Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 10:41
Voyage au pays des oiseaux...

 

 

Elles cherchent le pays des oiseaux, plus précisément Coucouville-les-nuées, la cité idéale fondée par deux personnages dans la célèbre pièce d'Aristophane intitulée Les oiseaux.

Après avoir longtemps voyagé, elles croient être parvenues à destination, mais elles ne sont pas sûres.

 

Les deux protagonistes de ce spectacle, deux femmes essaient alors d'entrer en communication avec le monde des oiseaux, pour rétablir leur royauté usurpée il y a bien longtemps par les dieux et mise à mal tous les jours par les hommes...

L'une d'entre elles porte un baluchon, l'autre tient une harpe et une cage d'oiseau.

 

Les deux personnages discutent, c'est l'occasion de commenter d'abord le nom "oiseau" qui contient toutes les voyelles et la consonne "s". Comment ne pas voir que d'autres consonnes étaient plus appropriées ? Le "l" bien sûr, ou encore le "v" des ailes déployées, ce que souligne bien le poète Francis Ponge.

 

Soudain, une voix off déclare : "Coucouville-les-nuées, vous êtes arrivés à destination !"

Avec des jumelles, une des dames observe alors les alentours : elle voit un signe, un temple, un observatoire d'oiseaux... "temple, templum, templare, contempler... au départ, un temple, c'est simplement un rectangle qui est tracé par les devins, on y observait le passage des oiseaux, et ça servait à prédire l'avenir..."

 

Et les deux dames vont s'attacher à amadouer les oiseaux, les appeler au son d'instruments de musique, d'abord une flûte au son enchanteur, puis une autre minuscule flûte magique...

Ainsi, ce spectacle musical nous fait découvrir toutes sortes d'espèces d'oiseaux.

 

Sont tour à tour évoqués bécasseaux, pluviers, camarguais, aigrettes, martinets, goélands, bécasses, chouettes, rossignols, cigognes, faucons pèlerins...

Tant de noms d'oiseaux évocateurs, tant d'espèces que l'on connaît si mal... L'occasion de découvrir leurs caractéristiques, leurs moeurs étonnantes.

 

Un message est lancé aux oiseaux : "Pardon pour les cages, les fusils, les filets, les collets, la glu, pardon pour les ULM, les drones, pardon pour les lignes à haute tension, pardon pour le glyphosate et tous les insecticides, pardon pour les élevages en batterie, les pâtés, les tourne-broches, le coq au vin, la poule au pot..."

 

Bien sûr, la poésie est aussi convoquée au cours du spectacle : 

"Oiseau tranquille au vol inverse oiseau
Qui nidifie en l’air
A la limite où notre sol brille déjà
Baisse ta deuxième paupière la terre t’éblouit
Quand tu lèves la tête

Oiseau tranquille au vol inverse oiseau
Qui nidifie en l’air
A la limite où brille déjà ma mémoire
Baisse ta deuxième paupière
Ni à cause du soleil ni à cause de la terre
Mais pour ce feu oblong dont l’intensité ira s’augmentant
Au point qu’il deviendra un jour l’unique lumière..."

Le son de la harpe vient ponctuer ce poème de Guillaume Apollinaire.

 

Aux textes se mêlent des messages radios, des images vidéos, des enregistrements phono, des morceaux de musique, des sifflements, des chansons, des cris d’appeaux…

Ce spectacle enchanteur délivre avec humour et poésie un message écologique : les oiseaux doivent être protégés, alors que tant d'espèces disparaissent.

 

La compagnie Mistral gagnant est spécialisée dans les spectacles à la fois drôles, poétiques et scientifiques, traitant des relations de l’homme avec la Nature à travers de grands textes de la littérature (les arbres avec
Armand Gatti, les fleurs avec Colette, la botanique avec Jean-Jacques Rousseau, les insectes avec Jean Henri Fabre.)

Le titre du spectacle : Pinsons, rires et tétras lyres... un spectacle de et avec Pauline Tanon et Barbara Schröder.
 

 

 

Vidéo 4 :

https://youtu.be/pmTG4_PLA3Q

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 20/05/2019 13:38

Mais bien sûr que les excellent experts de cette époque-là vous sermonnaient les professionnels de l’agriculture le bon peuple en signifiant que les enjeux alimentaires étaient vitaux pour le pays. La belle excuse ! ainsi furent sacrifiés toute une quantité d’armée de l’ombre, une myriade d’insectes, d’animaux au profit de molécules chimiques extrêmement agressives pour le monde végétal ou les systèmes immunitaires humains très performants qui mirent des milliers d’années à se mettre en place. Qui va éteindre l’incendie qui est sans cesse attisé ?

rosemar 20/05/2019 22:53

"L'agriculture devenue une industrie comme un autre"... c'est ce que dénonce bien Sylvain Tesson, dans son ouvrage Sur les chemins noirs...

