Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2021 5 10 /12 /décembre /2021 12:34
Précaires, vous avez dit précaires ?

 

Invité sur le plateau de France 2 pour expliquer aux Français la teneur de son programme politique, Eric Zemmour a fait preuve d'une grande assurance face à ses interlocuteurs.

 

Pour autant, dans le domaine économique, Eric Zemmour semble pour le moins déconnecté de la réalité que vivent certains Français et notamment les jeunes...

Devant les caméras de France 2, le candidat d’extrême droite à la présidentielle a été interrogé sur ses mesures pour lutter contre la précarité des jeunes.

 

“De nombreux jeunes ont du mal à finir les fins de mois, de nombreux jeunes ont du mal à se loger, de nombreux jeunes finissent à l’aide alimentaire. Si vous êtes élu président, que comptez-vous faire concrètement pour aider les jeunes les plus précaires ?” lui a précisément demandé Andy, âgé de 20 ans.

"Précaires ? Vous avez dit précaires ?" 

Manifestement, Eric Zemmour semble ne pas connaître le sens de ce mot !

 

La solution, pour Éric Zemmour ? Exonérer les primo-accédants d’un bien immobilier allant jusqu’à 250.000 euros des frais de notaire. Apporter donc une aide aux personnes déjà en capacité, ou presque, de devenir propriétaires.

On tombe des nues, quand on entend une telle proposition faite à des jeunes en difficulté !

 

Eric Zemmour ne fait pas partie du sérail politique... pour autant, il apparaît complètement déconnecté de la réalité.

Etre précaire ? C'est quoi, Monsieur Zemmour ?

"La précarité est l'absence d'une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et aux familles d'assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L'insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus ou moins graves et définitives. Elle conduit le plus souvent à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l'existence qu'elle tend à se prolonger dans le temps et devient persistante, qu'elle compromet gravement les chances de reconquérir ses droits et de ré-assumer ses responsabilités par soi-même dans un avenir prévisible"

 

En fait, les plus touchés par la crise, ce sont précisément les jeunes.

"Les jeunes ont été les plus concernés par les pertes d’emploi liées à la situation sanitaire, notamment les petits boulots dans la restauration, ainsi que les emplois non déclarés, de type garde d’enfants, qui n’ont pas été indemnisés avec le chômage partiel. Les jeunes en emploi ne représentent que 33 % des moins de 25 ans, selon les chiffres 2019 de la Dares avec un revenu moyen très faible de 625 euros net par mois. Les étudiants représentent 51 % des moins de 25 ans, et les jeunes sans emploi ni formation 16 %."

 

Ainsi, la réponse faite par Eric Zemmour aux jeunes précaires semble relever soit d'une méconnaissance de la réalité, soit d'un mépris total de cette réalité...

 

Source :

 

https://www.lagazettedescommunes.com/747022/precarite-des-jeunes-les-plus-touches-par-la-crise-sont-les-moins-aides/

 

 

 

Précaires, vous avez dit précaires ?
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 09:50
Non, il n' y a pas eu de tremblement de terre à Marseille...

 

Non, il n' y a pas eu de tremblement de terre à Marseille... et pourtant, trois immeubles se sont effondrés, des logements de pauvres, bien sûr, dans un quartier où plus de 40 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, où près d'un immeuble sur deux est "indécent ou dégradé".

 

Les pauvres n'ont droit ni au confort, ni à la sécurité.

 

L'état de délabrement des bâtiments concernés était connu avant le drame, mais rien n'a été fait à temps pour l'éviter. 

A Marseille, une des plus grandes villes de France, il existe encore des taudis insalubres où s'installe la misère...

 

Six corps ont été retrouvés dans les décombres et ce bilan est provisoire : il reste encore sans doute d'autres victimes ensevelies.

Ces corps n'ont pour l'instant pas été identifiés : des anonymes, des moins que rien sacrifiés à l'incurie et l'inconscience des hommes politiques qui nous gouvernent.

Comment peut-on laisser au XXIème siècle des gens vivre dans des logements aussi précaires ?

J'ai vu les images de ces immeubles effondrés : on a l'impression qu'un gigantesque séisme les a anéantis, on se trouve devant un champ de ruines.

Comment pourrait-on encore espérer trouver des survivants dans cet amas de pierres et de gravats ?

 

Des gens sont morts en France victimes de la pauvreté et de la misère.

Qui s'est soucié de leur sort ? 

Sûrement pas les élus en charge de la cité phocéenne, sûrement pas les "responsables" politiques qui ferment les yeux devant la détresse des gens humbles.

