Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2022 1 17 /10 /octobre /2022 12:26
Et l'humain ?

 

La numérisation du monde tend à effacer l'être humain : les services publics reculent et sont de plus en plus remplacés par des ordinateurs et des machines...

Vous téléphonez pour obtenir des renseignements, c'est une machine, un robot qui vous répond...

Nous avons tous l'habitude de récupérer de l'argent dans des distributeurs automatiques... 

 Dans les supermarchés, les caisses automatiques se développent...

 

 Les machines deviennent de plus en plus présentes dans le monde moderne : toujours plus efficaces, plus performantes, autonomes...

 

Dans les gares, les guichetiers disparaissent : il faut avoir un smartphone, ou une carte bancaire pour acheter un billet...

 

Et que dire des agriculteurs ? 7 millions ont disparu en quelques décennies : mécanisation, spécialisations, monocultures, épuisement des sols et recours à la chimie, pesticides, engrais...

Et voici que l'agriculture a recours au numérique : capteurs, tracteurs guidés par des satellites... capteurs et algorithmes sont censés savoir tout mieux que l'humain...

Même les animaux sont connectés !

 Le numérique, les ordinateurs sont déjà en place dans nombre de lycées et d'écoles : de nombreuses salles de classe sont équipées d'ordinateurs, les élèves dans certaines régions ont reçu des portables fournis gratuitement... La plupart des adolescents disposent d'un ordinateur familial...

L'ordinateur est un outil de savoir unique mais l'école doit rester un lieu de contact privilégié entre l'enseignant et les élèves. Pour ma part, j'ai toujours des difficultés à laisser des élèves devant un ordinateur, j'ai l'impression alors que le contact, la relation directe se perdent.

 

On remplace ainsi les humains par du matériel : ordinateurs, réseaux internet, centres de stockage des données...

On parle alors de "dématérialisation", un terme tout à fait inapproprié, car, c'est l'inverse qui se produit, il s'agit d'une matérialisation des services, qui a pour conséquence une déshumanisation.

 

Les relations humaines sont ainsi monétisées, comme l'écrit Nicolas Bérard, dans son ouvrage intitulé Ce monde connecté qu'on nous impose...

 

Et il donne cet exemple révélateur : "Dorénavant, les facteurs ne peuvent plus accepter votre invitation à boire le café. Une pratique vieille comme La Poste, sans doute très sympathique mais qui ne rapportait pas un kopeck à l'entreprise. En revanche, on te propose désormais de souscrire au forfait "Veiller sur mes parents", auquel cas ton facteur sera contraint d'accepter l'invitation une, trois ou cinq fois par semaine selon l'argent que tu auras bien voulu débourser. Bonjour la convivialité ! Géolocalisé tout au long de sa tournée, l'agent postal ne pourra pas se dérober."

La Poste ne fait, pourtant, que rendre payant un service que les facteurs ont toujours rendu aux usagers gratuitement, et le plus naturellement du monde.

 

Nous allons à marche forcée vers une société hyperconnectée qui efface notre humanité : il convient de résister à la tentation du tout numérique...

 

 

Source : Ce monde connecté qu'on nous impose de Nicolas Bérard

 

Et l'humain ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Wassily Leontief avança en 1983 que si la compensation avait globalement fonctionné jusqu'à présent, aidée par une notable réduction du temps de travail, l'informatisation allait la rendre moins efficace. Il reconnut qu'après quelques perturbations, l'avancée de la mécanisation au cours de la révolution industrielle avait en fait augmenté la demande de main-d'œuvre, ainsi que les salaires, en raison des effets de l'augmentation de la productivité. Bien que les premières machines réduisaient la demande de "puissance musculaire", elles étaient peu intelligentes et avaient besoin de nombreux opérateurs pour rester productives. En revanche depuis l’introduction des ordinateurs sur le lieu de travail, le besoin de puissance musculaire mais également de capacité intellectuelle est devenu de moins en moins nécessaire. Ainsi la productivité continue d’augmenter mais la moindre demande de main-d’œuvre humaine pourrait entraîner une baisse des salaires et de l’emploi"<br /> https://wikirouge.net/Ch%C3%B4mage_technologique
Répondre
R
MERCI pour ces infos intéressantes et ce lien : je ne connaissais pas ce wikirouge !
L
Oh, ce sont les facteurs et les livreurs qui abandonnent nos colis et lettres n'importe où, ils sont ouverts, éventrés, vidés de leur contenu...<br /> Je me fais livrer désormais au bureau de poste, en poste restante, service payant.
Répondre
R
Tu veux dire que les facteurs, les livreurs ne font pas bien leur travail ? Pourquoi ? Ils sont mal payés ?
A
J'aimerais ajouter que la numérisation dans le secteur public au détriment de l'humain pour être plus compétitif mérite réflexion car, ces secteurs ne sont pas mis en concurrence. Donc on supprime des emplois et de la qualité de service, et dans le même temps, il y aura des propositions politiques d'octroyer un revenu universel aux chômeurs car le rêve du plein emploi sera définitivement hors d'atteinte.<br /> Donc on déshumanise un secteur qui n'était pas soumis à la concurrence et, en plus, on accroît le nombre d'assistés...En simplifiant on pourrait dire que le coût pour l'Etat sera sensiblement le même si les économies réalisées d'un côté se transforment en subsides versés de l'autre, à la différence qu'on a perdu de la qualité humaine et qu'on a infantilisé une partie de la citoyenneté qui dépendra du bon vouloir de l'Etat qui distribuera l'argent de poche à ceux qui ne peuvent plus travailler. Plus il y a de l'intelligence artificielle et plus l'emploi se raréfie (contrairement à ce qu'on nous a fait croire dans les années 80)...J'ai cru comprendre qu'un pays très compétitif comme le Japon n'essaie pas d'hyper-optimiser ses services publics. Ils se battent là où il y a de la concurrence (industrie automobile, etc...).<br /> Bonne fin de soirée
Répondre
R
Merci pour ces réflexions. Souvent quand on gagne en technicité, on perd en humanité et c'est un gros problème. Le déploiement de la 5G risque d'aggraver un peu plus la situation : tant d'objets connectés ! C'est effrayant.<br /> <br /> Belle soirée, AJE
P
Et surtout qui ne rapporte rien au postier.
Répondre
R
Le facteur n'est donc pas rémunéré pour ce service ?

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/