Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 10:04

soleil libre

 

Une photo d'autrefois...

 

Ma mère, grande, brune, ma mère à 30 ans : élégante et fine, sourire radieux dans les rues de Marseille, ma mère auprès de mon grand-père, éclatante de bonheur : un instantané de vie rayonnante, un bonheur tranquille et serein.

 

Cheveux au vent, insouciance, visage épanoui et confiant, grand manteau, robe à carreaux que dévoile un pan du vêtement, les yeux rieurs, jambes allurées, démarche légère, aérienne...

 

A ses côtés, mon grand-père massif, un gros caban de couleur beige, une casquette claire, les mains dans les poches, et tout près, la silhouette frêle de ma mère...

 

C'est l'hiver, dans les rues de Marseille : on perçoit le froid un peu vif de l'air, un mistral qui souffle, peut-être... les tenues sont chaudes, ma mère porte des gants sombres et tient, à la main, un petit paquet de couleur blanche.

 

Cheveux épars bruns, bouclés, on sent un air de liberté, un épanouissement suprême sur le visage de ma mère, un bonheur rayonnant...

 

Elle rayonne de jeunesse, de distinction, elle goûte l'air du midi et s'en délecte...

Elle sait capter l'instant fragile et fugace, elle sait, sans doute, la rudesse du monde mais elle est pleine de légèreté.

 

Pleine d'harmonie dans la démarche et le visage encore un peu rond de l'enfance, pleine de certitude, ouverte sur le monde, épanouie...

 

Telle est ma mère, telle, elle a toujours été, aimant le monde, son harmonie, les senteurs du monde, ses parfums, ses couleurs et ses formes.

 

Le soleil est là, on voit les ombres qui se profilent, sur le trottoir, mais le soleil est surtout sur le visage et dans les yeux de ma mère.

 

Le soleil est dans sa démarche, dans ses gestes, dans la rondeur du visage...

Le soleil rayonne, il est là, dans le sourire, dans le regard lointain, posé sur l'avenue, sur le monde, le regard est conquérant, assuré...

 

Le paquet blanc, près du manteau sombre de l'hiver, est tenu précieusement, comme un objet à préserver, à protéger.... comme un trésor...

 

Sur un mur, on lit l'inscription tronquée : défense d'afficher, le décor urbain fait voir dans le fond, des immeubles, des balcons, la foule dans les rues.

 

C'est l'hiver, mais le soleil resplendit dans les yeux de ma mère...

 

 

http://youtu.be/ZpA0l2WB86E

 

 

 

soleil.jpg

 

 

Photo1569

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Fatizo2 04/08/2014 20:06


Très jolie descriptioN de ta maman . On sent beaucoup d'amour et d'admiration.


J'espère que tu as encore de très nombreuses photos afin de nous faire partager pour encore longtemps d'aussi jolis petits moments.


Et puis lorsqu'on évoque une grande dame brune....


https://www.youtube.com/watch?v=xRnQ4svuTYI


P.S


Tiens, j'ai une idée. Tu devrais nous montrer une photo de toi et chacun d'entre nous devrait en faire la description. 


Bises et belle soirée Rosemar.

rosemar 04/08/2014 22:39



Merci pour la vidéo et la dame brune. Je me souviens de l'article de Janice sur sa maman : on percevait, aussi, cette émotion et cette admiration.


Pas de photos perso, sur internet...


Bises estivales



ABBOUD Martine 04/08/2014 14:42


 


Instant souvenirs... Je reviens dans le passé, et je la revois, elle, ma mère  dans l'éclat de la  trentaine, une femme brune, mate de peau, de grands yeux bruns, ses longs
 cheveux bruns ramassés en chignon. Ma mère était belle. Et lorsqu'elle sortait, elle peignait ses lèvres minces d'un rouge à lèvres d'un  rouge éclatant.


 


 


 


Dans mes souvenirs de gamine de 12 ans, je la revois, vêtue d'un tailleur   jupe et veste serrée à la taille, à  petits  carreaux, strié de  vert foncé,
 des chaussures à talons noirs, un cabas à la main pour se rendre au marché de la ville voisine.


 


Dès qu'elle avait tourné le coin de la rue, ma soeur et moi, nous nous empressions, de mettre ses talons aiguilles trois fois trop grandes  qui faisaient clac-clac sur le carrelage, comme
les chaussures des femmes de l'époque  lorsqu'elles marchaientt dans la rue.  


 


Puis, nous nous fardions la bouche, "en rouge baiser" ainsi que  les joues en appliquant une petite noisette  des deux côtés, que nous étalions ensuite  sur toutes la surface
comme nous l'avions vu faire. Jouer à ressembler à des dames, était un de mes jeux préférés.


Dès que nous entendions ses talons, au bout de l'alléen nous rangions en quatrième vitesse, ses chausures et nous lavions le viage au savon de marseille.


 


 


 


t


 


s claq


uer


 


s


s


 


us


 


uan


t


he


c


he


s


us


 


us


 


 


 

rosemar 04/08/2014 18:22



Merci pour ces beaux souvenirs d'enfance, Martine, et cette évocation de jeux d'enfants, la plupart des  petites filles se sont, ainsi, amusées à imiter leur mère. 


Belle soirée



L. HATEM 04/08/2014 12:04


J'espère qu'elle vit encore... c'est précieux une maman... lamienne a 81 ans !


 


Sur Le Post, Janice et moi avons mis les photos d'antan... :-)


 


On peut y lire le post sur mon père mais il me semble que les photos ne se chargent pas...


 


Je n'arrive pas à mettre le lien depuis le tlf...


 


Bises et merci pour ce tableau qu'on imagine facilement !


 

rosemar 04/08/2014 18:12



Oui, c'est précieux, une maman mais ma maman n'est plus de ce monde : elle nous accompagne, pourtant, encore... J'avais lu l'article de Janice mais pas le tien.


Bises LH