Michel Jean 18/05/2019 15:44

Mais s’il en est une qui fit des dégâts plus que monstrueux “aux pays des oiseaux” c’est bien sûr les différents remembrements agricoles depuis les années 60/80/00 qui tuent aussi le traditionnel monde paysan. Sans oublier également nos détraqués de Césars qui ont rasés d’impsortants massifs forestiers sur notre littoral méditerranéen.

rosemar 18/05/2019 23:25

"Dès les années 1960, des agronomes et naturalistes s'inquiètent des conséquences des arasements de talus, comblements de mares et arrachage d'arbres ou de haies pratiqués à l'occasion des remembrements. En 1954, l'émission État d’urgence, présentée par Roger Louis alerte le public quant à la banalisation des paysages et aux impacts environnementaux ; Paul Matagrin, directeur de l'École nationale supérieure d'agronomie de Rennes fondée en 1849 y dénonçait :

« des conséquences climatiques, des problèmes d’eau, d’érosion des sols. Notre équilibre écologique ancestral s’est brisé et nous ne savons pas encore quelle sera la limite de ces destructions irréversibles"

Extrait de wikipédia

Michel Jean 17/05/2019 21:23

Bonsoir Rosemar, vaste problème récurrent à toutes les époques. Combien de chercheurs nazies travaillants dans le monde de la chimie de synthèse, condamnés lourdement, furent rapidement graciés pour aller travailler chez Bayers ( Monsento) le Géant de l’insecticide !!! Bonne soirée à tous.

rosemar 17/05/2019 22:20

La pollution chimique, les pesticides sont bien une des causes du déclin des oiseaux :

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/03/29/pourquoi-les-pesticides-sont-bien-l-une-des-causes-du-declin-des-oiseaux_5278294_4355770.html

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 17/05/2019 15:31

Une petite info en rapport avec l' écologie. Fred Vargas qui est une scientifique de formation laisse momentanément de côté ses polars pour s'attaquer au péril climatique et à la pollution. Elle publie " L'humanité en péril, virons de bord " (Flammarion),

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/climat-a-1-5-degre-de-plus-la-moitie-de-l-humanite-va-mourir-alerte-fred-vargas_3437663.html

J'en ai commencé la lecture...Fred Vargas garde son style vif et alerte et essaie de mettre de l'ordre dans nos idées sur le thème de loin le plus préoccupant pour l'humanité. Elle fustige l'hypocrisie des gouvernants et leur passivité irresponsable mais elle appelle aussi à un sursaut citoyen, à une prise de conscience collective.

ALEA JACTA EST 18/05/2019 07:47

Je viens de visionner l'émission dont tu parles. Vargas y est très claire.Si on fait confiance à nos responsables politiques, et bien c' est très simple : on va tous mourir car ils ne font rien. Elle qualifie les participants de la dernière réunion de la COP24 de criminels contre l'humanité. Et le pire c'est qu'elle n'en rajoute pas.
https://www.youtube.com/watch?v=6F8HQ59y-78&feature=share&fbclid=IwAR0er0hxz6f8R7F2_UhF_zM6SS57VKqsrN74KHiTwqzlJ8gdZUmqIyt2w5Q

rosemar 17/05/2019 22:16

Oui, j'ai vu cette info, en écoutant l'émission La grande librairie sur la 5 : Fred Vargas se montrait très véhémente sur ce sujet du péril climatique...
Merci pour le lien

ALEA JACTA EST 17/05/2019 15:18

Un très beau thème de spectacle qui permet de mêler littérature, poésie, humour et message écologique. Le " sauveteur de martinets" que je suis apprécie... Et un coup de chapeau aux deux actrices pour cette belle invitation au voyage dans une cité imaginaire.
J' ai noté que sur la 3 ème vidéo l'actrice interprète un extrait à la flûte du " Cant dels ocells" ..Une pièce catalane du moyen-âge qui fait partie de notre répertoire choral et que nous avons interprété plusieurs fois.
https://www.youtube.com/watch?v=m1H1Gr1HpL0

Voici le texte original avec sa traduction française sur ce lien :

https://lyricstranslate.com/es/el-cant-dels-ocells-le-chant-des-oiseaux.html

Bonne fin de journée l' amie

rosemar 17/05/2019 22:13

Un spectacle enchanteur : de la musique, des chants d'oiseaux venaient ponctuer le jeu des actrices... il faut écouter en particulier la dernière vidéo : le son de la harpe est magique...

Merci pour les liens : il s'agit donc d'un chant d'inspiration religieuse...

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/