Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 09:35
Le fanatisme des partisans de Donald Trump...

 

 

Il a suffi d'un article publié sur Agoravox pour que se déchaîne une tempête de commentaires haineux et hideux à mon encontre...

 

Cet article intitulé "Trump lamentable jusqu'au bout..." a suscité un délire de réactions violentes, incontrôlées, un déversoir de rancoeurs et de haines.

Des insultes, des moqueries façon Trump... ces commentateurs n'ont même pas conscience qu'ils se discréditent eux-mêmes en balançant de tels propos...

 

Evidemment, ce sont des partisans de Trump : ils adoptent le même langage, le même mépris d'autrui... Des copies conformes ! Ils ne doutent de rien, ces Trumpistes !

 

Par exemple, ce commentaire particulièrement odieux :

"Pas besoin de lire l’article pour ressentir un immense dégoût.
Hurler avec la meute contre le perdant — C’est bien vous ça rosemar.

Bien à l’abri derrière votre anonymat, vous êtes aussi lâche que répugnante.
Oui, il y aura une sérieuse épuration à faire un jour ou l’autre.
Des gens comme vous ne méritent pas de vivre."

 

Ce sont là des propos indignes d'un commentateur qui s'exprime dans un journal citoyen. Les termes employés sont d'une virulence extrême : c'est une véritable incitation à la haine.

Le terme d'épuration utilisé ici laisse songeur : pas de pitié pour les opposants à Trump, ils ne "méritent pas de vivre" !

 

Je précise que ce commentateur utilise lui-même un pseudonyme pour m'insulter à loisir, mais lui n'est pas un lâche, bien sûr, lui ne se cache pas à l''abri de son anonymat !

C'est un comble !

 

Je pense, bien sûr, à ce qui est arrivé à cet enseignant Samuel Paty, condamné d'office pour avoir défendu la liberté d'expression, condamné et assassiné lâchement et froidement. Eh oui ! ceux qui l'ont dénoncé sur les réseaux sociaux pensaient aussi sans doute qu'il ne méritait pas de vivre.

Terrifiant !

Tout de même, certains intervenants ont demandé à ce commentateur de s'excuser... mais en vain.

Finalement, le commentaire a été supprimé par les instances d'Agoravox.

 

Je pourrais évoquer aussi les commentaires sexistes de ces Trumpistes français, par exemple :

"Je n’ai lu que le titre.

Sacré ROSEMAR, occupe toi de la soupe !

Ne t’essaye pas à la politique surtout."

 

Le tutoiement, le mépris, l'autosuffisance, oui, des propos dignes de Trump !

 

Il serait temps que chacun mesure la portée de ses propos : ce sont des adultes qui s'expriment sur ce forum, mais on a l'impression que certains sont incontrôlables, totalement aveuglés par leurs passions.

 

 

Le fanatisme des partisans de Donald Trump...
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 12:14
Trump lamentable jusqu'au bout...

 

 

La folie de Donald Trump l'a conduit une fois de plus au pire : Donald Trump, contestant et déniant les résultats des élections, a incité des centaines de ses partisans à se rendre devant le Capitole... ils se sont introduits dans le bâtiment, entraînant la suspension de la session et l'évacuation des élus.

 

" Complètement débordées, les forces de l'ordre ont mis près de quatre heures à reprendre le contrôle de la situation après l'envoi de forces de la Garde nationale. Dans les échauffourées, une femme a été tuée par balle à l'intérieur du Capitole. Trois autres personnes sont mortes durant l'émeute. 52 manifestants ont été interpellés par la police. Washington a été sous couvre-feu durant la nuit... un policier a aussi succombé à ses blessures, lors des contacts physiques avec les partisans de Trump."

 

Encore des propos inconséquents et dangereux de la part d'un chef d'état qui se doit d'être responsable... encore une bévue de Trump, une de plus...

Jusqu'au bout, Trump aura été lamentable.

 

Constamment dans l'hyperbole et la sur-représentation : ses déclarations tonitruantes se sont enchaînées effarantes, et terribles.

On le voit souvent grimacer devant les caméras, il est constamment dans la démesure et l'hybris.

