Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 13:28
La canicule s'installe...

 

 

 

38 degrés à Bordeaux, 37 à Angers, la canicule s'installe en France sous un ciel sans nuages, et pourtant, nous ne sommes qu'au mois de juin...

Une canicule qui nous vient du sud : en Espagne, les températures frôlent, depuis plusieurs jours, 40 degrés.

 

Au Portugal, un incendie dramatique a ravagé la région de Leiria, faisant 62 morts et 62 blessés. Les fortes chaleurs ont aggravé cette tragédie.

De nombreuses victimes ont été piégées par le feu, dans leur voiture.

 

Ce lundi 19 juin, cet incendie attisé par le vent et la canicule n'est toujours pas maîtrisé.

"C'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêts", a déclaré le premier ministre portugais.

 

Dans le sud de la France, depuis le début de juin les températures sont celles d'un mois de juillet : l'atmosphère est étouffante dans certaines villes et une alerte canicule a été lancée... une situation exceptionnelle en cette période de l'année...

Et la chaleur va s'accentuer dans les jours qui viennent, avec des températures qui dépassent 21 degrés, dès la matinée.

 
Les canicules extrêmes tendent, ainsi, à se généraliser : une étude menée par l'institut de Potsdam et une université de Madrid prévoit des vagues de chaleur de plus en plus importantes.
 
Les responsables seraient les hommes eux-mêmes, leurs activités produisant des gaz à effet de serre.

La pollution atmosphérique détraque le climat et des phénomènes extrêmes se produisent : tempêtes, ouragans, tornades, inondations, sécheresse, incendies...

 

Les catastrophes risquent de se multiplier et les hommes, la nature en subissent les conséquences dramatiques.

Il serait temps de prendre des mesures pour protéger notre planète, la préserver.


Quand des forêts sont dévastées par des incendies, l'équilibre général de la planète est rompu et menacé. Les arbres sont les poumons de la terre, sans eux, nous ne saurions vivre.


 
Et l'homme ne fait pas suffisamment d'efforts pour résoudre les problèmes qu'il génère. Partout, il se livre à une exploitation à outrance des ressources : pétrole, gaz de schiste avec tous les risques qui découlent des méthodes d'extraction souvent douloureuses pour la planète : pollution chimique, destruction des écosystèmes, dégradation de sites naturels.

L'homme se conduit comme un véritable prédateur : il en vient à détruire la planète qui lui sert de refuge.
 
 

 

 

 

 

La canicule s'installe...
Repost 0
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 14:48
Cette pollution qui paralyse et  tue...

 

 


La pollution fait, ces jours-ci, la Une des journaux : pollution dans la capitale, dans les grandes villes, mais aussi dans la vallée du Mont Blanc...

 

Même en montagne où l'air devrait être indemne de pollution, cette plaie des temps modernes sévit, surtout près du tunnel du Mont Blanc emprunté par de nombreux poids lourds.

 

Des mesures d'urgence sont mises en place afin de diminuer et d'endiguer ce phénomène : circulation alternée à Paris, à Lyon, par exemple. Mais sont-elles suffisantes ?

 

A Sallanches, le pic de pollution est tel que des écoliers sont confinés, privés d'activités physiques. Une vidéo tournée par un parent d'élève montre des enfants figés, portant des masques, une vidéo inquiétante, qui fait froid dans le dos...

 

La santé de tous est menacée par ces polluants qui envahissent l'atmosphère.

 

Dans quel monde vivons-nous ? On nous promet une longévité de plus en plus grande, les politiques veulent même reculer l'âge de la retraite jusqu'à 65 ans, arguant du fait que les gens vivent plus longtemps.

Quelle illusion !

 

On voit bien que cette longévité est menacée par de nombreux problèmes environnementaux qui surgissent de tous côtés...

Pollution de l'air, de l'eau, des aliments, utilisation intensive de pesticides dans l'agriculture...

 

Les lobbies des polluants et des pesticides mènent le monde et nous empoisonnent.

La pollution est responsable de nombreuses pathologies graves : problèmes respiratoires, maladies cardio-vasculaires, bronchites, allergies, cancers.

 

Ainsi, même si la médecine a fait des progrès, de nouveaux facteurs de risques voient le jour.

Face aux lobbies tout puissants, les politiques ne savent pas trouver de solutions.

