Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 14:41
Le pain, tradition française, tradition perdue ?

 

 

 


Le pain, c'est un aliment qui paraît simple, naturel, avec une recette minimaliste : eau, sel, levure ou levain, farine, quoi de plus authentique ?

 

C'est aussi un aliment de base lié à la tradition dans notre culture française : un bon repas est toujours accompagné de pain... Nous avons tous le souvenir de ces bonnes odeurs de pain du petit déjeuner : un pain croustillant, craquant...

 

Le pain évoque des saveurs du matin, bonne odeur de pain frais, ou grillé qui adoucit les matinées d'hiver...

 

Le mot suggère des images colorées de croûtes brunes et rousses, une mie onctueuse, blanche de lys, vaporeuse...
 

Et, pourtant, on a le plus souvent perdu cette recette traditionnelle du pain : des améliorants, des correcteurs, des additifs, des enzymes sont venus s'ajouter à la fabrication du pain.

 

E 170, E 551, E 300, E 471 : autant de sigles mystérieux qui entrent désormais dans la composition de nos pains.

Deux géants de l'agro-alimentaires se partagent la fabrication des farines : les groupes Soufflet et Axiane meunerie.

Ils fournissent 80 % des farines vendues en France, avec des enseignes comme Baguépi, Campaillette, Banette... de jolis noms aux allures champêtres...

Ces groupes imposent leurs farines, leurs méthodes de travail, leurs recettes...

Les meuniers vendent désormais des farines spéciales appelées "mixe", avec des ingrédients plus ou moins naturels...

 

Où est passé notre bon pain d'antan ? 

Pain standardisé, pain amélioré avec des substances, des poudres magiques ou améliorants : le produit est, ainsi, optimisé...

 

On peut s'interroger sur ces "améliorants" qui existent depuis les années 60...

Acide ascorbique, lécithine de colza, monoglycérides d'acide gras, enzymes : un cocktail qui accélère le temps de fermentation de la pâte et la rend plus lisse...

 

Ces améliorants permettent de réduire le temps de préparation et de fabrication du pain : c'est, désormais, la vitesse au service de la boulangerie, la vitesse qui s'invite dans cette composition artisanale...

 

Mais, que devient le goût du bon pain ? Il s'efface avec ces additifs : les améliorants ne laissent pas à la pâte le temps de développer tous ses arômes....

Les produits industriels sont, ainsi, venus polluer notre pain.

 

Les blés modernes auraient, aussi, un gluten plus visqueux et plus élastique : le pain serait de moins en moins digeste si bien que certains font une intolérance au gluten...

 

Plus grave encore : les blés sont cultivés de manière intensive, les céréaliers peuvent utiliser jusqu'à 58 produits chimiques...

 

La plupart du temps nos pains sont, donc, fabriqués avec des blés traités chimiquement... et c'est dans les pains complets que l'on trouve le plus de pesticides.

 

Ainsi, notre pain, depuis la culture du blé jusqu'à son élaboration, a perdu ses qualités nutritives, son goût, et comporte des produits chimiques...

 

Il vaut mieux consommer un pain biologique fabriqué à l'ancienne, mais les boulangers qui utilisent cette technique ancestrale sont de plus en plus rares...

 

 

Source : un reportage de la 5 : Notre pain est-il dans le pétrin ?

http://pluzz.francetv.fr/videos/notre_pain_est_il_dans_le_petrin_,153656535.html

Vidéo :

https://youtu.be/PwyrBpMqOo0

 

 

 

 

Le pain, tradition française, tradition perdue ?
Repost 0
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 08:47
Un avenir terrifiant pour les abeilles : les drones...

 

 


Aux Etats-Unis, plus précisément à Harvard, des chercheurs imaginent un avenir terrifiant pour les abeilles : les remplacer par des drones.

 

On le sait : depuis des années, des colonies entières d'abeilles disparaissent. Les pesticides, les prédateurs comme le frelon asiatique, des parasites, le changement climatique sont à l'origine de ce déclin. Une véritable catastrophe écologique se prépare, et plutôt que de prendre le problème à la racine, certains se lancent dans des projets monstrueux : utiliser des machines, à la place des abeilles.

 

Il est vrai que le problème est grave et lourd de conséquences : sans les abeilles, la pollinisation n'est plus possible, sans les abeilles, de nombreux végétaux sont voués à la disparition, sans les abeilles, les hommes et tous les êtres vivants sont menacés.

 

Mais la solution envisagée pour résoudre cette catastrophe semble relever d'un film de science fiction... des recherches sont bel et bien menées pour fabriquer des armées de robots-abeilles.

