Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 07:44
Un monde de faux-semblants...

 

 

Nous vivons dans un monde de faux-semblants et d'illusions permanentes...

 

Ainsi, dans l'enseignement, on invite les professeurs à sauvegarder les apparences : il faut, surtout, ne pas faire de vagues, lorsque surviennent des problèmes de discipline.

 

L'administration n'apprécie pas que les enseignants évoquent leurs difficultés : indiscipline, drogue, insolence...

 

Il faut surtout ne pas alarmer, ne pas inquiéter les parents d'élèves, les recteurs, la direction de l'établissement.

"Tout va bien, tout est pour le mieux"...

 

Il faut aussi faire en sorte que le plus grand nombre d'élèves obtiennent le baccalauréat, quitte à fausser les résultats, à brader cet examen.

Chaque année, les inspecteurs invitent les enseignants à faire preuve d'indulgence, lors de la correction des épreuves : il convient d'atteindre le quota annuel de 85% de réussite.

 

Par ailleurs, la France s'est lancée dans l'aventure de l'EPR et on sait les difficultés que l'entreprise EDF rencontre dans la construction de ces nouvelles technologies : des retards, des surcoûts exorbitants, des malfaçons. 

Et comble du faux semblant ! On a vendu cette technologie à la Finlande, puis à la Grande-Bretagne. C'est une véritable fuite en avant !

Et, pourtant, on continue à faire comme si tout allait bien, comme si cette technologie était fiable.

 

L'illusion ! Elle est partout.

Certaines entreprises, apparemment florissantes, sont au bord du gouffre : ainsi, le constructeur européen Airbus multiplie les retards de livraison de son avion de transport militaire l'A 400M...

En perspective : un véritable gouffre financier qui dépasse les 30 milliards d'euros. Des problèmes techniques sont apparus, notamment l'usure trop rapide d'une boîte de vitesses.

 

Là encore, on évite d'évoquer ces problèmes. Il faut faire semblant à tous les niveaux de la société.

L'authenticité, la sincérité, le franc-parler ne sont plus de mise.

La démesure, le chiffre, la performance sont à la mode, si bien qu'on en oublie l'essentiel : la qualité du travail.

 

Dans un tout autre domaine, le gouvernement se réjouit que la ville de Paris ait obtenu l'organisation des JO de 2024. Partout, fleurissent des articles élogieux sur ce projet : on nous assure et on nous annonce un budget en équilibre, mais on sait par expérience que le plus souvent les coûts explosent et là encore on nous berce d'illusions.

Ce budget doit surtout réjouir les entreprises du BTP ! Mais, inévitablement, qui paiera l'addition si ce n'est le contribuable ?

Aux Etats-Unis, on a appris que près d'un tiers des abonnés du président Trump sur Twitter ne seraient en fait que des bots, ces programmes informatiques automatisés qui simulent le comportement d'une personne humaine.

Encore un trompe-l'oeil qui met en évidence l'illusion qui gouverne le monde...

 

En fin de compte, dans nos sociétés, la vérité importe peu, il s'agit de gérer avec habileté le mensonge et l'imposture...

 

 

 

 

 

 

 

Un monde de faux-semblants...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pakal 08/08/2017 16:13

Oui, tout n'est qu'illusion ! Illusion de ,la compétence des politiques, des industriels, des banquiers..... Bercé par ce maya, éructé à grand soin par tous les hauts parleurs de nos télés, la plupart des personnes ne se posent pas de questions... A quoi bon ? Tout n'est qu'illusions ! Mieux vaut un gros mensonge, que la vérité, l'hypocrisie que la sincérité, un excès de matérialisme que d'amour.... Et la plupart des gens s'en contentent, faisant confiance à des incompétents qui creusent leur tombe...