 

Et, ils continuent à tenir le même discours : "Les gens vivent plus longtemps, ils doivent travailler plus longtemps...", comme si c'était, là, une vérité immuable, alors que de nouvelles pathologies surviennent.

 

Ils se conforment aux directives européennes, sans tenir compte des réalités du monde moderne, et ils se retrouvent démunis face aux problèmes liés à la pollution.

Aucune anticipation, toujours des mesures prises dans l'urgence.

 

L'espérance de vie est déjà en train de diminuer en France : les chiffres le prouvent, et la pollution, nouvelle donnée du XXIème siècle, ne peut qu'aggraver cette évolution.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 11:47
Les voitures de pauvres interdites à Paris...

 

 

 

A partir d'aujourd'hui, toutes les voitures antérieures à 1997 sont interdites de séjour dans la capitale.... et vingt villes s'apprêtent à suivre ce modèle.

 

Mais qui est concerné par cette interdiction ? Quels automobilistes possèdent de tels véhicules ?

Les plus pauvres, évidemment, ceux qui n'ont pas les moyens de se payer une voiture neuve, même à crédit...

Les chômeurs, les exclus de la consommation, les smicards sont, ainsi, mis à l'index et à l'amende...

Haro sur les pauvres !

 

Et les autres, les possesseurs de grosses cylindrées, de 4 x 4, eux, auront toujours le droit de polluer la capitale.

Les profiteurs de la République, les nantis pourront à loisir infester l'air de nos villes.

On perçoit, aussitôt, l'ineptie et l'injustice d'une telle mesure qui va frapper les gens les plus modestes.

L'écologie est une noble cause, mais quand elle pénalise les pauvres, elle ne peut se justifier.

De plus, l'interdiction sera difficile à mettre en place, elle suppose une surveillance accrue de la circulation à Paris : en période d'état d'urgence, on entrevoit la complexité du problème.

Assez de gadgets en matière d'écologie ! 

Si l'on veut imposer les transports en commun dans une ville, il faut que cette décision concerne l'ensemble des usagers, et pas seulement les plus démunis.

Et c'est une maire "socialiste" qui met en place ce système absurde et inique !

Et c'est un gouvernement de "gauche" qui imagine de telles solutions pour pénaliser les gens modestes !

Assez de faux semblant ! L'écologie mérite mieux !

Cette mesure ne réduira pas vraiment la pollution, de manière significative.

Faire la chasse aux véhicules les plus polluants ? Mais de qui se moque-t-on ?

Les grosses cylindrées sont, plus que les autres voitures, responsables d'une pollution qui envahit nos villes.

 

Encore une fois, en matière d'écologie, on nous sert de la poudre aux yeux : on invente des solutions qui n'en sont pas, et on ne règle aucun problème.

Les pauvres sont montrés du doigt, stigmatisés, comme s'ils étaient les principaux responsables d'une pollution qui est produite par tous les véhicules.

Les pauvres sont chassés de Paris comme des malpropres et des pouilleux.

C'est une honte, une infamie de la part d'un gouvernement socialiste qui devrait se mettre au service des gens les plus modestes.

Encore une fois, on nous propose de fausses solutions à de vrais problèmes, on crée de toutes pièces des boucs émissaires faciles à mettre en accusation : les plus pauvres.

La vraie solution serait d'améliorer le réseau des transports en commun, afin de réduire de manière significative la pollution.

L'interdiction de circuler ne peut se limiter à une catégorie de citoyens qui connaissent déjà nombre de difficultés. 

 

 

 

 

 

 

Les voitures de pauvres interdites à Paris...
Repost 0
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:20
Avant qu'il ne soit trop tard, il faut sauver les abeilles !

 

 

 

"Doux comme le miel", "μελιηδης"disait le poète Homère, pour évoquer des paroles, du vin, des fruits, soulignant, ainsi, les bienfaits de cette substance divine que nous offrent les abeilles...

 

Avez-vous déjà goûté du miel de lavande de Provence ? Un miel onctueux, d'un blond léger, au parfum unique, un miel savoureux aux teintes dorées, un miel aux mille vertus, dont on aime les saveurs légères, un condensé de soleils et de lumières...

Les miels d'acacia, de thym, de romarin comportent, aussi, des vertus et des goûts spécifiques.

