Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 20:20

 

 

 

écoles reute

 

Quand une enseignante se suicide, on n'en parle pas, on évite d'en parler : le malaise qui étreint nos sociétés, la perte de repères, les élèves qui font la loi dans certains établissements, tout cela dérange, inquiète et on préfère ne pas voir ces problèmes, les occulter...

 

Et pourtant, certains enseignants vivent un quotidien terrible : la peur au ventre, ils font face à leurs classes et redoutent tous les jours de nouveaux incidents.

 

Nathalie Filippi, jeune enseignante de 44 ans, a mis fin à ses jours au mois de mai 2013 après avoir été convoquée par sa hiérarchie en vue d'un rendez-vous avec l'inspection académique. Elle enseignait l'Espagnol dans le Var au collège La Bourgade de La Trinité depuis 2 ans, ainsi qu'au collège René-Cassin de Tourrette-Levens.
 
Ce professeur non titulaire exerçait ses fonctions sur deux établissements différents, situation assez difficile et complexe...
 
Les parents d'élèves décrivent une jeune femme peu autoritaire qui rencontrait des difficultés avec un petit groupe d'élèves. Il y a quelques mois, l'un d'eux l'avait menacée avec une paire de ciseaux. Plus récemment un collégien avait jeté une chaise par la fenêtre avant de refuser d'assister au cours.
 
Le mardi 7 mai, la direction a convoqué l'enseignante pour lui indiquer qu'elle recevrait la visite d'un inspecteur d'académie, pour lui apprendre à maîtriser ce genre d'élèves.
 
On peut imaginer aisément les sentiments éprouvés par cette jeune enseignante : elle s'est sentie rejetée, culpabilisée dans sa fonction même : l'envoi d'un inspecteur n'était sûrement pas la solution la plus adaptée pour lui redonner du courage face à des élèves difficiles.
 
Il ne faut pas oublier que le métier de professeur est assuré en majorité par des femmes : devant des élèves qui ressemblent parfois à des voyous, comment ne pas concevoir la peur, l'angoisse qui les tenaille parfois ?
 
Cette jeune femme avait devant elle un avenir de bonheur : mère d'un adolescent de 15 ans, entourée et aimée de ses parents, de son compagnon, elle a décidé d'en finir en raison d'une décision de sa hiérarchie... Elle a avalé une dose massive d'un produit toxique pour mettre fin à ses jours.
 
Les enseignants, contrairement à ce que l'on pourrait croire,sont très isolés dans leur travail : ils ont besoin plus que d'autres d'être soutenus par leur hiérarchie quand des problèmes se posent. Certains établissements, notamment les collèges voient se multiplier dans leurs murs des élèves inadaptés, incapables de se soumettre à toute discipline : dans ce cas précis, les enseignants sont démunis...
 
Une enquête est en cours à Nice pour déterminer les circonstances et les raisons de la mort de cette jeune enseignante... Les notes qu'a laissées la jeune femme mettent bien en cause l'administration qui ne l'aurait pas soutenue et l'aurait même décrédibilisée auprès de ses élèves...
 
 

écoles 3 reut-copie-1







Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> 1 an et demi plus tard où en est l'enquête ?<br /> <br /> <br /> Ma situation est aussi compliquée que celle de Nathalie !<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Il faut absolument en parler, d'abord, à des collègues : il est vrai que, parfois, l'équipe pédagogique n'est pas très soudée et dans ce cas-là, c'est plus difficile : on a tous, dans ce<br /> métier, des moments où on doute, on se pose des questions, des moments de lassitude, aussi. Je crois qu'il ne faut pas trop s'investir, penser à se distraire, de différentes façons : sport,<br /> promenades, écriture, ouvrir un blog, par exemple.<br /> <br /> <br /> Bon courage à vous et bises du sud<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/09/22/1707935_trois-fois-plus-de-suicides-de-medecins-que-chez-france-telecom.html<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Merci pour ce lien : les professions de santé sont aussi touchées par ce fléau...<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Comme pour les paysans qui se retrouvent tout seuls avec leurs banquiers, et où le taux de suicide varie entre 50 et 100 pour 100000<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Les paysans et d'autres catégories sont touchés par le suicide : c'est un des effets terribles de la crise...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Bonsoir Rosemar,<br /> <br /> <br /> Regarde ce que j'avais écrit sur Le Post au sujet du suicide des médecins, comparé avec FT !<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Si tu as mis un lien, il a disparu LH...<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Le suicide est un phénomène croissant dans notre société, on le retrouve même chez les enfants désormais .<br /> <br /> <br /> C'est notre monde basé sur l'individualisme , la réussite à tout prix, quitte à laisser sur le bord de la route les plus faibles .<br /> <br /> <br /> L'ultralibéralisme ne tue pas directement comme les camps de la mort des nazis, les goulags des communistes,mais il est tout de même responsable de nombreux suicides, de nombreux divorces, ou<br /> comme on les appelle aujourd'hui des "d'accidentés de la vie".<br /> <br /> <br /> Bises et belle soirée Rosemar.<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Oui, c'est inquiétant : de nombreux secteurs sont touchés et la crise aggrave les problèmes...<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/