 

Un scénario terrible, quand on y pense : de nombreuses espèces ont déjà disparu de notre planète et au lieu de songer à préserver les abeilles, on envisage de les remplacer par des robots.

 

Les lobbies des pesticides ont-ils commandité ces recherches ? On peut facilement le croire...

Le commerce des pesticides prospère et envahit la planète : bientôt, l'eau, l'air, la terre seront irrémédiablement pollués par ces produits toxiques.

 

La folie, l'appât du gain conduisent au pire.

Plutôt que de limiter l'emploi des pesticides pour préserver l'avenir des abeilles, on préfère construire des robots.

 

Ce projet ne préfigure-t-il pas l'avenir terrible de l'espèce humaine ? L'homme entouré de robots, dominé par des machines est-il lui même voué à l'extinction ?

Une extinction qu'il prépare sciemment, une extinction qui viendra inéluctablement quand la plupart des autres espèces vivantes auront été éradiquées.

 

Dans bien des domaines, l'homme joue à l'apprenti-sorcier, il dénature la planète, la détruit avec des objectifs peu reluisants : le profit, une course perpétuelle au rendement.

Ce projet fou, démentiel en est l'illustration parfaite : il démontre, encore une fois, que des scientifiques se livrent à des expériences monstrueuses, dangereuses.

 

Ce faisant, ils servent les grandes firmes qui produisent des pesticides : Monsanto, Bayer, BASF, Syngenta... Les lobbies chimiques n'ont pas fini d'oeuvrer pour la destruction de notre planète.

La seule solution valable est de préserver la nature afin de sauver des insectes qui sont indispensables à la vie sur notre planète...

 

 

 

Sources :

http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20161028.OBS0441/les-abeilles-remplacees-par-des-drones-harvard-y-travaille.html

 

 

http://www.maxisciences.com/abeille/des-robots-pour-remplacer-les-abeilles-greenpeace-lance-une-campagne-choc_art32480.html#

 

 

 

 

Un avenir terrifiant pour les abeilles : les drones...
Repost 0
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:20
Avant qu'il ne soit trop tard, il faut sauver les abeilles !

 

 

 

"Doux comme le miel", "μελιηδης"disait le poète Homère, pour évoquer des paroles, du vin, des fruits, soulignant, ainsi, les bienfaits de cette substance divine que nous offrent les abeilles...

 

Avez-vous déjà goûté du miel de lavande de Provence ? Un miel onctueux, d'un blond léger, au parfum unique, un miel savoureux aux teintes dorées, un miel aux mille vertus, dont on aime les saveurs légères, un condensé de soleils et de lumières...

Les miels d'acacia, de thym, de romarin comportent, aussi, des vertus et des goûts spécifiques.

 

Or, les abeilles qui sont à l'origine de ce nectar divin, sont de plus en plus menacées par l'emploi de produits à base de néonicotinoïdes.

 

Les pesticides utilisés dans l'agriculture intensive sont en train d'anéantir ces pollinisateurs et notre ministre de l'agriculture refuse encore d'interdire ces substances délétères. Stéphane Le Foll encourage même les parlementaires à éviter "l'interdiction brutale" des insecticides néonicotinoïdes, dans le projet de loi sur la biodiversité qui doit être débattu cette semaine à l'Assemblée.

 

On le sait... les abeilles sont en danger : depuis des années, des colonies entières sont décimées en raison d'une agriculture intensive, de la monoculture, et de l'utilisation de ces pesticides.

Certains miels sont eux-mêmes pollués  et contiennent des résidus dangereux, il est donc urgent d'agir pour interdire ces substances délétères.

 

En Californie, grande région productrice d'amandes, le problème commence à devenir préoccupant, car des colonies entières d'abeilles sont en voie d'extinction...

Partout, l'usage intensif de produits chimiques pollue les cultures, provoque des déséquilibres, et peut aboutir à l'irrémédiable : la disparition des abeilles...

 

Les néonicotinoïdes sont une famille de composants d’insecticides, dérivés de la nicotine : on imagine l'effet dévastateur de la nicotine sur des insectes fragiles, comme les abeilles !

Quand on connaît les ravages de la nicotine sur l'homme, on ne s'étonnera pas des menaces qui pèsent sur la survie des abeilles.

 

Malheureusement, ces produits neurotoxiques continuent à être employés massivement dans l'agriculture, ils anéantissent les pollinisateurs inoffensifs que sont les abeilles, en provoquant désorientation, infertilité et bien d’autres effets nocifs...

