Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 13:19
Tout le charme d'un tableau de Vermeer...

 

 

 

 

 

Vermeer, peintre néerlandais du 17 ème siècle a peint souvent des personnages dans des intérieurs somptueux : la lumière fait vivre ses toiles, elle se reflète dans le décor, des meubles, un vase, une aiguière...

 

Dans un de ses tableaux les plus célèbres, intitulé La jeune fille à la perle, Vermeer peint le portrait d'une jeune fille à la beauté radieuse : le tableau est centré sur le visage de la jeune fille : elle porte une perle à l'oreille gauche, petit bijou sur lequel se concentre la lumière.

 

La jeune fille, de profil, tourne son visage vers le peintre : les yeux, la bouche sont mis en valeur par un glacis qui les illumine et les éclaire.

 

Le vêtement somptueux de la jeune femme apparaît soyeux, couleur d'or sous un col blanc. La tête est couverte d'un turban d'un bleu vif et profond. De ce turban, retombe avec de légers plis un tissu soyeux et flamboyant...

 

Le visage enfantin révèle à la fois pureté et sensualité. Le peintre a su souligner l'aspect angélique de la jeune fille : les traits sont fins, les sourcils à peine marqués.

 

De grands yeux sombres observent le peintre et le spectateur du tableau. Le fond obscur, par contraste, montre bien le caractère lumineux et limpide du visage.

 

L'artiste a su mettre en valeur dans l'obscurité de la toile la perle étincelante de la jeune fille : le bijou semble comme en suspension sous l'oreille de la demoiselle, il attire le regard par sa brillance, ses reflets...

 

Vermeer semble jouer sans cesse dans ce tableau de l'ambiguité : sensualité et innocence se mêlent ici habilement : d'ailleurs, la perle est à la fois symbole de pureté et de vanité : bijou discret, elle reflète aussi une certaine richesse, un désir de briller...

 

Ce portrait nous étonne par sa fraîcheur, sa vie : la jeune fille semble s'animer sous nos yeux, tourner la tête vers le spectateur du tableau... Le regard lui-même plein de vivacité nous émeut...

 

Simplicité, élégance, charme, sensualité caractérisent ce portrait. Ce tableau d'une jeune fille peint au 17 ème siècle nous touche par sa modernité et son caractère intemporel...

 

La toile a été peinte vers 1665, elle mesure 45 sur 40 cm. 

 


L’exposition Vermeer se tiendra du 22 février au 22 mai, et s’inscrit dans une saison du Louvre dédiée au Siècle d’or hollandais : 12 toiles de Vermeer seront exposées.

 

 

http://www.20minutes.fr/culture/2017311-20170220-vermeer-exposition-louvre-tord-cou-legende-genie-solitaire

 

 

http://presse.louvre.fr/vermeer-et-les-maitres-de-la-peinture-de-genre/

 

http://www.lepoint.fr/arts/visitez-avant-tout-le-monde-l-exposition-vermeer-au-louvre-21-02-2017-2106449_36.php

 

http://youtu.be/EXRZGzRw-4M

 

http://youtu.be/fExnuHGgZDQ

 

 

http://youtu.be/34rJhdkQUtQ

 

 

 

 

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 17:38
Terrorisme au musée...



Une guerre larvée, insidieuse a commencé : elle peut frapper partout, de manière brutale, soudaine.

Elle a frappé le 7 janvier, en France, à Paris, en février, au Danemark, à Copenhague, le 18 mars, dans le centre même de la ville de Tunis...

Elle peut frapper sur un lieu de travail, sur un site touristique, un lieu de réunion.

Elle vise la liberté d'expression, la culture, elle vise à anéantir le bonheur, le savoir, les connaissances, elle s'attaque à des innocents sans défense qui ne peuvent ni riposter, ni se défendre.

Le musée du Bardo, à Tunis, a été visé par une attaque terroriste : des touristes ont été la cible d'hommes en armes, dans une attaque indigne...

Images surréalistes de simples touristes, agressés lors d'une visite dans un musée. Images de gens en vacances, atteints par des armes lourdes.

Le musée du Bardo de Tunis est l'un des plus beaux et plus riches du bassin méditerranéen. Il accueille des centaines de milliers de visiteurs chaque année, et retrace l'histoire de la Tunisie, sur plusieurs millénaires et à travers plusieurs civilisations. Ce musée abrite de somptueuses mosaïques, notamment celle du poète Virgile, entouré de deux muses, une autre de Neptune triomphant, sortant des ondes, trident en main, debout sur son char tiré par quatre chevaux qui piaffent.

On voit, sur des images tournées par les otages de cette attaque terroriste, des touristes à terre, prostrés devant ces mosaïques, essayant d'échapper à la mort.

Peut-on parler, alors de guerre ? Les termes de massacre, d'assassinats conviendraient mieux !

Une quarantaine de blessés, 23 morts, tel est le bilan de l'attaque : les touristes, sous le feu des terroristes, ne pouvaient échapper aux balles des kalachnikovs.

Frapper des touristes en vacances, c'est s'attaquer, aussi, à l'économie d'un pays qui vit de cette activité ...

Frapper des touristes, c'est faire fi de toute humanité.

Les terroristes agissent en kamikazes, tels des justiciers qui accomplissent leur djihad jusqu'à la mort. Le fanatisme fait qu'ils ne redoutent pas la mort et qu'ils en font même une sorte de quête...

Le fanatisme est la pire des "contagions", disait Voltaire, dans un article du Dictionnaire philosophique : "Lorsqu'une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable....
Il n'y a d'autre remède à cette maladie épidémique que l'esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les moeurs des hommes... Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d'être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. Ces misérables puisent leurs fureurs dans la religion même qui les condamne...
Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage.... Ces gens-là sont persuadés que l'esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu'ils doivent entendre.
Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?
Ce sont d'ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains..."

Oui, les terroristes sont ainsi, manipulés, ils deviennent des girouettes, des marionnettes entre les mains de monstres inhumains, des gens sans foi, ni loi, qui abusent de la crédulité de jeunes esprits, qui s'emparent de leur fragilité...

Le terrorisme et le fanatisme conjugués deviennent les plaies de notre monde : de multiples facteurs interviennent, sans doute, dans le développement de ce phénomène, le commerce des armes, la misère sociale et intellectuelle, le manque de perspectives et d'avenir...

Les puissances occidentales sont, en partie, responsables de cette situation, le monde arabe, lui-même divisé et traversé par des courants i
ntégristes et extrémistes dangereux, se laisse emporter par cette fureur du fanatisme...

Mosaïque représentant Virgile

Mosaïque représentant Virgile

Mosaïque de Neptune  photo de Tony HIisgett creative commons

Mosaïque de Neptune photo de Tony HIisgett creative commons

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/