Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2022 1 14 /11 /novembre /2022 12:29
Cyril Hanouna : la culture du buzz et de l'insulte...

 

Qui regarde cette émission intitulée Touche pas à mon poste, en abrégé TPMP, présentée par un certain Cyril Hanouna ? Pas moi !

Une émission pour faire le buzz, un programme dédié aux clashs, aux invectives, aux insultes...

J'ai vu un extrait de cette émission qui a fait la Une des journaux : l'animateur Cyril Hanouna prend à partie en direct le député LFI Louis Boyard. 

Un chapelet d'insultes lancé par l'animateur : "Abruti", "tocard", "bouffon", "t'es une merde", "Ferme ta gueule",  "T’es un nase", "Allez, barre-toi".... un crescendo d'invectives...

La dispute d'une dizaine de minutes a eu lieu lors d'une séquence consacrée au bateau de migrants Ocean Viking.

 

Invité en plateau, Louis Boyard, député LFI depuis juin et lui-même ancien chroniqueur de l'émission, a accusé les "cinq personnes les plus riches" de France d'"appauvrir l'Afrique". Il a cité Vincent Bolloré, propriétaire du groupe Canal+.

"Bolloré t'a donné de l'argent puisque t'étais chroniqueur ici (et) ça te dérangeait pas", a répliqué Cyril Hanouna, en reprochant au député d'avoir voulu "faire un coup d'éclat".

 

Un niveau de débat au ras des pâquerettes !

Comment des hommes politiques peuvent-ils participer à de telles émissions ?

 

Ce qui est inquiétant, c'est que cette émission a un succès d'audience  avec 1,8 million de téléspectateurs en moyenne et des pics à plus de 2 millions.

 

Je souscris totalement à ce commentaire d'un lecteur du journal Le Point :

"Hanouna, c est quand même à des années lumières de Bernard Pivot, question élégance et vocabulaire...
Je ne sais pas si Bolloré appauvrit l'Afrique mais il est sûr qu'en engageant des animateurs comme Hanouna, il appauvrit très sérieusement le cerveau des téléspectateurs de sa chaine."

 

Vulgarité, appauvrissement de la réflexion, culture du clash permanent : il s'agit de faire le buzz pour attirer des clients...

C'est infâme ! Le débat n'en est plus un : c'est un assaut de grossièretés et d'injures...

La lie de la télévision... 

Un exemple déplorable : insulter un professeur, un député, une autorité devient monnaie courante et quand le petit écran donne l'exemple, c'est ravageur !

 

 

Sources :

 

https://www.lepoint.fr/politique/t-es-une-merde-a-un-depute-hanouna-et-tpmp-au-centre-d-une-nouvelle-polemique-11-11-2022-2497394_20.php

 

 

https://www.lepoint.fr/medias/bouffon-tocard-cyril-hanouna-insulte-le-depute-louis-boyard-sur-tpmp-11-11-2022-2497361_260.php

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 13:22
Chine : Covid toujours...

 

"La politique zéro Covid n'est pas près de s'arrêter en Chine, avec des confinements interminables : depuis plusieurs jours, des rumeurs faisaient état d'un allègement de cette stratégie...

Pas du tout ! répondent les autorités sanitaires... un discours très ferme lors d'une conférence de presse.

 

Les restrictions ont même tendance à devenir de plus en plus fortes.

Les rumeurs de ces derniers jours avaient fait bondir les marchés, anticipant une possible ouverture de la Chine.

Un ancien haut responsable du contrôle des épidémies avait même annoncé des changements à venir dans la politique sanitaire. Mais les autorités sont venues anéantir tous les espoirs.

 

Le message de la commission nationale de la santé a été très clair : la Chine veut continuer de donner la priorité aux vies humaines. Le pays s'en tient à sa stratégie zéro Covid, de manière indéfectible.

Et si la politique sanitaire doit être allégée un jour, ce n'est certainement pas aujourd'hui. Les autorités estiment que la situation face à l'épidémie est en ce moment la plus sombre et la plus complexe.

 

Même s'il reste très faible, le nombre de cas augmente : plus 3600, le samedi 5 novembre, ce qui pousse le régime communiste à multiplier les confinements.

Le nombre de personnes en quarantaine est désormais au plus haut depuis la fermeture de Shangaï, au printemps dernier. Cela représente des dizaines de millions de personnes enfermées dans plus de 50 villes.

 

Des restrictions de plus en plus critiquées par la population surtout lorsque cela se fait au détriment de la santé...

Un petit garçon de 3 ans intoxiqué au monoxyde de carbone est mort parce que sa résidence était confinée et que le comité de quartier a refusé de le laisser partir à temps à l'hôpital."

Un comble tout de même !