 

Or, les abeilles qui sont à l'origine de ce nectar divin, sont de plus en plus menacées par l'emploi de produits à base de néonicotinoïdes.

 

Les pesticides utilisés dans l'agriculture intensive sont en train d'anéantir ces pollinisateurs et notre ministre de l'agriculture refuse encore d'interdire ces substances délétères. Stéphane Le Foll encourage même les parlementaires à éviter "l'interdiction brutale" des insecticides néonicotinoïdes, dans le projet de loi sur la biodiversité qui doit être débattu cette semaine à l'Assemblée.

 

On le sait... les abeilles sont en danger : depuis des années, des colonies entières sont décimées en raison d'une agriculture intensive, de la monoculture, et de l'utilisation de ces pesticides.

Certains miels sont eux-mêmes pollués  et contiennent des résidus dangereux, il est donc urgent d'agir pour interdire ces substances délétères.

 

En Californie, grande région productrice d'amandes, le problème commence à devenir préoccupant, car des colonies entières d'abeilles sont en voie d'extinction...

Partout, l'usage intensif de produits chimiques pollue les cultures, provoque des déséquilibres, et peut aboutir à l'irrémédiable : la disparition des abeilles...

 

Les néonicotinoïdes sont une famille de composants d’insecticides, dérivés de la nicotine : on imagine l'effet dévastateur de la nicotine sur des insectes fragiles, comme les abeilles !

Quand on connaît les ravages de la nicotine sur l'homme, on ne s'étonnera pas des menaces qui pèsent sur la survie des abeilles.

 

Malheureusement, ces produits neurotoxiques continuent à être employés massivement dans l'agriculture, ils anéantissent les pollinisateurs inoffensifs que sont les abeilles, en provoquant désorientation, infertilité et bien d’autres effets nocifs...

 

Le ministre de l'agriculture, pour refuser l'interdiction de ces produits dangereux, vient de se retrancher derrière l'Europe et ses règlements, il affirme que l'action de son ministère "ne peut se faire en créant des distorsions entre les agriculteurs français et le reste des agriculteurs européens et que la politique française  doit se conduire au bon niveau, au niveau européen".

Dans ce domaine, encore, l'Europe a bon dos...

 

On imagine, qu'en la circonstance, le lobbying bat son plein, et que nombre d'intérêts sont en jeu, dans cette bataille contre les pesticides.

Ainsi, des intérêts financiers colossaux menacent les abeilles et notre planète entière.

Sans les abeilles, plus de pollinisation, sans les abeilles, un grand nombre de cultures sont vouées à l'extinction pure et simple...

Sans les abeilles, l'homme lui-même est menacé car des équilibres écologiques essentiels sont mis en péril.
 

 

 

 

Une pétition urgente à signer : 

 

https://secure.avaaz.org/fr/abeilles_france_neonicotinoides_rb/?bvvohcb&v=74020&cl=9663702219

 

Un reportage sur la Californie :

 

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/abeilles-le-declin-touche-desormais-les-etats-unis_1359695.html

 

 

 

Avant qu'il ne soit trop tard, il faut sauver les abeilles !
Repost 0
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 17:49
Chine : brouillards sur la ville...

 

 

Des images impressionnantes d'une ville de Chine paralysée par le brouillard : circulation bloquée, écoles fermées, aéroport à l'arrêt....

Cette ville, c'est Harbin, mégalopole de 11 millions d'habitants de la province du Heilongjiang dans le nord-est de la Chine, une ville fantôme perdue dans des brumes de pollution atmosphérique...

Cette ville, c'est aussi Pékin, la capitale chinoise qui connaît régulièrement des alertes à la pollution. Pékin a vécu, ce mardi matin, sa première alerte rouge.

Des voitures bloquées sur les routes, des chinois qui déambulent dans les rues, les visages couverts d'un masque, une visibilité réduite à quelques mètres.... c'est terrifiant....

Voilà un scénario digne d'un film de science-fiction, mais c'est bien la réalité que connaissent ces villes. On croirait voir des villes enveloppées dans un brouillard de brumes, dans un fog britannique, mais c'est bien la pollution qui est à l'origine de ces perturbations....

Un pic de pollution de l'air inédit a été enregistré : il est lié à l'arrivée de l'hiver et à l'utilisation du chauffage domestique. Les usines environnantes et les industries doivent participer, aussi, à cette pollution.

