Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 08:25
Bienvenue à Trolltunga !

 

Trolltunga : des paysages vertigineux !

L’un des plus impressionnants éperons rocheux de Norvège. Culminant à plus de 1 100 m d'altitude, il surplombe le lac de Ringedalsvatnet, situé 700 mètres plus bas.

 

Trolltunga (la langue du troll) et sa vallée ont été façonnés par une calotte glaciaire qui recouvrait la majeure partie de la Scandinavie durant plusieurs âges glaciaires.

 

Une randonnée longue, difficile... mais au bout du chemin, un spectacle époustouflant !

Avec des sacs de 10 kilos, la montée est rude mais l'équipe est enthousiaste...

 

Six heures de marche pour parvenir au sommet et pour découvrir des paysages somptueux...

La montée se fait par temps humide et brumeux, des nuées surgissent sur le chemin, les paysages traversés sont somptueux : torrents, cascades...

 

A l'arrivée, une falaise vertigineuse, une vue sur le lac éblouissante...

Des nuées se dispersent sur les hauteurs...

Mieux vaut ne pas s'approcher des bords de l'éperon rocheux ! Mais quel spectacle fascinant !

Mieux vaut ne pas être sensible au vertige !

 

Mieux vaut aussi bien préparer la randonnée : nourriture lyophilisée, réchaud, boissons, filtre à eau, chargeur de batteries de téléphone, bâtons de marche, de bonnes chaussures,  tente pour passer la nuit, vêtements chauds car la température descend à 3 degrés pendant la nuit, en été.

Une expédition qui exige une préparation rigoureuse... 

 

Malgré tout, si l'on est bien équipé de vêtements adaptés, sous la tente, la chaleur humaine permet de ne pas avoir froid.

La nuit se passe bien : un bon sommeil pour toute l'équipe...

 

Le lendemain, la descente est plus rude, sous un ardent soleil, cette fois, la fatigue de la randonnée se fait alors sentir...

Les bâtons de marche aident bien pour garder l'équilibre dans la pente...

Et l'équipe repart avec des souvenirs, des images inoubliables de cette randonnée d'exception... des paysages somptueux, une nature sauvage, encore intacte, l'impression d'avoir découvert un autre monde... l'impression d'avoir vu le monde avant l'apparition de l'humanité...

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : Christelle

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 12:52
Magnifique ! Le photographe des neiges...

 

Des images féeriques de glace et de neige... le froid, le vent, des paysages de montagnes chaotiques, des dangers, des précipices, des falaises, rien n'arrête le photographe des neiges, Jérémie Villet.

Nous suivons ce photographe animalier en quête de faune sauvage lors d'un reportage diffusé sur France 2.

Jérémie Villet nous emmène dans un monde sauvage et tout blanc, il en ramène des photos qui ressemblent à des oeuvres d'art.

Et ce soir-là, il nous fait découvrir le monde mystérieux du Mont-Blanc.

Il est en quête de la perdrix blanche et du lièvre blanc..., le lagopède et le blanchon.

Le photographe part pour plusieurs jours à la recherche de ces espèces rares.

 

L'aventure commence par une longue ascension où l'on peut admirer un chamois qui gambade dans la neige... puis un bouquetin dont la silhouette se détache sur les sommets à la nuit tombée...

De l'autre côté du col, à 2300 mètres d'altitude environ, la neige est enfin là.

 

Et c'est là que Jérémie Villet repère des traces d'un lièvre blanc profondément enfoncées dans la neige.

On le voit alors s'installer pour la nuit avec un simple sur sac étanche et un duvet.

 

Notre photographe s'endort rapidement malgré le froid et le vent. Une nuit peuplée de rêves comme ceux qui l'ont poussé à devenir photographe des neiges.

On aperçoit alors quelques unes des photos qu'il a ramenés de ses voyages : une paire d'yeux dans la neige, un rapace qui déploie ses ailes, un bouquetin, un cerf...

