Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2022 3 30 /11 /novembre /2022 10:44
Alors, le Brexit ?

 

"Après avoir quitté l'Union Européenne, le Royaume Uni n'a pas eu beaucoup de chance. Voté en 2016, effectif depuis bientôt deux ans, le Brexit a entraîné des problèmes qui sont de plus en plus visibles...

 

Dans les petites et moyennes entreprises, notamment...

Au centre du pays, dans un fief pro Brexit, la plupart des 30 camions rouges d'une entreprise de transport roulent actuellement au Royaume Uni ou en Europe, conduits par des chauffeurs polonais.

 

Le chef d'entreprise a beau publier des annonces, il n'arrive pas à recruter au Royaume-Uni.

"Nous recevons zéro appel de conducteurs britanniques mais depuis le Brexit, aucun conducteur européen de poids lourds ne peut signer un contrat de travail ici."

"Nous avons des chauffeurs qui veulent venir au Royaume Uni pas pour y vivre mais pour conduire un poids lourd enregistré ici, payer des impôts au Royaume Uni, et ils ne peuvent pas. Je dis tout simplement au gouvernement : laissez-les venir travailler...", déclare le patron.

Fervent brexiteur, ce chef d'entreprise n'imaginait pas qu'il finirait par créer une structure en Pologne. Parmi les 35 chauffeurs qu'il emploie aujourd'hui, 7 sont sous contrat polonais et peuvent conduire ses camions, rouler en Europe et au Royaume Uni, tout à fait légalement.

 

A 30 minutes de route de là, dans la campagne, un enfant du pays peine à trouver son chemin, il cherche son nouvel entrepôt. Il produit et vend des fromages souvent à des particuliers. Très vite, après la sortie de l'Europe, cet anti-Brexit se retrouve face à des problèmes insolubles...

 

"Les coûts de livraison vers la France, l'Italie et l'Allemagne ont atteint des niveaux insensés, mais pire encore, toute la bureaucratie qui les accompagne : pour un colis, parfois deux heures de paperasses !"

 

Il vient donc de vendre 75% de sa compagnie à une grande firme britannique. C'est là que se trouve son bureau désormais. Ce groupe agroalimentaire dispose d'une antenne européenne... finie la paperasse et les transporteurs sont néerlandais ou allemands.

 

Et autre problème : selon une étude réalisée à l'initiative du quotidien The Guardian, le Brexit a aussi aggravé la pénurie de médecins au Royaume Uni."

 

Ainsi, avec la crise économique et sociale au Royaume-Uni, le sentiment anti-Brexit progresse de plus en plus... l'une des icônes du Brexit Boris Johnson a lui-même chuté.

Alors, bien sûr, la France subit aussi de plein fouet la crise énergétique, mais c'est bien pire au Royaume Uni...

 

 

Source :

 

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/journal-de-18h/journal-de-18h-emission-du-lundi-28-novembre-2022-1708242

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 12:38
Du JAZZ pour les petits et les grands enfants...

 

Un cadre majestueux : le temple de Diane, dans les Jardins de la Fontaine, à Nîmes... pour un spectacle de jazz qui sollicite les spectateurs, petits et grands, avec des rythmes, des chansons, en français, anglais, créole...

Lors de ce concert, le duo AMALEA (Léa Amable et Marc Simon) nous a fait découvrir de nombreuses facettes du blues : origines, historique, voix féminines et masculines…

 

A travers compositions et standards, les styles les plus variés de cette musique venue du Sud des Etats-Unis, désormais répandue dans le monde, se succèdent : depuis le  fife & drum (fifre & tambour) d’Otha Turner jusqu’à ses formes les plus contemporaines en passant par ses dimensions poétiques…

Le blues est un chant né à la fin du 19ème siècle parmi les ouvriers et les esclaves noirs dans le sud des Etats Unis : ils avaient des manières de communiquer très particulières... ils ont inventé un système avec des percussions pour communiquer entre eux.

 

 Le blues est aussi à l'origine une technique vocale, avant d'être joué sur un instrument. 


Les esclaves ont commencé à chanter pour se donner du courage lors des travaux dans les champs de coton. Les esclaves ont ajouté les percussions corporelles pour accompagner leurs chants, car les Blancs avaient supprimé et interdit les instruments de musiques. Les tambours étaient jugés subversifs, car leurs rythmes codés servaient à communiquer entre les plantations, comme en Afrique.

Le spectacle s'ouvre sur un chant de travail qui est aussi un chant religieux : No more my lord, rythmé par des battements des mains...

