Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 08:14
Jeanne et le tourbillon de la vie...

 

Une étoile s'en est allée...

 

Jeanne Moreau nous a quittés ce lundi 31 juillet, à l'âge de 89 ans : actrice, comédienne de théâtre, réalisatrice, chanteuse, Jeanne Moreau a marqué de son empreinte le cinéma français.

 

Comment ne pas se souvenir de cette chanson du film Jules et Jim, Le tourbillon de la vie ?

Une petite musique que l'on doit à Serge Rezvani.

Et aussi l'histoire de la rencontre fatale d'une femme mystérieuse désignée seulement par le pronom "elle".

 

La description nous laisse entrevoir ses mains, serties de "bagues et de bracelets", "sa voix, ses yeux, l'ovale de son visage."

Et c'est un véritable coup de foudre qui est évoqué, comme le suggère l'emploi du passé simple qui traduit une instantanéité : "une voix qui m"enjôla, femme fatale qui me fut fatale." L'adverbe "sitôt" vient souligner l'immédiateté de la passion amoureuse.

Le verbe "enjôler" restitue l'idée d'un envoûtement quasi-magique.

 

Le coup de foudre est réciproque, ce que révèle l'utilisation du pronom "on" qui réunit les deux amoureux :

"On s'est connu, on s'est reconnu, 
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue 
On s'est retrouvé, on s'est réchauffé, 
Puis on s'est séparé. "

 

Ce jeu amoureux aboutit, pourtant, à une séparation sans drame. Le ton et la mélodie sont légers, sautillants et traduisent tout le bonheur et toute la  liberté d'une vie insouciante.

Ainsi, chacun repart "dans le tourbillon de la vie."

Et puis, les hasards de la vie offrent l'occasion d'une nouvelle rencontre où l'émotion est encore plus vive :


"Au son des banjos je l'ai reconnue. 
Ce curieux sourire qui m'avait tant plu. 
Sa voix si fatale, son beau visage pâle 
M'émurent plus que jamais."

Le thème du temps qui passe ajoute une note mélancolique à cette chanson, d'autant que le poète s'enivre pour oublier.

Mais il se réveille sous les baisers de l'amante retrouvée et la voilà "retombée dans ses bras..."

Dès lors la conclusion paraît évidente :

"Quand on s'est connu, 
Quand on s'est reconnu, 
Pourquoi s’perdre de vue, 
Se reperdre de vue ?" 

Mieux vaut rester "tous les deux enlacés...."

Cette chanson reflète bien cet esprit de liberté qui anima Jeanne Moreau tout au long de sa vie : elle a été par sa vie une ambassadrice de la femme libre et moderne.

Elle a milité pour la libération des femmes, pour l'avortement, pour la cause des sans-papiers.

Jeanne Moreau reste à jamais une femme éprise d'amour et de liberté...

 

 

 

 

 

Jeanne et le tourbillon de la vie...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
J'aime bcp les paroles... elles sont vraies et très amusantes !<br /> Encore une étoile qui rejoint le firmament
Répondre
R
Des paroles virevoltantes et une musique qui l'est tout autant...
A
"Cette chanson reflète bien cet esprit de liberté qui anima Jeanne Moreau tout au long de sa vie..."<br /> Effectivement.Jeanne Moreau était une grande séductrice qui a eu beaucoup d' amants qui étaient presque toujours des grands créateurs talentueux...Elle possédait un vrai magnétisme mais elle incarnait aussi pour moi le mystère de certaines femmes: Elle arborait souvent une forme de moue naturelle qui nous faisait toujours douter de ce qu' elle ressentait vraiment.<br /> On avait souvent l' impression que le fond de son être était insondable, que son jardin secret intime était pratiquement inaccessible aux autres, qu' elle ressentait une forme d' insatisfaction fondamentale.<br /> Elle incarnait aussi une forme profonde de mélancolie.Avec elle, les bonheurs étaient toujours fugaces, fuyants...c' est l 'impression qu' elle me laissait.Un personnage magnétique et trouble avec lequel on ne sait jamais sur quel pied danser.<br /> Une forme de liberté perpétuelle et de remise en question permanente.<br /> C' était une immense artiste, assurément.<br /> Bonne journée l' amie
Répondre
R
Une femme de caractère, cultivée... Les rôles qu'elle a incarnés sont assez sulfureux, troubles et on en garde aussi une impression de mystère, d'étrangeté : j'ai revu, hier soir, Le journal d'une femme de chambre et ce personnage est particulièrement dérangeant et troublant. Une artiste de grand talent, c'est sûr.<br /> <br /> Belle soirée, AJE<br />
M
Bonjour Rosemar, comme j'aime beaucoup C. Chanel et J. Moreau ensemble, deux grandes dames aux grandes idéaux/es. Bonne journée à tous.
Répondre
R
Coco Chanel a elle aussi oeuvré pour la libération de la femme... Jeanne Moreau et Coco Chanel, oui deux grandes dames au fort caractère...<br /> <br /> Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/