Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 12:23
Le succès des discothèques clandestines...

 

"Les discothèques sont totalement fermées en raison de la crise sanitaire... (elles ouvriront leurs portes à partir du 16 février, a annoncé, hier, Jean Castex.) Mais, voilà, en attendant, certains ont du mal à s'en passer...

Alors, ils ont trouvé une solution : les soirées clandestines, l'entrée est payante, le pass sanitaire n'est même pas exigé.

 

Certains fêtards ont envie de danser : au coeur de la 5ème vague, des soirées payantes sont donc organisées pour contourner la fermeture des discothèques.

Sur les réseaux sociaux, un compte propose des soirées parisiennes privées, moyennant un droit d'entrée : l'adresse est communiquée deux heures seulement avant l'événement.

Parfois, ce sont des soirées à thème : par exemple, soirée orientale...

 

L'adresse conduit vers une banlieue parisienne cossue : il y a foule sur le trottoir.

"Nous, c'est la deuxième fois qu'on vient..."déclarent des participants.

Tous les codes d'une boîte de nuit sont réunis : un videur accueille les gens : "Vous venez de la part de qui ?"

"On est sur une liste" répondent les invités...

 

Derrière le portail, un hôtel référencé sur internet, privatisé pour l'occasion.

L'entrée est payante : 30 euros pour les filles, 100 euros pour les hommes... 

Un bon business, donc.

 

A l'intérieur, aucun protocole sanitaire ! Pas de pass sanitaire, pas de masque, pas de gestes barrières.

Sur la piste de danse, environ 200 personnes : il y a un DJ, un bar, et même un carré VIP.

 

La plupart des clients sont étudiants, ils ont moins de 25 ans. Certains ont même travaillé à l'hôpital !

 

Selon la préfecture des Hauts-de-Seine, ces soirées sont illégales. Evidemment ! Mais, même illégales, elles se déroulent sans aucun geste barrière. Des enquêtes vont être ouvertes.

Dans les établissements accueillant du public, le pass sanitaire doit être exigé, et le respect des gestes barrières doit être vérifié par les organisateurs.

 

Et si l'on en croit la clientèle, ces soirées sont en vogue et connaissent un vif succès !"

 

Bref, avec de telles soirées, on voit que le virus a encore de beaux jours devant lui.

Bientôt, le pass vaccinal sera mis en place, mais ces soirées sont déjà de plus en plus fréquentes et fréquentées : l'habitude est prise.

Aucune vérification, une liberté totale, une impunité aussi...

 

Ces fêtards ne prennent pas la mesure de leur conduite : ils risquent de se contaminer et de propager le virus dans leur entourage...

Vouloir faire la fête à tout prix, c'est un manque total de responsabilité...

Oui, mais voilà : l'interdiction appelle la transgression....

 

Je me demande si le gouvernement a prévu un protocole pour empêcher la tenue de ces soirées ?  Sinon, comment empêcher le virus de circuler ?

La mise en place du pass vaccinal dans ce cas précis n'a aucune efficacité...

Alors, à quoi sert le pass vaccinal ?

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/enquete-france-2-au-coeur-d-une-boite-de-nuit-clandestine_4921585.html

 

 

 

 

Le succès des discothèques clandestines...
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2021 3 29 /12 /décembre /2021 09:24
Pourquoi les meetings sont-ils épargnés ?

 

La situation est critique, nous dit-on. De plus en plus de cas de Covid, des hôpitaux qui commencent à être débordés, un nouveau variant encore plus contagieux...

De quoi s'inquiéter, de quoi susciter la peur...

Donc, instauration d'un pass vaccinal obligatoire pour se rendre dans tous les lieux culturels, cinémas, théâtres, musées, etc.

Curieux tout de même ! Les meetings politiques, eux, sont exemptés de pass vaccinal.

 

En somme, on a le droit d’attraper le Covid en allant à un meeting politique mais pas en allant voir un film, assister à une pièce de théâtre, un concert, etc.

La vie démocratique doit poursuivre son cours, nous dit-on.

Pas de mesure de jauge pour les meetings politiques, non plus... Le covid peut circuler sans problème quand il s'agit des meetings.

La situation est-elle vraiment critique ? On peut se poser la question.

Deux poids, deux mesures... Pourquoi ?