 

"No More, My Lord
No more, my Lord,
No more, my Lord,

Lord, I'll never turn back no more.
I found in Him a resting place,
And He have made me glad.

Pas plus, mon seigneur
Pas plus, mon Seigneur,
Pas plus, mon Seigneur,

Seigneur, je ne reviendrai plus jamais.
J'ai trouvé en Lui un lieu de repos,
Et Il m'a rendu heureux."

 

 Pour trouver du réconfort, les esclaves se sont ainsi réfugiés dans des chants religieux...

"Shall not, I shall not be moved.
Non jamais on ne me fera bouger
I shall not, I shall not be moved.

Like a tree planted by the water, I shall not be moved
Comme un arbre planté au bord de la rivière,

On my way to glory, I shall not be moved
Sur mon chemin vers la gloire, on ne me fera pas bouger
On my way to glory, I shall not be moved
Sur mon chemin vers la gloire, on ne me fera pas bouger
Like a tree planted by the water, I shall not be moved.
Comme un arbre planté au bord de la rivière..."

 

Puis, on écoute une chanson de Ma Rainey : See See Rider Blues. Ma Rainey  est l'une des premières chanteuses de blues américaines connues,.. Elle fut surnommée "la Mère du Blues". Elle fit beaucoup pour développer et populariser le blues, et eut une influence décisive sur les générations suivantes de chanteuses de blues et sur leurs carrières.

"I'm so unhappy,
I feel so blue.
I always feel so sad.
I made a mistake
Right from the start.
Oh, it seems so hard to part.
Oh, but this letter
That I will write,
I hope he will remember,
When he receive' it.
 
Seeee see, rider.
See what you done done.
Lawd, lawd, lawd.
 
Made me love you,
Now your girl done come.
You made me love you,
Now your gal done come"

Cette chanson, signée Ma Rainey et Lena Arent, mais inspiré d'un air de blues traditionnel, fut reprise par un grand nombre d'artistes.

 

On découvre encore des chansons de Louis Armstrong, de Billie Holiday, Nina Simone,  Cab Calloway, des grands noms du jazz...

 

Léa Amable et Marc Simon interprètent aussi des chansons de leur composition : une jolie récré-blues pour les enfants, ou encore ce titre : Wolf man blues..., une histoire de loup fait homme ! Ouh ! Ouuuh, Aouuuuh.

 

Un beau moment de détente pour les Nîmois petits et grands venus assister à ce concert...

Ce spectacle sympathique a été présenté dans de nombreuses écoles de la région nîmoise... pour le plus grand bonheur des enfants.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 09:42
Pénuries....

 

Pénurie d’enseignants, de médecins, d’infirmières, de personnels dans la restauration, l’hôtellerie, l’agriculture, pénuries de chauffeurs de cars scolaires, de maîtres-nageurs...

Que de secteurs impactés par ces pénuries !

 

Des enfants privés de transport scolaire pour la rentrée, le 1er septembre... Des enfants, des adolescents privés d'enseignants...

Pourquoi tant de difficultés à recruter dans ces secteurs ?

 

La plupart de ces métiers ne sont plus attractifs : problèmes de rémunération, surcharge de travail, manque de considération et de reconnaissance...

 

C'est le cas des enseignants qui font face à des classes surchargées, dans des locaux parfois vétustes.

Cette année, plus de 4 000 postes n'ont pas été pourvus aux concours des enseignants : des pénuries inquiétantes à quelques jours de la rentrée scolaire...

Qui veut désormais devenir enseignant ? Posez la question autour de vous...

 
Qui veut être muté, en début de carrière, dans une région lointaine, inconnue ? Qui veut affronter la violence ordinaire, l'indiscipline des élèves ?
 
Qui accepte d'être déconsidéré, méprisé dans une société où l'autorité des professeurs est sans cesse contestée par les parents, par les élèves eux-mêmes ?
 
Qui a envie de corriger des copies de plus en plus indigestes, mal orthographiées, mal rédigées, des copies de plus en plus nombreuses, car les classes sont de plus en plus chargées ?
 
Qui souhaite entrer dans un métier où l'enseignant est taillable et corvéable à merci ? Rencontres avec les parents, organisation de bacs blancs, de devoirs communs, correction des épreuves orales du baccalauréat, parfois dans des villes fort éloignées du lieu de travail et de résidence...
 
Qui a envie d'être contrôlé par des inspecteurs qui sont totalement coupés du terrain et n'en connaissent plus la réalité ?