Selon un rapport remis au gouvernement en 2015, à Marseille,"un parc privé potentiellement indigne" présente "un risque pour la santé ou la sécurité de quelque 100.000 habitants". 40.000 logements sont concernés, soit 13 % du parc de résidences principales.

 

Un des immeubles qui s'est effondré était occupé par une copropriété de 10 appartements. Pourtant, depuis 2007, les signaux d'alerte se multipliaient : effondrement du plafond du hall d'entrée, fissures inquiétantes, façades délabrées... Un expert agréé auprès du tribunal avait même visité l'immeuble le 18 octobre sans décider une évacuation des lieux.

 

 

 

 

https://www.lepoint.fr/societe/a-marseille-une-situation-affolante-sur-le-front-du-logement-indigne-ou-insalubre-06-11-2018-2268950_23.php

 

 

 

 

 

Non, il n' y a pas eu de tremblement de terre à Marseille...
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 13:06
Il suffit de traverser la rue !

 

 

Pour trouver du travail, il suffit de traverser la rue ! C'est la réponse d'Emmanuel Macron à un jeune chômeur qui désespère de trouver un emploi...

Lors des Journées du patrimoine, le chef de l'État a passé du temps, samedi, avec quelques visiteurs venus découvrir le palais de l'Élysée et a échangé avec plusieurs d'entre eux et notamment avec un chômeur à qui il n'a pas hésité à dire :

 

 "Mais si vous êtes prêt et motivé... Dans l'hôtellerie et la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens. Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve ! Ils veulent simplement des gens qui sont prêts à travailler. Avec les contraintes du métier..."

 

Le jeune homme qui a une formation d'horticulteur est donc prié d' aller exercer un autre métier... comme si tout le monde pouvait travailler dans le bâtiment ou la restauration !

C'est absurde.

De tels propos montrent une fois de plus le fossé qui sépare les gens de pouvoir et le peuple qui travaille.

Dans tous les cas, les chômeurs sont coupables : ils doivent se reconvertir.

Dans tous les cas, les chômeurs sont donc responsables de leur sort.

Il suffit de traverser la rue pour trouver du travail et échapper à la malédiction du chômage !

Solution simpliste ! 

Mais, c'est là une idée phare d'Emmanuel Macron...

 

 On se souvient aussi que le chef de l'Etat avait invité à transformer les dispositifs d’aides sociales en "responsabilisant les plus pauvres."

"Responsabiliser les pauvres ! Responsabiliser les chômeurs !"

C'est toujours le même refrain...

 

Alors que la fraude fiscale bat des records, alors que les plus riches prospèrent grâce aux mesures prises par le gouvernement, alors que les grands groupes délocalisent, suppriment des emplois, on soupçonne les pauvres de ne pas être suffisamment actifs et efficaces pour trouver du travail...

Tous dans le BTP et la restauration ! Est-ce réaliste ?

 

Mais si de nombreux emplois sont disponibles dans ces secteurs, c'est qu'ils sont à la fois très durs et mal rémunérés.

Deux tiers des adultes qui sont en situation de pauvreté en France ont un emploi ou en recherchent un activement.

Ainsi, certains salaires ne permettent pas de vivre décemment. Les emplois précaires continuent à appauvrir les gens.

 

On imagine aussi le désarroi de tous ceux qui sont au chômage, qui peinent à trouver du travail face à la leçon donnée par Emmanuel Macron.

Au fond, inutile de poursuivre des études : tout le monde est invité à aller faire la plonge et le ménage dans les bistrots !

 

 

 

 

 

 

 

 

Il suffit de traverser la rue !
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 14:20
En Allemagne : les oubliés de la croissance...

 

 

 

En Allemagne, les mini-jobs se sont multipliés, ces dernières années : deux millions et demi de travailleurs occupent de petits boulots mal rémunérés.

 

Pour pouvoir vivre à peu près correctement, ils sont contraints de cumuler plusieurs emplois à temps partiel.

 

Le Journal télévisé de 20 heures du lundi 18 septembre nous donnait un aperçu de ces oubliés de la croissance allemande à travers un exemple : celui d'une salariée qui à Munich fait un mi-temps dans un cabinet médical.

 

Afin de compléter son salaire, elle se voit contrainte d'exercer d'autres activités : livreuse de journaux et caissière.

 

Elle commence ses journées à 3 heures du matin, elle enchaîne ensuite sur son deuxième travail : assistante dans un cabinet médical, puis elle exerce à partir de midi un travail de caissière dans un magasin de fruits et légumes.

Au total, avec ses trois emplois, elle gagne 1300 euros...