Des photos qui sont très apaisantes, et, en même temps, elles parlent de réalités qui sont très difficiles, le sauvage, le froid, le blizzard, des combats de mouflons...

 

Le lendemain, notre photographe est réveillé par le chant d'un lagopède, un bruit bizarre, un peu guttural.

Le mauvais temps arrive, la neige tombe... ce qui réjouit Jérémie Villet.

"J'aime beaucoup, ça fait comme du papier à dessin dans lequel on va aller chercher un détail.", commente-t-il.

Puis, c'est le départ à la recherche des lagopèdes...

"Surtout ne pas parler, ne pas faire de bruit, rester calme, avancer tout doucement, se fondre dans le décor pour mieux observer la faune sauvage..."

Soudain, le photographe aperçoit les oreilles d'un blanchon qui dépassent dans la neige.

Jérémie Villet pourrait s'approcher mais il  ne va pas le faire... il ne veut pas le pourchasser, mais le suivre parce qu'il va laisser des traces.

En chemin, il croise un lagopède, une perdrix blanche, un oiseau blanc au regard et au bec sombres.

"Elle gonfle son plumage pour tenir dans le froid et la pluie. Comme une boule de porcelaine toute fragile.

Malheureusement, on pense que dans 50 ans, il n'y en aura plus, ça subit terriblement le réchauffement climatique."

Le lendemain, après une nuit dans un refuge, Jérémie repart sur la piste du blanchon, dans un secteur encore plus reculé, derrière une crête difficile à atteindre quand la neige est profonde.

Il repère des traces du lièvre, et un peu plus loin, l'animal apparaît.

"C'est complètement pur, quand tu le vois, ça paraît tellement fragile, juste des petites oreilles et un oeil.

C'est incroyable d'être dans la nature et pour une fois, nous les hommes de ne pas interférer avec rien... Tu as l'impression que c'est un privilège !"

 

MAGNIFIQUE !

 

 

 

https://www.france.tv/france-2/20h30-en-fetes/2141593-le-photographe-des-neiges.html

 

 

 

Magnifique ! Le photographe des neiges...
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 08:58
Il est où le bonheur ? Il est là...

 

C'est l'été : le moment des vacances et des grandes migrations... Nous avons pris l'habitude de partir en vacances, de découvrir le monde : voyages de découvertes vers l'ailleurs...

 

Pourtant, souvent, nous ne connaissons même pas le pays dans lequel nous vivons, les campagnes environnantes, les parcs, les jardins de nos villes...

 

Est-il besoin de partir loin pour faire des découvertes ?

Il est où le bonheur ? Il est là tout près de nous, à portée de mains...

 

Comme l'écrit Aurélien Barrau dans son ouvrage intitulé "Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité", "Il n'est peut-être pas nécessaire de faire 10000 kilomètres en avion pour découvrir des animaux merveilleux, des paysages insoupçonnés et des humains sidérants. Toute une magie mystérieuse de l'ici est sans doute à réapprendre, pour le meilleur."

"Avant de désirer parcourir la planète pour découvrir l'altérité, a-t-on seulement pensé à parler avec son voisin de palier ? Avons-nous seulement commencé à regarder vraiment les animaux et les arbres qui nous entourent ?"

 

Connaissez-vous les oiseaux qui peuplent nos jardins ? Savez-vous les reconnaître, savez-vous différencier leurs chants ?

Bergeronnettes, merles, mésanges, fauvettes, pinsons, moineaux, rouges-gorges,... une symphonie dans les arbres...

 

 

Est-ce que vous êtes capable de donner un nom à tous les insectes qui bruissent dans les alentours ?

Cigales, cétoines dorées, bourdons, coccinelles, hannetons, phasmes, scarabées, lucioles, etc.

 

Savez-vous toutes les espèces de papillons qui viennent butiner nos fleurs ?