 

Triste constat ! Un des métiers les plus importants de nos sociétés est sacrifié à des modes : la transmission des connaissances n'est plus au coeur de ce métier, or, elle est essentielle, seules les connaissances permettent de progresser, elles sont un support indispensable de la réflexion...
 

Pour répondre à la crise de recrutement, des contractuels ont été embauchés dès juin grâce à des "job dating", entretiens organisés dans plusieurs académies. Les personnes retenues, qui doivent avoir au minimum une licence – quelle qu'elle soit –, enseigneront dès la rentrée, avec souvent quelques jours de formation seulement, proposés à partir de cette semaine.

Ces personnes recrutées en hâte ne sont bien évidemment pas véritablement formées pour enseigner...

C'est du bricolage !

 

 

 

Source :

 

https://www.lepoint.fr/societe/une-rentree-scolaire-sous-tension-marquee-par-la-penurie-d-enseignants-23-08-2022-2487017_23.php

 

 

Pénuries....
Pénuries....
Partager cet article
Repost0
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 10:14
On manque même de maîtres-nageurs !

 

Pénurie de professeurs, pénurie de soignants, pénurie de pompiers, et même pénurie de maîtres-nageurs !

En France, ces pénuries se font cruellement sentir...

"Des couloirs de nage et des bassins désormais moins fréquentés : en plein été, la direction d'une piscine près de Maubeuge n'a pas eu le choix : elle a dû restreindre ses capacités d'accueil...

"Du fait de l'absence de l’un des maîtres-nageurs, nous avons été contraints aujourd'hui de fermer cet espace-là", déclare le directeur adjoint du pôle cohésion sociale de Maubeuge.

Un bassin a donc été fermé faute d'effectif.

Deux maîtres-nageurs seulement, alors qu’il en faudrait trois pour assurer la surveillance. Et l'établissement a beau chercher, il est difficile de trouver un remplaçant.

"On est tenu de réduire les amplitudes d'ouverture et d'adapter le fonctionnement pour faire en sorte qu'il soit le moins impactant pour l'usager.", explique encore le directeur adjoint du pôle cohésion sociale de Maubeuge.

 

Cet établissement n'est pas un cas isolé. À Lyon, trois piscines comme celle-ci sont contraintes de fermer un jour par semaine, à cause du manque de maîtres-nageurs en été. 

 

Une pénurie et une crise des vocations...

Alice Gueucier est titulaire d'un brevet de nageur-secouriste, mais elle souhaiterait se réorienter pour devenir kinésithérapeute.

 

Le métier de maître-nageur est devenu trop contraignant pour elle : "Je trouve que le métier est assez rébarbatif. On fait de la surveillance, il y a de la pédagogie, de l'enseignement, mais à long terme, je ne me vois pas faire ça toute ma vie".

 

La formation est coûteuse, jusqu'à 10 000 euros, et le salaire pas assez attractif : 1 300 euros nets par mois en début de carrière, selon la Fédération professionnelle des maîtres-nageurs sauveteurs. Certains dénoncent également les conditions de travail qui se dégradent autour des bassins...

 

"Les incivilités sont de plus en plus présentes ainsi que les comportements à risques : on ne respecte plus le règlement intérieur, on ne respecte plus l'uniforme. Bon, on n'est pas là pour faire la police ! On est plutôt là pour essayer d'éviter les accidents. De plus en plus de gens ne le comprennent pas. C'est dommage !"

 

Selon la Fédération, il manquerait actuellement 5000 postes de maître-nageur en France."

 

Etonnant, tout de même ! Ce sont les métiers du soin et du service qui sont les plus mal rémunérés et en même temps les métiers les plus essentiels et les plus utiles...

 

1300 euros par mois ! Une misère ! Peut-on vivre dans des conditions décentes avec un tel salaire ?

Ces métiers exposés au mépris et au dédain ne sont plus du tout attractifs...

Il est temps de redonner toute leur valeur à ces métiers de service !


 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/piscines-la-grosse-penurie-de-maitres-nageurs_5293615.html

 

 

 

 

On manque même de maîtres-nageurs !
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2022 1 11 /07 /juillet /2022 11:05
Grave crise du recrutement dans l'éducation...

 

À l’issue des concours organisés pour la rentrée 2022, plusieurs milliers de postes ne seront pas occupés : 4000 postes !

Ce n'est pas étonnant quand on connaît tous les acquis sociaux perdus au fil des années par les enseignants : disparition des IPES qui permettaient à des étudiants s'engageant dans la carrière de poursuivre leurs études tout en étant rémunérés, disparition de la CPA : dès l'âge de 55 ans, les professeurs pouvaient exercer à mi-temps, en recevant 80% de leur salaire, report de l'âge de la retraite à 62 ans comme pour tous les salariés...

