Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 10:00
A l'ombre d'un tilleul...

 

 

 

Somptueuse parure de feuilles illuminées par les rayons de l'été...

 

 

Des camaïeux de verts tendres, des éclats de xanthe apparaissent sous les branches du tilleul...

 

 

Un spectacle féerique, des teintes douces et éclatantes à la fois...

 

 

Des embruns de lumières, des foisonnements de feuilles solaires, des frissons de verdures...

 

 

Près du feuillage, les branches sombres déroulent leurs silhouettes élégantes d'ombres chinoises...

 

 

Près du feuillage, les branches illuminent encore un peu plus la toison somptueuse de l'arbre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

A l'ombre d'un tilleul...
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 13:18
Papillon et bourdon aux éclats de feux sur les fleurs de Valériane...

 

 

Un papillon aux teintes flamboyantes virevolte sur les fleurs de Valériane... il s'attarde sur les corolles, cerne les fleurs, s'imprègne de leurs parfums...

 

 

 

Quand il déploie ses ailes, c'est un ballet de couleurs chaleureuses... des étincelles de lumières sur les bouquets de fleurs...

 

 

 

Un spectacle solaire, flamboyant, des éclats lumineux dans le jardin...

 

 

Une sarabande éblouissante !

 

 

 

Sur les fleurs, un gros bourdon aux éclats de feux danse encore autour des bouquets et butine les sucs enivrants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 15:09
L'été s'installe : les cigales sont arrivées !

 

 

Depuis quelques jours, un grésillement dans le lointain, un doux murmure apaisant et bienveillant...

 

 

Aujourd'hui, les pins environnants résonnent encore plus de ce chant céleste : celui des cigales de Provence...

 

 

L'été s'installe : les cigales nous le chuchotent avec délicatesse et harmonie...

 

 

Cigales ! Doux noms de l'été !

 

 

Cigales ! Divines enchanteresses de la belle saison !

 

 

Cigales et tous les bonheurs de l'été surgissent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 10:53
A la chasse aux papillons... avec Brassens...

 

 

Une chanson emplie de fraîcheur, de légèreté, de tendresse : c'est tout l'art de Georges Brassens que l'on retrouve dans ce texte intitulé La chasse aux papillons...

 

Un personnage est évoqué au début de la chanson, en des termes amusants : "un bon petit diable"... Brassens se plait à décrire un personnage attrayant et sympathique, un bon vivant, qui a "la jambe légère, et l'oeil polisson..."

 

L'oeil, la bouche de ce personnage sont soulignés, évoquant une forme de sensualité...

 

Les mots utilisés pour le décrire : "la fleur de l'âge, la bouche pleine de joyeux ramages" suggèrent grâce à des images, un être qui aime la nature, un homme plein de vivacité, d'énergie, un beau parleur, et même peut-être un poète, à l'image de Georges Brassens lui-même.

 

On ne s'étonne pas, dès lors, que ce personnage parte à "chasse aux papillons..."

Ces papillons qui pourraient être une métaphore de l'amour et de ses plaisirs...

 

Le bon petit diable rencontre alors, comme dans un conte, une "Cendrillon, filant sa quenouille", image d'une jeune fille humble et simple...

 

Le coup de foudre est suggéré par l'emploi du verbe "voir" au passé simple : "il vit Cendrillon...", une vision soudaine, inattendue, comme éblouissante....

 

Et, aussitôt, le personnage passe à l'action : il invite sa belle à une "chasse aux papillons", dans un discours direct et familier : 

"Bonjour, que Dieu te ménage,
J' t'emmène à la chasse aux papillons."

La jeune fille, aussitôt séduite, se prépare et" met sa robe neuve" : le présent de narration accentue et souligne l'empressement de la belle.

On peut percevoir, là, une référence et un clin d'oeil au conte de Perrault, où Cendrillon se rend au bal, avec une jolie robe.

 

L'expression "bras d'ssus bras d'ssous'" souligne la proximité qui unit les deux personnages.

Brassens nous laisse entrevoir malicieusement une sorte de fausse ingénuité du séducteur : "Il ne savait pas que sous les ombrages,
Se cachait l'amour et son aiguillon..."