Mégalomane, il refuse toute contradiction. Il a le visage et l'outrance d'un dictateur.

 

 Sa gestion de la crise du coronavirus s'est révélée désastreuse : de nombreux Américains sont décédés du Covid.

Trump a minimisé les dangers de la pandémie, une attitude irresponsable qui a mis en danger la population américaine.

Il n' a fait preuve d'aucune empathie à l'égard des citoyens Américains décédés...

 

Donald Trump a encore dénié les réalités du changement climatique qu'il considérait comme un canular !

Et pourtant, qui pourrait désormais nier cette évidence ?

Fonte des glaciers, incendies dévastateurs, montée des eaux, cyclones, vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses... 

Avec Donald Trump, on a assisté aussi à une dégradation de l'expression politique : il s'attaque constamment au physique des gens, il tient des propos épouvantables sur les femmes.

 

Donald Trump  a fini par admettre jeudi matin 7 janvier que son mandat était terminé et qu’il organiserait "une transition ordonnée". 

 

Cependant, c'est un peu tard,  le mal est fait : la démocratie a été bafouée, des victimes sont à déplorer...

Trump a-t-il seulement conscience qu'il est la cause de cette émeute et de tous ces troubles ?

 

Oui, décidément, Trump aura été lamentable jusqu'au bout...

 

 

 

 

Trump lamentable jusqu'au bout...
Partager cet article
Repost1
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 12:14
Tempête épidémique aux Etats-Unis...

 

 281.000 morts du Covid aux Etats-Unis et de plus en plus de cas de contaminations... Les Etats-Unis font face à une déferlante épidémique.

Les USA craignent désormais l'après "Thanksgiving" et une nouvelle vague du virus.

 

Le patron de l'agence fédérale de la santé a déclaré solennellement : "Les Etats-Unis vont vivre dans les 3 prochains mois la pire période sanitaire de leur histoire".

Une déclaration particulièrement alarmiste...

 

Les plus grands scientifiques alertent : les mois à venir s'annoncent très difficiles.

 

Même si les mesures sanitaires resteront du ressort des gouverneurs, même si le masque n'est toujours pas obligatoire dans 13 états sur 50, le président élu Joe Biden entend bien donner une recommandation forte :

"Dès le premier jour de mon mandat, je vais demander aux Américains 100 jours de port du masque..."

 

Les Etats-Unis viennent de repasser la barre des 2000 morts par jour, pour la première fois depuis le printemps dernier.

 

Donald Trump, lui, ne change pas d'attitude face au Covid : une vingtaine d'événements festifs de Noël sont prévus, ce mois-ci, à la Maison Blanche.

Il est vrai qu'il a lui-même contracté le virus et s'en est sorti sans séquelles.

Oui, mais il a bénéficié d'un traitement de pointe auquel la plupart des Américains n'ont pas accès.

 

 Donald Trump, ne l'oublions pas, avait certains facteurs de risques, c’est un homme âgé de 74 ans, il pèse 110 kilos...

"Donald Trump a bénéficié d’un traitement pilote, des anticorps de synthèse, un cocktail mis au point par une bio Tech, Regeneron, testé sur 275 personnes. Donald Trump a obtenu l’autorisation de se voir administrer ce produit qui n’est absolument pas approuvé par la Food and Drug Administration, l’autorité américaine de régulation."

Donald Trump a bien été traité comme un VIP :  ce n'est pas le cas de tous les Américains qui sont morts du Covid.

Les Américains, eux, doivent affronter une épidémie qui n'a pas fini de faire des victimes.

D'ailleurs, Donald Trump n'a cessé de minimiser les effets du coronavirus...  Après des mois de déni, de bravades, de critiques acerbes à l’égard des mesures mises en œuvre par certains Etats fédérés, la présidence des Etats-Unis est désormais confrontée à une recrudescence de la maladie.

 

 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-jour-emission-du-mardi-06-octobre-2020

 

Tempête épidémique aux Etats-Unis...
Partager cet article
Repost1
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 12:15
Trump, Raoult : un même déni des réalités ?