 

Ce n'est pas étonnant quand on considère toutes les réformes successives menées sans concertation avec le monde éducatif...

Par exemple, la réforme des collèges initiée par Najat-Vallaud Belkacem : l'enseignement du latin et du grec avait été amoindri et réduit à peau de chagrin car intégré dans les fameux EPI, ou Enseignements pratiques interdisciplinaires.

Le latin et le grec étaient, alors, mis en relation avec d'autres disciplines et non plus étudiés en tant que disciplines à part entière.

L'étude de ces langues était bel et bien escamotée, avec cette réforme des Collèges.

 

Autre exemple plus récent : étonnamment, la réforme du lycée initiée par Jean-Michel Blanquer avait consisté à supprimer les maths en classe de première, sauf pour les élèves qui choisissaient cet enseignement de spécialité.

Curieuse décision, tout de même ! Alors que les mathématiques paraissent essentielles dans notre monde numérisé, cette discipline n'était plus obligatoire au lycée, dès la classe de première !

 

Ainsi, certaines disciplines demeurent  "sous tension", c'est le cas justement des lettres classiques, où 57 % des postes seulement sont pourvus, ou de l'allemand (55 % des postes pourvus contre 70 à 81 % durant les trois années précédentes).

Certaines disciplines présentent des taux d'admission insuffisants comme la physique-chimie où 66,7 % des postes sont pourvus, 80 à 100 % durant les trois années précédentes, les mathématiques pour lesquelles 68,5 % des postes sont pourvus, contre 84 à 92 % durant les trois années précédentes, ou encore les lettres modernes où 83,5 % des postes sont pourvus (contre 98 à 100 %).

On remarque des déficits inquiétants notamment en lettres classiques et en mathématiques, conséquence de réformes absurdes, mal pensées...

 

Cette crise inédite du recrutement enseignant se traduit "par un renforcement du recrutement de contractuels afin de préparer dans de bonnes conditions la rentrée 2022 et préserver les capacités de remplacement dans les académies", a affirmé le ministère de l'Éducation nationale. Comme attendu, les résultats des concours enseignants du premier degré dévoilent de sérieux déficits de recrutement dans les académies franciliennes.

Il est temps de revaloriser la profession d'enseignant : augmentation des salaires, rétablissement des IPES pour aider de jeunes étudiants à s'engager dans ce métier, diminution des effectifs des classes souvent surchargées, etc.

 

Mauvaise nouvelle : le nouveau ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye a indiqué vouloir "compenser"  l’absence d’un professeur absent par un autre... comme si les emplois du temps des enseignants leur permettaient de remplacer les collègues absents ! Encore une dégradation annoncée des conditions de travail des enseignants...

Encore une fois, les politiques méconnaissent les réalités du monde du travail !

 

Sources :

https://www.lepoint.fr/education/education-4-000-postes-vacants-ndiaye-precise-sa-revalorisation-07-07-2022-2482491_3584.php

 

 

https://www.lavoixdunord.fr/1198559/article/2022-06-27/profs-absents-le-ministre-pap-ndiaye-suggere-de-les-compenser-par-les-autres-et

 

Grave crise du recrutement dans l'éducation...
Partager cet article
Repost1
4 juillet 2022 1 04 /07 /juillet /2022 11:03
Bidouillages au Baccalauréat...

 

 

"On connaîtra bientôt les résultats du Bac, le temps pour les professeurs de terminer de noter les copies et le temps d'harmoniser ces notes.

Cette harmonisation a toujours existé, la nouveauté, c'est que c'est un logiciel qui en est chargé aujourd'hui.

 

Est-ce donc Noël en plein été pour les bacheliers ? Certaines de leurs notes aux épreuves du Bac auraient été massivement relevées, d'un, deux, voire trois points, selon des correcteurs qui dénoncent un tripatouillage informatique.

 

Pour percer le secret des notes du Bac, il faut aller sur Santorin, non ! pas l'île grecque ! mais un logiciel de l'Education nationale : sur cette application réservée aux correcteurs, une prof de français découvre que les 35 copies de spécialité qu'elle avait corrigées ont toutes été relevées d'un point.

 

"J'ai des collègues qui avaient déjà des moyennes de 12, 5 /13 sur un paquet, ce qui est tout de même une grosse moyenne, qui ont vu remonter leurs copies de un à deux points, ça devient énorme, ça perd un peu son sens, je trouve cela méprisant pour notre travail. Cela veut dire qu'on considère que l'on n'a pas corrigé correctement nos copies..."