Après être tombé malade, après avoir perdu son travail, chef de rayon dans un supermarché, elle n'a pu trouver que ces contrats précaires.

En Allemagne, il ne fait pas bon être malade : on court, alors, le risque de goûter à la précarité.

 

Depuis 2005, le nombre de mini-jobs a augmenté de 6% en Allemagne : on les trouve surtout dans le commerce, l'entretien, la restauration, l'hôtellerie.

 

Pour le directeur d'un hôtel de luxe l'utilité de ces mini-jobs est une évidence : des charges patronales réduites, 28% du salaire contre 40 % sur un contrat classique, puis, une grande souplesse sur le temps de travail...

C'est ce que l'on appelle de nos jours la flexibilité.

Les mini-jobs auraient, selon certains, fluidifié et dynamisé l'emploi en Allemagne.

 

Mais selon un expert du marché du travail, ce n'est pas cette flexibilité qui a permis de relancer l'activité et de faire baisser le chômage, car on ne trouve pas de mini-jobs dans l'industrie.

 

Ainsi, deux Allemagne cohabitent : celle qui réussit avec des contrats à temps plein, et celle des mini-jobs, des précaires...

 

Un système profondément injuste qui laisse sur le bord de la route, deux millions et demi de précaires dont l'avenir est compromis.

 

Economiquement, l'Allemagne est florissante, mais les précaires n'ont jamais été aussi nombreux...

 

Ainsi à l'heure où le gouvernement s'apprête à imposer en France une plus grande flexibilité avec les nouvelles lois sur le travail, on peut se poser bien des questions sur l'efficacité de ce système...

La flexibilité crée de la précarité, mais elle n'est pas du tout génératrice d'emplois...

 

 

 

 

 

Le reportage :

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/flexibilite-de-l-emploi-les-perdants-du-modele-allemand_2378467.html

 

 

En Allemagne : les oubliés de la croissance...
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 13:36
Macron ou l'arrogance affichée...

 

 

Lors de son voyage en Grèce, le président de la République a prévenu "qu'il ne céderait rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes" qui se dressent contre sa réforme du Code du travail.

 

Un discours de fermeté face à la grève prévue ce mardi 12 septembre par les organisations syndicales...

Mais aussi un discours plein d'arrogance et de mépris dont use volontiers Emmanuel Macron, président Jupitérien...

 

On se souvient de ses propos sur les "illettrées" de Gad, on se souvient de ce qu'il avait dit aussi à un gréviste qui le prenait à partie : "Vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt : la meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler."

 

On se souvient de cette expression maladroite qui opposait des "gens qui réussissent à des gens qui ne sont rien".

 

Après les "gens qui ne sont rien", voilà que le président fait encore appel à l'insulte pour évoquer les opposants à sa réforme.

 

Les mots ont un sens et ceux qu'a employés Emmanuel Macron sont chargés d'opprobre et ont une connotation fortement péjorative.

 

Qui sont ces opposants ? Des "cyniques", nous dit Emmanuel Macron, c'est à dire des gens qui refusent la morale, dans le sens moderne du mot.

 

"Des fainéants", précise-t-il et le terme est particulièrement dévalorisant : il contient le mot "néant" et nous rappelle cette expression négative : "des gens qui ne sont rien".

 

Les Français, ceux qui iront manifester dans la rue ce mardi 12 septembre, et les autres sont-ils donc des fainéants ?

Les travailleurs, les salariés qui ont construit la France, qui se lèvent tôt le matin, qui oeuvrent pour le pays sont-ils des fainéants ?

 

Enfin, il est tellement commode de traiter "d'extrêmes" ceux qui ne sont pas favorables à une réforme voulue par le gouvernement.

 

Une réforme qui prévoit la précarisation des salariés, des plans de licenciement plus faciles, des accords à la carte sous pression patronale, et sous prétexte de modernité, des régressions et un retour au XIX ème siècle...

Vive la modernité et vive le changement !

 

Mais qui est "cynique", en l'occurrence ? Qui méprise la morale ? 

Avec la réforme du droit du travail, on s'achemine vers ce que certains appellent "l'enfer du miracle allemand", un "modèle" économique qui vise à précariser les salariés pour plus de profits et de rendements.

 

Un "modèle" dont on nous vante sans arrêt les mérites, oubliant tous les laissés-pour-compte de cette économie : salariés précarisés, retraités sans ressources, obligés de travailler pour survivre.

Un "modèle" qui en vient à oublier l'essentiel : le bonheur de l'humanité, la santé, le bien-être.

Mais où est le cynisme ?

 

 

 

 

 

Macron ou l'arrogance affichée...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/