 

Donald Trump, Didier Raoult : des personnalités narcissiques qui refusent les échecs ?  qui semblent dénier les réalités les plus évidentes ?

 

Donald Trump persiste à affirmer que les élections ont été truquées, il dénonce des fraudes, il se présente encore et toujours comme le vainqueur des élections de son pays.

 

Le résultat de l'élection américaine est pourtant désormais clair, mais Donald Trump poursuit sa croisade contre Joe Biden, les médias et les "fraudes électorales"... Il faut s'attendre à de nouvelles tensions cette semaine.

 

Donald Trump n'a toujours pas l'intention de reconnaître sa défaite. Tim Murtaugh, porte-parole de sa campagne, a fait savoir que des meetings allaient être organisés très bientôt pour contester publiquement et massivement les résultats de Joe Biden. Une annonce qui laisse présager de nouvelles tensions dans la rue, avec le risque de manifestations violentes, attisées par les allégations de Donald Trump. On ignore si ce dernier sera lui-même présent dans ces rassemblements.

 

Trump a minimisé aussi les dangers de la pandémie du coronavirus, une attitude irresponsable qui a mis en danger la population américaine.

 

Donald Trump a encore dénié les réalités du changement climatique qu'il considérait comme un canular !

 

 

Quant à Didier Raoult, il s'est trompé dans ses prévisions : maintes fois, il a affirmé qu'il n' y aurait pas de deuxième vague de l'épidémie de Cocid-19, et les faits viennent démentir ces prévisions.

Une deuxième vague frappe de plein fouet toute l'Europe...

 

"La situation actuelle ne m'inquiète pas", avait-il déclaré en septembre. Alors qu'une recrudescence des cas de coronavirus était constatée depuis plusieurs semaines, Didier Raoult se voulait rassurant. Le lundi 14 septembre, le professeur avait accordé une longue interview à Laurence Ferrari. "Nous observons que les marqueurs de gravité chez les patients infectés sont aujourd'hui beaucoup plus faibles que ce que nous avons vu jusqu'en mai", a expliqué le patron de l'IHU Méditerranée Infection sur CNews. 

 

Didier Raoult parle maintenant d'une deuxième épidémie : il y a donc bien une recrudescence du virus !

 

Il s'est trompé aussi sur l'efficacité de la chloroquine : de nombreuses études ont démontré que ce produit ne guérit pas la maladie.

Mais il persiste dans ses allégations : un déni de réalité qui paraît dangereux et préjudiciable.

 

Auréolé de ses réussites en médecine tropicale, fermement soutenu par la droite marseillaise dont il a traité plusieurs personnalités pendant l’épidémie, le professeur Raoult a fini par s’installer dans la figure du contestataire. Aujourd’hui soutenu par un fan club inébranlable, il pourfend toutes les institutions qui se mettent en travers de son chemin.

Mais, est-il encore crédible ?

 

 

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-437464-coronavirus-le-professeur-didier-raoult-affirme-que-le-virus-est-en-train-de-muter-et-qu-il-est-moins-dangereux-qu-au-printemps-c-est-une-autre-maladie-video.html

 

 

 

Trump, Raoult : un même déni des réalités ?
Partager cet article
Repost0
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 12:34
Donald Trump : pas d'hommage pour Chuck Berry....

 

 

 

La mort de ce roi du rock, Chuck Berry a suscité une avalanche d'hommages : ce père du rock'n roll a été salué par de nombreux artistes : Bruce Springsteen, Ringo Starr, Johnny Hallyday, Jean-Louis Aubert... tous ont fait l'éloge de ce pionnier du rock'n'roll décédé le 18 mars 2017.

 

Des hommages mérités pour ce guitariste, ce géant du rock qui en a inspiré tant d'autres.

 

Il fallait voir ce chanteur de rock sur scène : un vrai rocker qui assurait le spectacle, par ses mimiques, ses pas de danse...

Il fallait écouter les musiques pleines d'entrain qu'il avait composées...

 

On ne peut que s'étonner, dès lors, du silence du président des Etats-Unis, Donald Trump, à ce sujet.

Lui, le spécialiste des tweets en tous genres, lui qui aime commenter toutes sortes d'événements, n'a même pas eu l'idée de rendre un dernier hommage au Roi du rock.