 

Mais d'où viennent tous ces points en plus ?

Ceux qui les accordent sont les inspecteurs d'académie... Leur objectif ? Rattraper les écarts de moyennes entre différents sujets ou différents correcteurs, en modifiant les notes.

 

L'Education nationale appelle cela l'harmonisation et la pratique depuis longtemps.

Mais la nouveauté, cette année, c'est que cette opération peut désormais se faire en deux clics, sur des dizaines de milliers de copies à la fois. Il peut y avoir 30 000 copies !

 

De quoi inquiéter un inspecteur syndicaliste.

"Cela va très loin, parce qu'il n'y a pas de contrôle. On pourrait très bien cibler une moyenne à l'avance, par exemple, de manière qu'une discipline soit affichée à telle ou telle hauteur de notes, pour être plus présentable."

Contacté, le Ministère de l'Education nationale conteste tout ciblage de résultats, et insiste sur la transparence du processus.

"Auparavant, les correcteurs n'étaient pas automatiquement prévenus sur leur lot de copies, lorsqu'il y avait une harmonisation des notes. Alors que, maintenant, via Santorin, ils ont la possibilité d'en voir le détail."

 

Le Ministère ajoute que l'harmonisation peut se faire autant en ajoutant des points qu'en en retirant aux candidats.

Pas tout à fait vrai, en pratique selon un syndicat d'enseignants : "En théorie, l'harmonisation peut se faire autant vers le haut que vers le bas. En pratique, elle se fait vers le haut, il s'agit d'éviter des redoublements massifs qui coûtent  très cher au système. Et aujourd’hui on est sur des taux du bac qu’il faut maintenir très haut."

L'an dernier, le bac général affichait un taux de réussite supérieur à 97 %. Soit 21 points de plus qu’il y a 25 ans."

 

Encore une fois, c'est l'économie qui prime ! Triste réalité ! Une économie qui s'impose à l'hôpital, à l'école, dans les EHPAD...

 

 

Sources :

 

https://www.francetvinfo.fr/societe/education/reforme-du-bac/video-baccalaureat-polemique-sur-un-logiciel-pour-relever-les-notes_5229499.html

 

https://lagedefaire-lejournal.fr/le-logiciel-santorin-nest-pas-une-farce/

 

 

 

 

 

 

 

Bidouillages au Baccalauréat...
Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 11:18
On recrute en urgence des profs !

 

Encore une pénurie préoccupante de profs... "Alors on recrute en urgence, mais avec quelles compétences ?

Il n'y a pas assez d'enseignants pour assurer la rentrée prochaine... Alors, l'académie de Versailles emploie les grands moyens : un recrutement express a eu lieu le 30 mai sur plusieurs sites : l'objectif est de trouver 700 professeurs des écoles ou encore 600 enseignants en collège et lycée...

C'est ce qu'on appelle un job dating ! L'école devenue une entreprise, c'est bien l'orientation que prend notre Education depuis des années et c'est très inquiétant !

 

De nombreux postulants ont répondu à l'appel au secours de l'Education Nationale... des candidats prêts à changer de vie pour devenir enseignants !

"Je suis dans le droit, je suis juriste." explique l'un d'eux.

"Je suis manager dans un grand groupe de protection sociale." témoigne un autre.

"J'étais dans la cosmétique." révèle encore une candidate.

"J'étais fiscaliste à EDF." déclare une autre...

"Si je suis prise, je lâche tout, et à la rentrée, je suis prof."

Cela paraît si simple ! Comme si on pouvait s'improviser enseignant ! (Alors que ce métier demande des années d'études spécialisées et de formation...)

 

L'académie de Versailles manque de bras et propose 2000 postes de contractuels de la fonction publique.

Pour postuler et peut-être devenir enseignant, il faut passer un entretien de 30 minutes.

"Vous seriez intéressé par quelle discipline ?"

"Moi, c'est plutôt commerce et vente..." dit un des candidats interrogé.

 

Les candidats retenus seront convoqués pour un second entretien et pourront exercer dès la rentrée de septembre.

"Cela permet d'attirer du monde et cela permet d'aller le plus loin possible dans le processus de recrutement, dès la journée d'aujourd'hui avec les personnes qui se présentent." explique Charline Avenel, rectrice de l'Académie de Versailles. 

 

Un recrutement en urgence car les premiers résultats des concours d'enseignement sont alarmants :  En mathématiques, pour 1 035 postes, seuls 816 candidats ont passé la barrière de l'écrit. En allemand, 215 postes sont vacants, et il n'y a que 83 admissibles. En lettres classiques, 134 postes et 60 admissibles.