 

Le ministre de l'agriculture, pour refuser l'interdiction de ces produits dangereux, vient de se retrancher derrière l'Europe et ses règlements, il affirme que l'action de son ministère "ne peut se faire en créant des distorsions entre les agriculteurs français et le reste des agriculteurs européens et que la politique française  doit se conduire au bon niveau, au niveau européen".

Dans ce domaine, encore, l'Europe a bon dos...

 

On imagine, qu'en la circonstance, le lobbying bat son plein, et que nombre d'intérêts sont en jeu, dans cette bataille contre les pesticides.

Ainsi, des intérêts financiers colossaux menacent les abeilles et notre planète entière.

Sans les abeilles, plus de pollinisation, sans les abeilles, un grand nombre de cultures sont vouées à l'extinction pure et simple...

Sans les abeilles, l'homme lui-même est menacé car des équilibres écologiques essentiels sont mis en péril.
 

 

 

 

Une pétition urgente à signer : 

 

https://secure.avaaz.org/fr/abeilles_france_neonicotinoides_rb/?bvvohcb&v=74020&cl=9663702219

 

Un reportage sur la Californie :

 

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/abeilles-le-declin-touche-desormais-les-etats-unis_1359695.html

 

 

 

Avant qu'il ne soit trop tard, il faut sauver les abeilles !
Repost 0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:08
Menu chinois...

 


Aimez-vous le rat, le renard, assaisonnés à la mode chinoise ? En Chine, il est possible de goûter à ces mets nouveaux et "savoureux" : des plats préparés à base de rats, de renards et de produits chimiques présentés sous l'estampille " boeuf et mouton" ont été saisis... en 2013, plus de 20 000 tonnes de produits à base de viandes frauduleuses, destinés à la consommation ont été, ainsi, interceptés.

La Chine n'arrête pas de connaître des scandales alimentaires, en série : on se souvient du tristement célèbre lait à la mélamine, ce produit avait été retrouvé dans du lait en poudre pour nourrissons, de la marque Sanlu, il avait entraîné la mort de 6 jeunes enfants, et en avait contaminé 300 000.

La filière agricole n'est pas épargnée : aimez-vous les choux, les champignons ? Les chinois les conservent et les assaisonnent d'une manière bien particulière ! En 2012, des marchands chinois avaient enduit des choux de formol, pour préserver les légumes et les empêcher de s'abîmer : le formol étant un produit cancérigène, on voit bien les dangers d'un tel traitement, pour le consommateur.

En 2010, des producteurs avaient trempé des champignons dans de l'eau de javel : blanchiment garanti !

En 2014, les autorités chinoises ont destitué huit hauts fonctionnaires, après la mise sur le marché de viande de porcs contaminés par un "virus très contagieux".
 

Cette année, en 2015,  100 000 tonnes de viande congelée, avariée ont été saisies. Certains lots étaient vieux de plus de 40 ans ! Des ailes de poulets, des pièces de boeufs et de porcs, entassées dans des locaux, ont été découverts.


La liste des fraudes alimentaires est longue : la Chine est un pays où les contrôles restent peu rigoureux, insuffisants et on plaint les chinois soumis à des aléas alimentaires graves, susceptibles d'altérer lourdement la santé, voire de provoquer la mort.

Rivières polluées, aliments frelatés, atmosphère chargée de particules nocives, la Chine est en passe de battre des records de problèmes sanitaires.

La croissance à tout prix, les profits, les fraudes, voilà la situation de la Chine !

Voilà les résultats d'une croissance exacerbée qui fait fi de la santé, du bien-être des individus.

D'ailleurs, les chinois ne sont pas les seuls à être affectés par des fraudes et des tromperies alimentaires : le scandale de la viande de boeuf remplacé par du cheval a fait grand bruit, en France et en Europe.

De plus, les additifs alimentaires, dissimulés dans de nombreux produits, sont, aussi, susceptibles de nuire gravement à la santé.

Les pesticides, abondamment utilisés dans l'agriculture, se retrouvent dans nos fruits et légumes : les salades sont même contaminées par des pesticides interdits et par des perturbateurs endocriniens, selon une étude récente de l'ONG, Générations futures.

Notre nourriture devient l'objet d'une industrie effrénée qui ne se soucie plus d'écologie, du respect des règles de la nature.

Notre menu, s'il n'est pas comparable au menu chinois, n'est pas toujours exempt de risques... et de surprises...


 

 

 

 

 

Menu chinois...

Des salades contaminées aux pesticides, en France

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/