 

Aucun message adressé à cette occasion par le nouveau président, aucun hommage pour un chanteur de rock génial, une bête de scène qui dégageait humour et joie de vivre.

 

Comment expliquer ce silence, ce mutisme de Donald Trump ?

Mépriserait-il le rock, la musique, dédaignerait-il la culture afro-américaine ?

 

Ce silence en dit long sur le personnage de Donald Trump...

Curieux mépris d'un chef d'état pour un guitariste parti de rien, devenu célèbre, représentant d'une Amérique noire souvent dédaignée par certains.

Curieux oubli d'un président qui se doit de reconnaître le génie de ses concitoyens...

 

Certes, Chuck Berry n'a pas eu une vie totalement exemplaire.

Mais, son rayonnement à travers le monde, son génie musical auraient dû être salués par Donald Trump.

 

Racisme, intolérance, oubli, mépris d'une certaine culture populaire ?

On ne peut que regretter une telle attitude de la part d'un chef d'état dont la fonction est, aussi, de rendre hommage aux hommes de talent.

Une lacune inadmissible. une faute de goût, une de plus de la part de ce président nouvellement élu.

 

On peut rappeler que ce même Donald Trump a reçu, avec tous les honneurs, à la Maison Blanche, le vice prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane...

 

 

 

 

 

 

Donald Trump : pas d'hommage pour Chuck Berry....
Partager cet article
Repost0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 11:53
L'effrayant Monsieur Trump...

 

 


 

Il ressemble à un psychopathe, il est constamment dans l'hyperbole et la sur-représentation : ses déclarations tonitruantes s'enchaînent, effarantes, et terribles.

 

"Ensemble nous allons répandre l'amour et la tolérance à travers le monde" : c'est ce que la Maison Blanche a fait savoir dans un communiqué diffusé vendredi 27 janvier à l'occasion de la journée mondiale à la mémoire des victimes de l'Holocauste...

 

Alors que Trump vient d'interdire du territoire américain les ressortissants de 7 pays musulmans, alors que l'Iran vient de lui répondre par la réciproque, voilà que Trump prône l'amour et la tolérance.

 

Clown, showman, tyran : qui est ce personnage ?

Il grimace devant les caméras, il est constamment dans la démesure et l'hybris.

 

Mégalomane, il refuse toute contradiction.

Il a le visage et l'outrance d'un dictateur.

 

Il prend des mesures délirantes, il limoge des ministres, il gouverne en fonction de ses propres intérêts, comme si un homme politique était un businessman : ainsi il a pris la décision de refouler certaines catégories de réfugiés mais en laissant entrer ceux qui viennent de pays soutenant le terrorisme, comme l'Arabie saoudite et l'Egypte, où il a des intérêts financiers personnels.

 

Ce milliardaire, obsédé par l'argent et la réussite de ses propres affaires, va droit dans le mur.

 

"Trump, c’est l’outrecuidance individuelle hyperbolique", déclare Marcel Gauchet..., On a l'impression qu'il est tout droit sorti d'une émission de la télé-réalité, constamment dans la représentation médiatique et dans le jeu : est-il en train de jouer au Monopoly ?

 

Trump est un pur produit médiatique : hâbleur, vantard, il a toutes les audaces.

C'est un pur produit de notre époque : individualisme forcené, désir de puissance et de richesses,  choix du bling-bling.

N'est-il pas une affiche publicitaire à lui tout seul ? Il affiche sa réussite sociale, il déborde, il éructe.

 

Il porte en lui tous les stigmates de la réussite sociale : arrogance, mépris des autres, suffisance, auto-satisfaction, verbe haut.

 

Il ignore la politesse, le savoir-vivre.

 

Il en vient à pratiquer une politique xénophobe qui conforte les extrémismes, le fanatisme : Banon, son conseiller, le pousse vers l'extrême-droite.

 

Le protectionnisme économique que prône Trump est-il envisageable dans une économie mondialisée ?

 

 

 

 

 

L'effrayant Monsieur Trump...
Partager cet article
Repost0