Connaissez-vous le Tircis, la Belle-Dame, le Vulcain, le Citron, la Sylvaine, la Mégère, le Flambé ?

 

Et les arbres qui nous entourent, savez-vous les nommer ? Peupliers, chênes, cyprès, bouleaux, micocouliers, cèdres, marronniers, tilleuls, cytises, hêtres etc.

Tant de merveilles à découvrir !

Il nous faut réapprendre à porter attention au monde, à écouter le chant des oiseaux, à observer les couleurs des paysages, les formes des arbres, des herbes, des fleurs, à contempler un coucher de soleil...

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 16:28
La Vallée des Merveilles : un monde intact et mystérieux...

 

 


La Vallée des Merveilles, dans l'arrière pays niçois, révèle des paysages chaotiques de montagne entrecoupée de lacs... des gravures rupestres de l'âge du Bronze aux motifs variés contribuent au mystère et à l'étrangeté du lieu : on entre dans un domaine proche du divin, dans un temps où la magie imprégnait les hommes.

 

Des dessins d'animaux, de poignards, de corniformes, des figures géométriques, des portraits humains, d'un sorcier... tout un monde à déchiffrer, à découvrir...

 

Les paysages de blocs de pierres nous entraînent sur des sentiers pentus, des lacs en contrebas nous font voir leurs moires bleutées, au détour des chemins abrupts, on découvre des bouquetins sur l'horizon, des marmottes que l'on côtoie familièrement...

 

Une nature intacte et lumineuse s'offre aux regards : les marmottes ne fuient même pas à notre approche, elles se font admirer, elles affichent leur pelage chatoyant et semblent même s'amuser de nos étonnements.

 

L'air vivifiant et pur de ces montagnes loin du monde habité donne une énergie nouvelle pour franchir les obstacles des chemins, les ravines, les à pics...

 

La transparence de l'air apporte un renouveau, une renaissance : on entre dans un univers différent, un monde où la nature triomphe, où l'azur est d'une pureté originelle...

 

On entre dans le domaine du mystère, de l'étrange : les paysages révèlent des roches claires aux formes variées qui contrastent avec quelques plages de verdures...

 

Le mont Bégo domine la Vallée des Merveilles : modelée par des glaciers disparus qui ont laissé des dalles rocheuses finement polies, la vallée déroule des espaces remplis d'une faune et d'une flore sauvages étonnantes : des mélèzes, des genévriers, des orchidées, des rhododendrons, des saxifrages, des myrtilles... le chardon bleu, l'ancolie. Le mélèze, arbre de lumières laisse pénétrer le soleil dans la forêt.

 

Les dalles rocheuses révèlent des gravures rupestres pleines de mystères : 32000 gravures préhistoriques, témoignages émouvants de 5000 ans d’histoire humaine dans ces contrées alpines : hommes de l'âge du Bronze, romains, pèlerins et bergers y ont, chacun à leur époque, laissé l'empreinte de leur passage.

 

Le visage du sorcier, notamment avec ses mains portées en hauteur, ses pointes de couteaux suscite la curiosité du visiteur... C'est là une des gravures les plus célèbres du site...

 

 Le nom du mont Bégo provient d'une racine indo-européenne Beg, qui signifie seigneur divin. Les bergers d'autrefois vénéraient ce sommet, comme une divinité, c'était un lieu d'une intense activité orageuse en raison de son altitude et de la proximité de la Méditerranée.

 

Ce site unique par sa situation, ses gravures d'un autre temps, sa nature intacte ne peut que susciter émotion, éblouissement...