piro 07/08/2017 22:01

Je ne suis pas sûr que ce soit des problèmes technologiques. C'est la recherche de la rentabilité la plus importante et la plus rapide qui est à l'origine des déboires sur la filière EPR. Ce genre de technologie dangereuse devrait être soustraite totalement aux impératifs de rentabilité et soumise à 100% aux impératifs de sécurité. Et c'est vrai que l'organisme chargé de vérifier la sécurité s'est montré très léger et pusillanime envers les défauts de la cuve, au fond il s'est rangé aux arguments du coût et tant pis si un incident majeur arrive à la centrale de Flamanville. Les habitants eux ils peuvent crever mais il faut que les profits pleuvent !

fatizo 07/08/2017 21:32

J'avoue que pendant ces 2 dernières semaines j'ai un peu fait l'autruche sur ce qui se passait dans le reste du monde.
Demain la réalité reprend ses droits avec le travail.
Il est aussi délicat de trouver la bonne mesure entre être celui qui se dit que tout cela ira mieux demain, et celui qui voit la vie en noir continuellement.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 07/08/2017 22:01

On a forcément besoin de rêves, mais quand il s'agit d'engager des dépenses colossales dans des projets hasardeux et incertains, c'est périlleux et on sait qui paiera les pots cassés...
Dans l'enseignement, ce sont les profs qui, en première ligne, doivent affronter les difficultés.

Bon retour de vacances et bises.

ALEA JACTA EST 07/08/2017 18:11

Je reviens sur le thème des faux-semblants mais cette fois-ci d' un point de vue sociétal.Avec les réseaux sociaux FB, whatspp, etc...on voit chez les jeunes un modèle de bonheur qui se standarise et qui s' impose, surtout au moment des vacances.
1. Bonheur = amour...cet amour et ce bien-être à deux doivent éclater sur les photos ou videos transmises aux petits copains.Pas question de ressembler aux Bidochon.Il faut du sourire extra-brite, et de l' amour éclatant dans les regards......
https://www.youtube.com/watch?v=KVyZkQTx5xA

2.Bonheur = amis....plein d' amis avec qui on s' amuse comme des fous...
Bref la vie est une fête !
Encore une fois, tant que ce bonheur est authentique ( et pour certains il l' est), je ne peux que m' en réjouir pour ceux qui en bénéficient... mais on voit aussi ceux qui sont déjà victimes de ces diktats sociaux et qui tentent de manière parfois un peu naïve ou risible de projeter à tout prix cette image stéréotypée d' eux-mêmes.
" Ah la la ...qu' est-ce qu' on s' amuse !!!...."

rosemar 07/08/2017 21:56

Les faux-semblants sur Facebook et les réseaux sociaux sont légion, oui, tu as raison de le souligner...