 

Une crise des vocations qui a des conséquences pour les élèves : dans un collège des Hauts de Seine, 25% des cours, toutes matières confondues, n'ont pas été assurés depuis la rentrée, selon les parents d'élèves, dont 50 heures d'Allemand : "le prof. est remplacé par une personne qui est, elle-même, absente, on a parfois un mois de cours et après un mois et demi où il n'y a plus cours, enfin, c'est scandaleux..." explique une mère d'élève.

Un proviseur, lui, s'inquiète du recrutement massif de contractuels pour répondre à la pénurie d'enseignants : il y aurait, selon lui, un problème de niveau chez ces professeurs remplaçants.

 

"Le métier d'enseignant est un métier qui est aussi technique, c'est un métier de vocation, mais c'est aussi un métier technique, et quand on n'a pas bénéficié de la formation institutionnelle, on ne part pas avec les mêmes bases que ceux qui ont été formés pendant deux ans..."

 Certains syndicats d'enseignants réclament exceptionnellement l'organisation d'un nouveau concours pour recruter des professeurs titulaires, afin d'éviter des postes vacants à la rentrée." 

Cette pratique du job dating est encore une façon de dévaloriser complètement la fonction d'enseignant. C'est très grave.

Cherche-t-on à recruter des gens destinés à garder les élèves ou des professeurs aptes à délivrer un enseignement de qualité ?

Hôpital en souffrance, école désertée, la situation est compliquée dans nos services publics. L'état doit prendre enfin la mesure de ces difficultés : il faut absolument revaloriser ces métiers par de meilleurs salaires, améliorer les conditions de travail, reconnaître l'importance et la valeur du travail des soignants et des enseignants.

 

En lieu et place, Emmanuel Macron envisage encore des consultations : il serait temps d'agir efficacement !

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/societe/education/education-l-academie-de-versailles-recherche-desesperement-desenseignants_5168773.html

 

https://twitter.com/SNESVersailles/status/1531335944686665729?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

 

 

https://www.france.tv/france-5/c-ce-soir/c-ce-soir-saison-2/3471388-emission-du-jeudi-2-juin-2022.html

 

 

On recrute en urgence des profs !
Partager cet article
Repost1
30 mai 2022 1 30 /05 /mai /2022 11:42
Bientôt des boîtes noires pour toutes les voitures...

 

"Le boîtier ne fait que quelques centimètres, vous ne le verrez sans doute jamais mais il sera bientôt dans tous les véhicules d'Europe.

Dès le 6 juillet, les nouveaux modèles de voitures devront être équipés d'une boîte noire, un enregistreur de données, dissimulé dans l'habitacle, qui ne réjouit pas tous les automobilistes...

C'est ce qu'on appelle vulgairement "un mouchard", un de plus qui s'installe dans nos vies...

 

"C'est monstrueux, on est contrôlé de plus en plus..." se lamente un automobiliste.

"C'est encore une intrusion en plus dans la vie privée, voilà, il y a déjà assez de limitations sur la route.", commente un autre automobiliste.

"C'est une très bonne idée, ça permettra de vérifier le pourquoi du comment des accidents.", déclare une dame interrogée sur le sujet.

 

 Destiné à assurer plus de sécurité sur la route, cet enregistreur pourra collecter cinq données en cas d’accident : la vitesse du véhicule, l’accélération ou le freinage, le port de la ceinture de sécurité, la force de collision et le régime moteur. La boîte noire permettra ainsi de collecter 30 secondes d’information avant un accident et dix secondes après, un temps d'enregistrement trop limité selon une association.

 

"C'est sans doute utile peut-être dans des cas extrêmes au niveau judiciaire, si le juge considère qu'il est utile de verser ces éléments là au dossier, mais en terme de prévention routière, en tout cas, ces 40 secondes ne serviront à rien..." assure une personne de cette association.

 

Contrairement aux boîtes noires des avions, ces boîtiers n'enregistreront pas les conversations, ni les indications GPS, des données pourtant déterminantes en cas de litiges.

La puce ne permettra pas de savoir si la personne était alcoolisée, s'il y a eu usage ou non d'un téléphone au volant.

Aux Etats-Unis, ces boîtes noires sont obligatoires depuis 2014 : elles auraient permis une baisse de 20% des accidents."

 

On peut tout de même s'inquiéter de cette tendance à la surveillance généralisée.

Partout, on installe des caméras, pour notre sécurité, nous dit-on.