Le vocabulaire amoureux apparaît : "amour, coeurs".

La jeune fille, devant l'empressement du jeune homme, évoque en quelques mots, la curieuse chasse aux papillons à laquelle il se livre...

"J' présage
Qu' c'est pas dans les plis de mon cotillon,
Ni dans l'échancrure de mon corsage,
Qu'on va à la chasse aux papillons."

Les vêtements de Cendrillon, son cotillon, son corsage sont mis en valeur et montrent les gestes audacieux de l'amoureux.

Le rapprochement entre les deux personnages est mis en évidence par la répétition du mot "bouche".


"Sur sa bouche en feu qui criait : "Sois sage !"
Il posa sa bouche en guis’ de bâillon..."

Et l'expression suivante : "Et c'fut l'plus charmant des remu’-ménage
Qu'on ait vu d' mémoir' de papillon" suggère tout le bonheur des amants, leurs ébats, avec tendresse et délicatesse.

On les voit, ensuite, revenir au village, "un volcan dans l'âme", une belle image qui souligne le trouble amoureux, et la métamorphose qu'il produit.

Ils se promettent "d'aller des millions,
Des milliards de fois, et mêm' davantage,
Ensemble à la chasse aux papillons."

On perçoit tout l'enthousiasme des amoureux à travers ces promesses hyperboliques, un élan, un bonheur.

La dernière strophe, avec l'emploi du futur, évoque l'avenir des personnages : tant que durera leur amour, "Il f'ra bon voler dans les frais bocages,
Ils f'ront pas la chasse aux papillons."

 

Jolie conclusion pour cette chanson qui nous laisse entrevoir le bonheur des papillons qui seront épargnés par les amoureux.
 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 10:12
Envols d'hirondelles sur le plan d'eau...

 

 

Il pleut sur le canal : l'eau se teinte de moires brunes et dorées... la pluie dessine des frissons, des frémissements sur les ondes...

 

L'eau vibre de cette manne céleste...

 

 

Soudain, des envols d'oiseaux qui viennent célébrer cette douce pluie du printemps...

 

 

Soudain, des hirondelles viennent s'égayer sur l'eau...

 

 

Elles frôlent la surface, elles l'effleurent avec élégance et rapidité... elles se jouent de l'eau...

 

 

Vision fugitive, aérienne, lumineuse d'une après-midi de printemps !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 11:53
Une Belle-Dame sur les fleurs de Valériane...

 

 

 

Couleurs d'ocre et de brun, jolis festons, une Belle-Dame s'attarde sur des fleurs de Valériane...

 

 

Sa robe illuminée par le soleil révèle de somptueux motifs géométriques...

 

 

Le vent bouscule vivement les fleurs...

 

 

Le papillon impassible, imperturbable poursuit sa quête de senteurs enivrantes...

 

 

Il bascule sur les fleurs, en équilibre, il se gorge de sucs capiteux...

 

 

Belle vision d'ailes aériennes aux embruns lumineux ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 12:12
Tendresse de cygnes...

 

 

Sur le plan d'eau aux replis moirés, le cygne aux plumes frémissantes, aux teintes de lys, caracole en majesté...

 

 

L'eau sombre magnifie la toison soyeuse de l'oiseau...

 

 

Le cygne souverain glisse sur les ondes, avec tant d'élégance...

 

 

Il rejoint soudain sa belle :  les deux cygnes se livrent alors à une parade amoureuse pleine de charme...

 

 

Joli ballet des têtes qui se croisent et se rapprochent avec délicatesse et harmonie...

 

 

Jolie scène de bonheur, de tendresse, de douceur...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 12:32
ça butine... ça butine...

 

 

 

Une abeille dorée butine les fleurs de viburnum... L'insecte velouté s'attarde sur les calices, ivre de bonheur...

 

 

Les parfums virevoltent dans le jardin...

 

 

L'abeille goûte les sucs, elle chavire, se noie dans les bouquets odorants...

 

 

L'abeille butine...  boit les calices,  se délecte de ce nectar de fleurs...