Ce n'est pas la première fois que la Chine connaît ces problèmes : la ville de Pékin, la capitale est souvent engluée dans un épais brouillard qui empêche ses habitants de respirer, de se déplacer.

La pollution devient, dans ce pays, un problème très préoccupant, la croissance à tout prix conduit aux pires désagréments : rivières polluées, alimentation contaminée, air irrespirable.

Oui, la Chine connaît une croissance exceptionnelle, elle nous vend toutes sortes de produits, elle investit partout, elle prospère, mais elle se heurte à de graves difficultés.

Nos industriels, nos multinationales s'installent, aussi, en Chine pour produire à bas prix toutes sortes de marchandises.

Mais comme toujours, ce sont les plus pauvres qui en font les frais et on peut parler d'un véritable scandale sanitaire : certains, les plus riches, peuvent équiper leur logement de purificateurs d'air, certains peuvent s'approvisionner dans des fermes biologiques.
Et tous les autres sont voués à pâtir de la pollution : les gens démunis, ceux qui n'ont pas les moyens de s'en prémunir et d'y échapper.

 

La Chine va-t-elle se trouver de plus en plus confrontée à ces dérèglements ? Saura-t-elle les résoudre ?

Les scandales alimentaires se sont multipliés ces dernières années : lait contaminé, légumes pollués, rivières saturées de produits chimiques.

La Chine et les autes pays ne peuvent croître à l'infini : les responsables politiques se doivent de trouver des solutions... la santé de tous les êtres qui vivent sur cette planète est menacée.


 



 

Repost 0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:08
Menu chinois...

 


Aimez-vous le rat, le renard, assaisonnés à la mode chinoise ? En Chine, il est possible de goûter à ces mets nouveaux et "savoureux" : des plats préparés à base de rats, de renards et de produits chimiques présentés sous l'estampille " boeuf et mouton" ont été saisis... en 2013, plus de 20 000 tonnes de produits à base de viandes frauduleuses, destinés à la consommation ont été, ainsi, interceptés.

La Chine n'arrête pas de connaître des scandales alimentaires, en série : on se souvient du tristement célèbre lait à la mélamine, ce produit avait été retrouvé dans du lait en poudre pour nourrissons, de la marque Sanlu, il avait entraîné la mort de 6 jeunes enfants, et en avait contaminé 300 000.

La filière agricole n'est pas épargnée : aimez-vous les choux, les champignons ? Les chinois les conservent et les assaisonnent d'une manière bien particulière ! En 2012, des marchands chinois avaient enduit des choux de formol, pour préserver les légumes et les empêcher de s'abîmer : le formol étant un produit cancérigène, on voit bien les dangers d'un tel traitement, pour le consommateur.

En 2010, des producteurs avaient trempé des champignons dans de l'eau de javel : blanchiment garanti !

En 2014, les autorités chinoises ont destitué huit hauts fonctionnaires, après la mise sur le marché de viande de porcs contaminés par un "virus très contagieux".
 

Cette année, en 2015,  100 000 tonnes de viande congelée, avariée ont été saisies. Certains lots étaient vieux de plus de 40 ans ! Des ailes de poulets, des pièces de boeufs et de porcs, entassées dans des locaux, ont été découverts.


La liste des fraudes alimentaires est longue : la Chine est un pays où les contrôles restent peu rigoureux, insuffisants et on plaint les chinois soumis à des aléas alimentaires graves, susceptibles d'altérer lourdement la santé, voire de provoquer la mort.

Rivières polluées, aliments frelatés, atmosphère chargée de particules nocives, la Chine est en passe de battre des records de problèmes sanitaires.

La croissance à tout prix, les profits, les fraudes, voilà la situation de la Chine !

Voilà les résultats d'une croissance exacerbée qui fait fi de la santé, du bien-être des individus.

D'ailleurs, les chinois ne sont pas les seuls à être affectés par des fraudes et des tromperies alimentaires : le scandale de la viande de boeuf remplacé par du cheval a fait grand bruit, en France et en Europe.

De plus, les additifs alimentaires, dissimulés dans de nombreux produits, sont, aussi, susceptibles de nuire gravement à la santé.

