de manière plus sereine.

Le pire, c'est que je ne suis pas la seule à avoir fui le site d'agoravox : d'autres l'ont aussi déserté, excédés par des commentaires hors de propos, d'autres sont partis, se privant, eux aussi, d'une forme de liberté d'expression.

Je regrette ces renoncements mais je les comprends, puisque j'ai moi-même renoncé à poursuivre l'aventure.

On peut déplorer, aussi, l'auto-suffisance de certains commentateurs qui n'ont qu'un but : se mettre en valeur, pour prouver et mettre en oeuvre une forme de supériorité  qu'ils n'ont pas mais qu'ils prétendent détenir...

 

 

silence.jpg



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/