On nous surveille même à domicile par l'intermédiaire de nos ordinateurs... 

Nos comportements sont aussi scrutés, analysés grâce à nos ordinateurs, nos smartphones.

Et, en fait, les gens choisissent volontairement de connecter leur vie à des géants du commerce mondial : le marché des smartphones, et des montres connectées est en pleine croissance.

Ce sont des actes délibérés de notre part, mais avons-nous vraiment conscience de cette emprise de l'intelligence artificielle sur nos vies ?

Nos maisons, nos emplois, nos modes de vie, notre alimentation, notre santé sont devenus contrôlables.

Et désormais, même nos véhicules seront sujets à des enregistrements, pour l'instant, limités, mais on peut redouter un renforcement ultérieur de ces contrôles.

 

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/societe/securite-routiere/automobile-bientot-des-boites-noires-dans-toutes-les-voitures-neuves_5116981.html

 

 

https://www.lepoint.fr/automobile/securite/securite-routiere-une-boite-noire-dans-nos-voitures-02-05-2022-2473941_657.php

 

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-invite-des-matins-d-ete-1ere-partie/peut-on-encore-proteger-nos-donnees-personnelles-4565310

 

 

Bientôt des boîtes noires pour toutes les voitures...
Partager cet article
Repost1
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 08:39
Maltraitance même à domicile...

 

On a beaucoup entendu parler, ces derniers mois,  du scandale ORPEA et de la maltraitance dans les EHPAD... "Mais, décidément, mieux vaut ne pas vieillir en France, triste constat après une nouvelle enquête publiée par le journal Libération...

 

Cette fois, ce ne sont pas des résidents d'EHPAD qui témoignent de maltraitance mais des personnes âgées qui restent chez elles et sont, elles aussi, victimes d'abus par certaines aides à domicile.

Des personnes âgées pas levées, pas lavées, peu nourries, ceux et celles qui ont fait le choix de rester à domicile subissent aussi des abus.

Les soignants sont trop peu nombreux et surchargés de travail... les soignants sont trop mal payés...

 

Les métiers du grand âge ont du mal à recruter et à former des professionnels, un manque d'effectif et de moyens qui a des répercussions notamment sur les personnes âgées soignées chez elles.

 

Le président de la Fédération contre les maltraitances témoigne : sur près des 9000 appels qu'il reçoit chaque année, les trois quarts concernent des violences à domicile.

 

Dans l'immense majorité des cas, c'est une forme de maltraitance qu'on appelle négligence : on est en présence d'une personne qui est en difficulté dans sa vie quotidienne pour répondre à ses besoins élémentaires, faire sa toilette, s'habiller, manger, faire ses courses, et ce que disent les personnes qui se plaignent, c'est : je n'ai pas la réponse que j'attends dans mes besoins. Soit quantitativement : c'est trop vite, il n'y a le temps et finalement, ça ne suffit pas, ou bien c'est fait trop brutalement, c'est mal fait, une question de qualité de l'aide apportée...

Dans seulement 20 % des cas de maltraitance à domicile, c'est un professionnel qui est mis en cause.

 

"Il y a d'autres situations de maltraitance à domicile qui sont les plus fréquentes, en particulier, il y a, au sein des familles, au sein des couples, entre parents et enfants, entre parents et petits enfants, il peut y avoir des formes de violences qui n'ont rien à voir avec des professionnels.

 

Et tout cela n'est bien sûr que la partie émergée de l'iceberg : dans la grande majorité des cas, à 95%, les maltraitances sur les personnes âgées ne sont pas connues."

 

C'est dire combien le problème est complexe : beaucoup de personnes âgées n'osent pas dire, avouer la maltraitance, elles n'osent pas se plaindre...

Il peut même arriver que des vols soient commis, vols d'argent, d'objets de valeur...

Les personnes âgées n'osent pas dénoncer, elles sont dans la honte, l'indicible, le mutisme...

Cette maltraitance généralisée révèle, selon Michel Onfray, "une civilisation qui fonctionne mal. Cette façon de dire : "Vous n'êtes plus productifs, eh bien, on vous met dans des usines à crever.", et on fait semblant de le découvrir aujourd'hui...On est dans un système capitaliste : c'est rentable, les vieux... les morts, aussi.

Dans nos sociétés, il faut être jeune, il faut être performant, il ne faut pas être malade, il ne faut pas être moche, il ne faut pas être fatigué..."

 

 

 

Source :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-18h/journal-de-18h00-magalie-homo-du-vendredi-06-mai-2022

 

 

 

 

Partager cet article
Repost1
18 mai 2022 3 18 /05 /mai /2022 08:50
La France va-t-elle manquer de professeurs ?