ALEA JACTA EST 07/08/2017 17:17

Effectivement ton article montre que nous sommes sans cesse bombardés de faux-semblants.
J' ai un peu plus d' indulgence pour les comportements risqués, voire trompeurs, dans certains grands groupes industriels où la moindre erreur de communication provoque des pertes financières importantes.Certains secteurs sont sensibles aux rumeurs, et les investisseurs se comportent comme les bisons dans une prairie, comme l' explique Varoufakis dans l' un de ses livres.Les bisons sont grégaires et peuvent être des milliers de bêtes à ruminer tranquillement, et à la moindre alerte, ils prennent le galop de manière parfois folle et irrationnelle. Varoufakis ne croit pas beaucoup à l' intelligence des marchés. Aujourd' hui un simple retard sur un projet peut mettre inutilement un groupe en difficulté( alors que retard ne veut pas dire infaisabilité).
Encore une fois les exigences du marché mettent la pression sur les résultats qu' on attend, et sur le temps pour y parvenir.Il y a parfois une vanité à vouloir tout programmer avec précision, et les pauvres ingénieurs, eux, se voient obligés de faire des prouesses insensées afin de respecter des délais politiques arbitraires guidés par les exigences du marché ( et quitte à ce qu' il y ait des pb techniques dus à la précipitation ).
Les premiers accidents aéronautiques des américains lors de la conquête spatiale des années 60 provinrent du fait qu' il voulaient aller trop vite et rattraper le retard sur les russes.Finalement ce n' était pas un pb technique mais politique.
On se fixe des objectifs techniquement pas tenables pour des motifs économiques et politiques.On perd simplement le " bon sens"...aujourd' hui la concurrence internationale féroce oblige certains capitaines de grande industrie à faire des coups de bluff comme au poker.Ils ne sont pas les premiers responsables de cet état de fait.Souvent la responsabilité est dans le volontarisme des investisseurs qui veulent des résultats à court terme.
Revenons à la technologie nucléaire.Son maintien va coûter cher( voire très cher), je n' en doute pas...Mais ceux qui prônent la sortie pure et simple à un moment de notre histoire où nous sommes incapable de la substituer commettent peut-être une terrible erreur.Une seule donnée Rosemar: les énergies alternatives toutes confondues ne couvriront pas 10 % de nos besoins: ça personne ne veut l' entendre et beaucoup d' écolos mentent sur ce sujet ! (... et les allemands, qui eux ont abandonné le nucléaire, sont revenus au charbon et polluent allègrement notre atmosphère à tous).
Sortir du nucléaire voudrait dire qu' on prendrait la décision de laisser des stocks disponibles d' uranium dormir dans notre sous-sol alors que nous somme terriblement énergivore.Je ne crois pas qu' un tel scénario se produira.S' il y a de l' énergie disponible l' humanité en disposera, et si c' est pas nous, d' autres le feront...et nous on fait ça plutôt bien ( il n' y a jamais eu de tchernobyl ou de fukushima français).
Finalement c' est un pb extraordinairement complexe sur lequel j' ai des doutes.Il faudra sortir du nucléaire, c' est inévitable, mais le faire trop tôt pourrait avoir des conséquences dramatiques pour l' humanité et pour l' environnement( l' empreinte carbone du nucléaire c' est 0%, et les chinois sont en train de construire 26 centrales....).
Bonne journée l' amie
PS hors-sujet.Voici un article sur un livre-enquete à propos d' un sujet qui te tient à coeur.
http://www.urbislemag.fr/comment-la-france-a-tue-ses-villes-billet-356-urbis-le-mag.html?sthash.2scjW7PN.g1taxL8b.mjjo

rosemar 07/08/2017 21:53

Le problème c'est que certains projets me paraissent pharaoniques : on ne peut, sans doute, pas sortir immédiatement du nucléaire, mais la technologie de l'EPR semble encore très incertaine. Souvenons-nous du fiasco d'Areva : beaucoup de faux-semblants dans la gestion de cette entreprise... et qui doit payer ce fiasco ? On assiste à une fuite en avant dangereuse.

Merci pour le lien.

Belle soirée, AJE

Michel Jeqn 07/08/2017 11:46

Bonjour Rosemar, en effet il faut (préserver ?) on peut toujours se demander pourquoi (!) un cadre ( très ) social dans les relations entre personnes. Pas de vagues et que de nombreux témoignages d'affection... et de bonne volonté... sans ironie apparente. Tant pis (semble-t-il) si des mécanismes de conduite maître-élève ou parents-enfants deviennent des notions qui se perdent et que plus/bien des personnes ne sachent plus reconnaître leurs positions mutuelles. Et escompter un comportement déterminé de l'autre à son endroit peut parfois/souvent, mais pas toujours, relever las ! du rêve, tragique la réalité. Un pote à moi prof de maths m'explique qu'il tombe sur son séant quand un élève (c'est un extraterrestre ?) demande des explications supplémentaires. Mais la course au fric n'a rien à voir avec l'altruisme ou le désintéressement: nouveaux jeux et nouvelles règles. Bonne journée à tous.

rosemar 07/08/2017 21:47

Oui, il faut préserver les relations sociales, il est vrai que la relation maître-élève n'est plus la même. Mais certains enseignants se retrouvent seuls face à leurs difficultés quand l'administration ferme les yeux... pour le reste, oui, l'argent est roi et les projets engagés sont parfois démesurés.

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/