Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 12:10
L'entraînement à la rédaction devrait être un aspect essentiel de l'enseignement de notre langue...

 

 

 

"Les élèves français écrivent peu dans le cadre scolaire et montrent des difficultés croissantes en orthographe et en grammaire", c'est ce que révèle une étude du Cnesco, le  Conseil national d'évaluation du système scolaire...

Pourtant, l'entraînement à la rédaction devrait être un aspect essentiel de l'enseignement de notre langue.

 

Rédiger, c'est apprendre à mieux maîtriser la langue et ses codes, rédiger, c'est exprimer sa sensibilité, ses émotions, c'est développer son imagination, écrire, c'est aussi structurer et ordonner sa pensée...

Il est donc essentiel de donner à l'élève la possibilité et l'envie d'écrire, et ce, dès l'école primaire.

L'exercice de la rédaction est particulièrement formateur : l'élève doit se concentrer sur ce qu'il écrit, faire un plan, rédiger d'abord un brouillon, relire, corriger ses erreurs.

 

La rédaction, c'est l'apprentissage de la lenteur et de la maturation...

Or, notre temps est celui de la vitesse, de l'image rapide et fugace.

Notre temps est celui de l'immédiateté, des désirs vite assouvis.

Notre temps est celui de Facebook, celui des SMS...

 

Ainsi, les élèves ne savent plus faire un brouillon, et s'ils en font un, ils ne savent pas relire, raturer, corriger les erreurs commises.

De nombreux élèves n'utilisent pas tout le temps qui leur accordé pour un exercice : il faut aller vite, bâcler son travail.

Depuis des années, on a, aussi,  tendance à privilégier l'oral spontané au détriment de l'écrit.

 

Il serait temps de réhabiliter l'exercice de la rédaction : "Décrire une journée d'automne... Evoquer un animal familier, Raconter les événements d'un week-end mémorable...", autant de sujets qui offrent aux élèves la possibilité de travailler l'expression...

Il serait temps d'entraîner les élèves au brouillon : d'abord faire un plan, puis rédiger, relire, supprimer les répétitions, veiller à l'orthographe, à la correction des phrases.

C'est là tout un travail de patience, de maîtrise de l'écriture. Un vrai brouillon doit être raturé, chargé de corrections...

 

Face à l'emprise des ordinateurs, des smartphones, il convient de retrouver le bonheur de l'écriture manuelle qui permet une réflexion véritable.

Quand on écrit des SMS, on ne se soucie guère de la forme, on se laisse guider par le réflexe qui est justement l'inverse de la réflexion...

 

Dans un monde où tout va de plus en plus vite, il est important de se ressourcer dans le travail de l'écriture.

S'entraîner à l'oral, c'est bien, mais l'écrit ne doit pas être oublié car c'est l'écrit qui permet une véritable réflexion sur le monde...

C'est l'écrit qui offre la possibilité d'un temps d'arrêt, d'une pause dans un monde qui s'accélère...

 

 

Source :

 

https://www.nouvelobs.com/education/20180411.OBS5027/a-l-ecole-les-eleves-francais-sont-reticents-a-ecrire-et-peinent-a-le-faire.html

 

 

 

 

L'entraînement à la rédaction devrait être un aspect essentiel de l'enseignement de notre langue...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michel Jean 14/04/2018 20:20

Bonsoir Rosemar, bof (!) qu’elle emprise ? Les ordi, téléphone (Gaston y’a le tel. qui sonne et’y’a personne qui répond) , internet, les voit. élect., et patati(s)et patata(s). Madame Rosemar, effectivement voilà de nouveaux, et nombreux, démons ou ennemis intérieurs qu’il va falloir combattre durablement; et poursur que l’expression écrite ennemie de l’expfession orale/jaculatoire est un des meilleurs vecteu4/recourt qu il nous reste pour l’amour de cet art unique qu’est l’écrit redacté. Bonne soirée à tous.

rosemar 14/04/2018 21:52

Sur les jeunes, l'emprise du smartphone est bien réelle... et c'est là le domaine de la pulsion, le plus souvent.
La rédaction permet, elle, une véritable réflexion, une concentration utile dans ce monde moderne qui va si vite.

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 14/04/2018 19:03

Figure-toi que dans ma matière également j' ai une proportion non négligeable d' élèves qui ne sait pas rédiger, qui ne sait pas communiquer.
Ces élèves-là m' alignent des propositions sans aucune connexion, sans fil conducteur.
Je leur dis souvent que résoudre un problème de maths c' est comme raconter une histoire avec un début et une fin, avec des hypothèses initiales et une chaîne d' implications qui va nous conduire à la démonstration d' un résultat.
On voit bien que ces difficultés de rédaction dont tu parles se retrouvent dans d' autres matières que la tienne, et finalement, elles démontrent chez ces élèves leur impossibilité à mener de manière rigoureuse un raisonnement.
Là, on touche le coeur de la pensée rationnelle et de la formation scientifique. L' impossibilité de communiquer montre que l' élève a tenté de mémoriser des résultats, des formules, mais sans en comprendre ni assimiler la moindre logique. C' est de l' apprentissage idiot, qui ne sert à rien...ou si peu...
Bonne journée l' amie

rosemar 14/04/2018 21:47

Eh oui, bien sûr, dans la plupart des disciplines, l'élève est amené à rédiger, c'est pourquoi cette formation à l'écrit est indispensable... et même en maths, en physique, en sciences...
Pourquoi néglige-t-on ainsi l'exercice de la rédaction ?

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/