 

Une fois de plus, il s'agit de privilégier le domaine politique.

Ce pass est-il sanitaire ? Dans ce cas, il devrait s'appliquer en toutes circonstances...

Pour certains médecins, c'est "une décision incompréhensible". On a imposé des mesures drastiques dans les lieux de spectacle, dans les entreprises, et pour les meetings, on admet des dérogations.

"Il est totalement incompréhensible d'imaginer qu'on puisse avoir des dérogations, le virus se fiche de savoir si on est à un meeting politique ou à un concert de musique. Le risque de propagation est exactement le même", avait  réagi le Professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital de Garches, lors de l'instauration du pass sanitaire.

 

Les meetings politiques peuvent rassembler des milliers de personnes... N'est-ce pas une situation à risques ?

 

Les meetings électoraux ont tendance à échauffer les esprits et à créer des désordres publics.

Peut-on respecter les gestes barrières dans de telles conditions ?

 

Le Premier ministre jean Castex a clairement déclaré que les meetings politiques de la campagne électorale, en vue de la présidentielle au printemps, ne seront pas concernés par les mesures de jauge désormais imposées aux grands rassemblements.

Résultat, plusieurs artistes se sont précipités sur cette annonce pour faire part avec humour qu’ils se lançaient désormais en politique. C’est le cas de Julien Doré qui ne se dit plus “en concert” mais “en meeting”, de Grand Corps Malade et Eddy de Pretto qui se présentent à l’élection présidentielle...

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi les meetings sont-ils épargnés ?
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:01
Une société sous contrôle : le modèle chinois s'exporte bien...

 

L'épidémie de Covid est apparue d'abord en Chine : les Chinois ont confiné... Nous avons confiné aussi.

 Après le Pass sanitaire, voici le pass vaccinal qui nous arrive  :  la crainte d’une exportation du modèle de surveillance sociale chinois se précise.
 

La crise du Covid et l'instauration controversée du pass sanitaire puis du pass vaccinal , notamment en France, a fortement ravivé la crainte de voir le modèle chinois s’exporter dans le monde entier.

 

"Jamais la Chine n’est en effet allée aussi loin dans la volonté d’exportation de son modèle de surveillance sociale.  Il s’agirait même désormais d’exporter son modèle dans les démocraties occidentales.

L'organisation du contrôle social et l’acceptation de la surveillance généralisée sont le moteur du développement technologique et économique chinois. Le crédit social, qui consiste en l’attribution d’une note aux citoyens en fonction de leur comportement, a des racines ancestrales dans la culture chinoise."

 

Le crédit social ? On n'en est pas loin en France, avec l'instauration du pass vaccinal.

Le non vacciné n'aura plus le droit d'aller au cinéma, d'assister à un concert, de voyager, de se rendre dans un musée, peut-être même de travailler, etc.

Le non vacciné devient un paria de la société, mis au ban de la société...

 

En Chine, la surveillance de masse a augmenté de façon significative à la faveur de la crise sanitaire, selon le Lowy Institut, notamment via les QR codes qui sont devenus des armes de surveillance massive.

Le QR code ? Tout le monde connaît désormais, en France, ce système s'est généralisé.

Qui n'a pas son QR code ?

 

Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que "l’instauration du passe sanitaire risque malheureusement de perdurer, car, toute procédure d’exception est vouée à rentrer inéluctablement dans le droit commun, explique Charles Thibout, chercheur en sciences politiques. On l’a déjà vu avec l’état d’urgence depuis 2015. Il y a donc un risque important que ce genre de procédure soit intégré comme un élément normal de notre vie". D’autant plus qu’il y a un phénomène d’accoutumance guidé par la peur, selon le chercheur : "Si vous craignez de mourir, vous êtes capables de rogner sur vos libertés ad libitum."

 

Peut-on résister à cette invasion chinoise ?

Nous n'en prenons pas le chemin avec l'apparition du nouveau variant Omicron...

Et que se passera-t-il si de nouveaux variants apparaissent ? On peut craindre le pire.

 

Source :

 

https://qg.media/2021/08/28/enquete-apres-le-pass-sanitaire-la-crainte-dune-exportation-du-modele-de-surveillance-sociale-chinois/

Une société sous contrôle : le modèle chinois s'exporte bien...
Partager cet article
Repost1

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/