 

 

Sur les bouquets éclatants, l'insecte au corset d'ébène et de xanthe explore les fleurs qui tourbillonnent sous les souffles du vent.

 

 

L'abeille imperturbable poursuit sa quête de bonheur et d'ivresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 10:30
Femmes, je vous aime...

 

Jean-loup Dabadie nous a quittés à l'âge de 81 ans : Dabadie a signé ou cosigné près de 300 chansons, pour des artistes variés allant de Barbara à Régine en passant par Serge Reggiani, Julien Clerc ou Michel Sardou.

Et notamment, cette chanson interprétée et mise en musique par Julien Clerc : Femmes, je vous aime...

 

Une jolie déclaration d'amour adressée à toutes les femmes, un texte empli de sensibilité, de force et d'émotion... tout le monde connaît cette chanson de Julien Clerc.

 

D'abord, c'est la douceur de la femme qui est mise en valeur grâce à un adjectif souligné par un adverbe d'intensité "si douces"...

 

Cette douceur est suggérée par des sonorités délicates qui évoquent la tendresse : sifflante "s", chuintante "ch".

 

Et cette douceur vient atténuer les douleurs du poète qui s'exprime à la première personne donnant un ton confidentiel au texte : "quand la vie me touche..."

 

Curieusement, la femme est aussi définie par sa dureté, sa capacité à provoquer des blessures que ressent intensément le poète... Les sonorités de gutturales "r" viennent souligner cette idée.

 

Ainsi, est mise en évidence toute la complexité de l'être féminin, oscillant entre tendresse et force...

 

Le refrain déroule une déclaration d'amour, réitérée, adressée à toutes les femmes... 

 

Le poète évoque, aussi, toute la fragilité inhérente à la femme, ce qui en fait un être particulier, un être qui peut paraître lointain, inaccessible, "difficile".

 

L'adverbe de temps "quelquefois" qui ponctue le texte montre bien toutes les nuances qui s'imposent pour décrire la femme.

 

Humour, drôlerie, sentiment de solitude alternent dans des tableaux successifs : d'abord une scène intimiste, "sur un coin d'épaule", où le regard de la femme est mis en valeur dans cette expression où se mêlent subtilement sensation visuelle et tactile : "regard qui frôle", suggérant toute la sensualité féminine.

 

Puis, l'affirmation d'une solitude parfois consentie, mais qui semble pesante, ce que suggère la répétition de l'expression "si seules".

 

La femme devient même, pour le poète, un condensé d'humanité : à la fois, "mère, enfant", mais aussi "impatience, souffrance", des sentiments contradictoires.

 

Dans le dernier refrain, le poète réitère sa déclaration d'amour, en y ajoutant une douleur inscrite dans le verbe "déchirer", associé à la notion de désir.

 

Et ce désir semble exacerbé par l'emploi du terme "pire".

 

Le texte s'achève sur le mot "femmes", mis en valeur et magnifié par l'interjection :" O".

 

Voilà un bel hommage à la fois majestueux et intimiste, dédié à la femme, une chanson intemporelle qui restitue une humanité, une tendresse, un émerveillement...

 

 

 

Le texte :

 

https://www.paroles-musique.com/paroles-Julien_Clerc-Femmes_Je_Vous_Aime-lyrics,p16943

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 12:49
Joli chat indolent dans le jardin...

 

 

Joli chat indolent dans le jardin : c'est l'heure délicieuse du repos, de la détente, en ce début d'après midi de printemps...

 

 

Quel bonheur de se prélasser dans la quiétude du jardin ! 

 

 

Tout autour, des iris, des buissons, une nature accueillante et paisible...

 

 

L'heure est propice à l'inaction, au silence, au sommeil...

 

 

Le chat aux teintes de nuées, au front tigré de roux s'endort doucement...

 

Le chat s'étire, s'abandonne à la sérénité, au calme ...

 

 

Belle vision de détente et d'harmonie !

 

 

 

 

 

 

 

Photos et vidéo : rosemar

Joli chat indolent dans le jardin...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/