 

 

Des images de la Vallée des Merveilles :

https://www.google.com/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1600&bih=794&q=vall%C3%A9e+des+merveilles&oq=vall%C3%A9e+des+&gs_l=img.1.1.0l10.1623.4983.0.7858.12.12.0.0.0.0.103.1007.9j2.11.0....0...1.1.64.img..1.11.993.0..35i39k1.YKDXOi8tC3Y

 

 

Photos : Pixabay

La Vallée des Merveilles : un monde intact et mystérieux...
La Vallée des Merveilles : un monde intact et mystérieux...
Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:58

 

Photo1716.jpg

 

L'époque est à la morosité... on insiste, sans arrêt, sur les échecs de la France : le chômage, la crise, la croissance qui est faible...

 

Et pourtant, la France possède d'innombrables atouts... en 2013, la France a été le pays le plus visité, au monde : elle a attiré de nombreux touristes, venus des autres pays européens, de la Chine, des USA.

 

Nos voisins allemands ont été 13 millions à visiter le pays, suivis des Britanniques, environ 12,6 millions...

 

Les premiers clients extra-européens de la France se trouvent en Amérique du Nord, avec une hausse de 5,8% des arrivées de touristes.

 

Les Chinois sont, aussi, attirés par la France : 1,7 million de Chinois sont venus en France, soit une hausse de 23,4%. 

 

La France se distingue par une très grande diversité : diversité des paysages, garrigues provençales, calanques méditerranéennes, montagnes du sud, beau Lubéron aux falaises abruptes, le mont Ventoux et ses sommets enneigés, les immenses plages de sable de la côte Atlantique, de la Bretagne, de la Normandie.

 

La France se caractérise par la variété de ses reliefs, des paysages volcaniques aux formes adoucies du Massif Central, aux pics acrobatiques des Alpes et des Pyrénées.

La France, c'est, aussi, un passé riche d'histoire qui a laissé des traces innombrables : monuments romains, amphithéâtres, arcs, ponts, temples romains, villages du Moyen-Age, châteaux de la Loire, Versailles et sa magnificence...

 

La France nous fait admirer des côtes variées, des milliers de kilomètres de côtes aux escarpements pittoresques, elle nous permet d'apprécier son terroir, ses traditions locales, culinaires si variées !

 

La France, c'est une langue pleine de ressources et de richesses, une littérature d'une inventivité inouie : la verve de Rabelais, les réflexions de Montaigne, Montesquieu, la poésie de Musset, Lamartine, de Rimbaud, Verlaine, Racine, l'universalité de Molière, ce sont des écrivains que le monde entier nous envie...

 

La France, c'est une culture, un art de cultiver et de tailler la vigne, c'est encore une diversité agricole qui s'oriente, de plus en plus, vers une agriculture biologique, saine.

 

La France, c'est une envie de s'ouvrir au monde, d'apprendre, de se cultiver... c'est le plaisir et le bonheur d'une langue savoureuse, riche d'apports culturels multiples, c'est la magie du verbe...

 

La France, c'est Rabelais, sa soif de connaissances, c'est Montaigne, son goût des paradoxes, c'est la langue poétique d'un Racine, d'un Corneille, c'est la poésie vénéneuse et somptueuse d'un Baudelaire, c'est Hugo, auteur d'une oeuvre colossale, c'est, aussi, la prose poétique d'un Chateaubriand.

 

C'est une langue riche d'histoire, de dérivations, d'inventions, riche de mots à l'étymologie lointaine et mystérieuse.

 

La France est belle, diverse : on n'a jamais fini d'en découvrir toutes les ressources...

Comment ne pas être sensible à ce pays de vents, d'océans, de monts, de mers, et de lumières ? Comment ne pas aimer cette terre de France ?

 

Ce n'est pas un hasard si la France attire tant d'étrangers, venus visiter tant de régions qui ont su garder leurs caractères, leurs spécificités. 

 

La France, mon pays, reste une terre aux multiples attraits, c'est le plus beau pays du monde !

 

http://youtu.be/XknXllpuXCY

 

Photos : rosemar

 

 

 

 Photo1758.jpg

 

plage-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pins-d.jpg

 

Photo1483.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0