 

La pénurie de candidats aux concours d'enseignement est de plus en plus inquiétante...

"Il y a moins d'admissibles que de postes à pourvoir au concours du CAPES dans plusieurs matières et le déficit est particulièrement inquiétant en mathématiques...

Le métier d'enseignant attire de moins en moins, en France : tous les postes ouverts aux différents concours ne seront pas pourvus cette année.

 

Quelques chiffres pour illustrer cette pénurie : en Allemand, il y a cette année 83 candidats admissibles au CAPES pour 215 postes à pourvoir et la situation est encore plus inquiétante en mathématiques : 816 admissibles pour 1035 postes...

Comment expliquer cette chute des vocations ?

200 candidats manquent à l'appel au CAPES de mathématiques ! Cela ne surprend pas les étudiants de cette discipline...

 

Ainsi, un de ces étudiants se destinait au métier, puis il a renoncé. Il a fait un EAP, étudiant apprenti professeur : on accompagne alors un professeur entre 6 et 8 heures par semaine.

"C'est très instructif sur le fait que je ne ferai pas ça dans ma vie : pour les quelques exemples que j'ai vus, moi, de parents qui venaient contester, globalement, on va donner raison aux parents. La considération que la société a pour les professeurs est très basse, ces problèmes là sont sus maintenant... les salaires ne sont absolument pas mirobolants... Non, je ne suis pas du tout étonné qu'il y en ait de moins en moins...", témoigne cet étudiant.

Un autre étudiant de la même promotion préfère lui aussi poursuivre en thèse, quitte à revenir au concours plus tard...

"Moi, j'avais surtout envie de voir ce que ça donnait le milieu de la recherche et de l'entreprise, avant de dire : ma vie, ça va être ça..."

 

Qu'est-ce qui explique le manque d'attrait pour le CAPES en mathématiques ?

Un enseignant chercheur évoque le manque de culture scientifique dans le pays : "On a des ministres de l'Education qui nous demandent : A quoi ça sert de faire des maths ?

Aucun d'entre eux n'a un background scientifique... et quand on se voit avoir un ministre qui ne comprend pas trop cet enjeu là, cette passion de cette découverte, de l'intérêt de la curiosité..."

Et il souligne qu'il y a 30 ans quand il était étudiant lui-même, il y avait déjà plus de postes que de candidats admissibles au concours : la problématique est donc loin d'être nouvelle.

 

Ce déficit aux concours d'enseignants aura des conséquences à long terme. Pour pallier le manque de profs, les titulaires actuels devront faire davantage d'heures supplémentaires... ou bien il faudra augmenter le recrutement de contractuels qui n'ont pas le même niveau de compétences.

Nous y voilà : travailler plus, faire des heures supplémentaires, recruter au rabais... Pas de quoi améliorer la qualité de l'enseignement !

 

Le président de l'Association des professeurs de mathématiques déclare de son côté : "Normalement, le niveau exigé, c'est d'avoir une licence de mathématiques, effectivement, pour les collègues contractuels qui arrivent, c'est le problème de la formation initiale, on est très souvent balancé dans les classes sans avoir aucun accompagnement, comme si le métier d'enseignant ne s'apprenait pas... or, on sait très bien que cela nécessite un accompagnement particulier, de l'aide...

La réforme du lycée initiée par Jean-Michel Blanquer a pu jouer aussi sur le manque d'attractivité du métier de professeur, notamment en mathématiques... cela risque de jouer sur le vivier potentiel de futurs professeurs de maths... le vivier est moindre et s'appauvrit de plus en plus."

 

Du côté du ministère, le directeur général de l'enseignement scolaire évoque une situation ponctuelle et particulière cette année après la modification des règles d'admission aux concours : Nous aurons les professeurs de mathématiques nécessaires" a déclaré ce directeur..."

 

Comme d'habitude ! Tout va bien ! Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Alors que cette crise des vocations remonte à des décennies, le ministère ferme les yeux : surtout pas de vagues ! On connaît ce refrain depuis des années !

En période électorale, mieux vaut ne pas évoquer des problèmes qui dérangent !

 

 

 

 

 

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/journal-de-18h/journal-de-18h00-stanislas-vasak-du-jeudi-12-mai-2022-9404168

https://www.lepoint.fr/education/concours-d-enseignants-le-nombre-de-candidats-admissibles-en-forte-baisse-12-05-2022-2475404_3584.php

 

 

 

La France va-t-elle manquer de professeurs ?
Partager cet article
Repost1