Les pesticides, abondamment utilisés dans l'agriculture, se retrouvent dans nos fruits et légumes : les salades sont même contaminées par des pesticides interdits et par des perturbateurs endocriniens, selon une étude récente de l'ONG, Générations futures.

Notre nourriture devient l'objet d'une industrie effrénée qui ne se soucie plus d'écologie, du respect des règles de la nature.

Notre menu, s'il n'est pas comparable au menu chinois, n'est pas toujours exempt de risques... et de surprises...


 

 

 

 

 

Menu chinois...

Des salades contaminées aux pesticides, en France

Repost 0
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 08:56
La Chine face à une catastrophe majeure...

 

 


L'ampleur de la catastrophe de Tianjin, dans le nord est de la  Chine, se révèle, chaque jour, de plus en plus préoccupante : le dernier bilan officiel fait état de 112 morts, vingt et un pompiers figurent parmi les victimes, on a dénombré plus de 700 blessés, la population a été évacuée dans un rayon de 3 kilomètres, en raison d'émanations toxiques très dangereuses...

Mais ce bilan reste provisoire, puisque, on le sait maintenant, ces émanations de cyanure de sodium peuvent produire des effets délétères à court et à long terme.

Encore une fois, la Chine se retrouve prise à son propre piège, celui de la démesure industrielle, celui du manque de sécurité de certains sites placés près des villes, et des habitations.


Il semble bien, désormais, que cette catastrophe soit due à des imprudences inadmissibles : les populations qui vivent sur ce site portuaire n'étaient même pas informées du danger potentiel de ces installations chimiques industrielles.

La Chine a déjà connu maints problèmes de pollutions chimiques : nombreuses rivières contaminées, atmosphère saturée de particules nocives... on se souvient de certaines images surréalistes de grandes villes chinoises engluées dans un brouillard toxique.

Et cette nouvelle catastrophe vient illustrer, encore, le peu de précautions que prend le gouvernement chinois, pour protéger ses populations.

Les autorités ont, même, fait, après la catastrophe, de la rétention d'information, concernant le danger des produits contenus sur le site de Tianjin.

Face à cet accident majeur, on fait ce constat accablant : la croissance à tout prix conduit au pire, des gens modestes sont sacrifiés au nom d' une industrie triomphante... des pompiers, des ouvriers sont morts, au cours de ces explosions qui ont ravagé le site portuaire.

Vers quel abîme nous conduit ce monde où l'industrie et ses profits ne tiennent plus compte de la sécurité et du bonheur des gens ?

La Chine devient le modèle même d'une expansion débridée, sans contrôle réel, sans garde-fou.

Bien sûr, des catastrophes se sont produites, aussi, dans d'autres pays : on songe à celle d'AZF à Toulouse, le 21 septembre 2001, qui a provoqué l’explosion d’un stock de nitrate d'ammonium, causant la mort de 31 personnes, faisant 2 500 blessés et de lourds dégâts matériels.

Et en Chine, plus qu'ailleurs, on voit aussi, à travers cette catastrophe, que l'industrie devient un danger pour les populations, en raison de ces usines gigantesques qui s'implantent près des villes...

Le peuple de Tianjin se révolte : on comprend le désarroi des familles de victimes, d'autant que les autorités pratiquent la politique du silence, elles ont même caché, pendant un certain temps, la présence de cyanure de sodium, sur le site.


Quelles seront les conséquences de cette catastrophe ? Difficile de le dire, mais quand on voit les images de flammes, d'embrasements, l'énorme cratère creusé par les explosions successives sur le site, on ne peut que s'inquiéter de la suite...

Le profit, la rentabilité font fi de la vie des êtres humains, dans un monde où on oublie la protection des populations dans un seul but : la croissance, l'argent.

 

 

Articles sur la Chine :


http://rosemar.over-blog.com/article-pekin-ville-de-fantomes-114906923.html
 

http://rosemar.over-blog.com/article-toutes-les-couleurs-des-rivieres-chinoises-116194564.html

 

http://rosemar.over-blog.com/article-obesite-chinoise-119528100.html

 

 

http://rosemar.over-blog.com/article-urticaire-chinoise-118643452.html

 

http://rosemar.over-blog.com/article-j-ai-achete-des-vetements-chinois-120765457.html

 

 

 

 

La Chine face à une catastrophe majeure...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/