La vie d'un enfant sacrifié au nom du confinement : on imagine le désarroi et la colère des parents.

Comment comprendre cet entêtement du gouvernement chinois face à l'épidémie ? Une politique sanitaire totalitaire qui en vient à être contre productive...

La stratégie zéro Covid était présentée comme un inconvénient momentané mais au service d'un avantage sur le plus long terme.

Un inconvénient momentané qui, on le voit, s'éternise... et un remède qui devient pire que le mal...

 

A l'occasion de cette épidémie, la 5G à coup sûr permet une meilleure surveillance de la population chinoise : on en perçoit aussi les dangers à travers les dérives totalitaires de ce pays.

 

 

Source :

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/journal-de-18h/journal-de-18h00-par-amandine-reaux-du-samedi-05-novembre-2022-3393721

 

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2022 5 14 /10 /octobre /2022 12:10
Des panneaux solaires à la place d'une forêt ?

 

Une étendue de panneaux solaires à la place d'une forêt ? Est-ce possible ? N'est-ce pas une aberration ?

C'est un comble ! Et l'on parle "d'énergies vertes" ?

 

"Dans les massifs des Alpes du sud, les installations de parcs photovoltaïques se multiplient depuis quelques années et suscitent parfois la colère des riverains...

 

Au pied de la montagne de Lure, un petit bois est ainsi menacé : 13 hectares de pins et de chênes qui pourraient laisser place à des panneaux solaires...

Sur place, certains habitants dénoncent un projet contre nature...

 

"Il y a des zones qu'on pourrait équiper : on peut équiper des surfaces commerciales, des abords d'autoroutes, des zones qui sont déjà anthropisées, avant de venir nous priver d'un espace naturel" indique Richard Fay, membre de l'association Amilure et du collectif Elzeard.

"On a déjà des projets partout, notre terreur, c'est que la montagne soit complètement mitée de projets de parcs photovoltaïques et que ça devienne invivable.", déclare une habitante de la région.

Le projet est à l'arrêt : un recours en justice doit être examiné.  

 

Mais à quelques kilomètres de là, sur la commune de Cruis, les travaux ont commencé... une parcelle de 17 hectares entièrement déboisée, créant quelques tensions entre les bûcherons et quelques citoyens venus défendre la forêt.

Terrible ! 5 jours plus tard, le terrain est à nu : les tronçonneuses ont fait leur oeuvre de destruction.

"C'est devenu un désert, tout ce qui était végétal, vivant a été massacré..." commente une habitante de la commune de Cruis.

 

L'entreprise chargée de construire le parc est ici dans son droit, elle a obtenu les autorisations nécessaires de la préfecture.

Les opposants au projet ne comprennent pas.

"Je ne suis pas contre les énergies renouvelables, mais ça me désole vraiment profondément, couper des arbres pour produire de l'électricité, pour moi, on est tombé sur la tête..." déclare une habitante de Cruis.

 

En louant son terrain à l'opérateur, la commune de Cruis s'assure une recette de 120 000 euros par an, pendant 50 ans.

Le maire a refusé une interview à des journalistes, mais par téléphone, il assume son calcul : "On va vers des énergies propres, renouvelables, et puis, il y avait la manne financière pour la commune."

 

On le voit : l'argent, les lobbies triomphent un  peu partout dans ces implantations contre nature...

 

Dans le développement du photovoltaïque, les terrains forestiers sont pourtant à proscrire : c'est une recommandation du ministère de la transition écologique, les opérateurs sont donc tenus de privilégier les terrains déjà artificialisés, par exemple des friches industrielles."

 

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/panneaux-solaires-les-parcs-photovoltaiques-installes-a-la-place-de-forets-font-polemique_5397625.html

 

En complément, un poème de Ronsard :

 

https://litteraturefrancaise.net/fr/oeuvre/ronsard-contre-les-bucherons/

 

Des panneaux solaires à la place d'une forêt ?
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 11:41
Mademoiselle qui m'avez appris...

 

En ces temps où les enseignants sont mis à mal, déconsidérés, mal aimés, voici une chanson qui leur rend un vibrant hommage... une chanson écrite par Didier Barbelivien et composée par Julien Clerc, intitulée Mademoiselle...

 

Le poète s'adresse directement à celle qui lui a tant appris grâce à cette apostrophe "Mademoiselle"... car l'enseignement est avant tout une transmission de connaissances.

 

L'énumération qui suit : "Les rois de France et mon pays
Les grandes cités industrielles
Les montagnes, les neiges éternelles" souligne bien l'importance de cette transmission... Sont évoquées ici, l'histoire, la géographie, et plus loin dans une autre énumération "la lecture, la poésie, les jolies fables de La Fontaine, Victor Hugo et Paul Verlaine", des apprentissages de base, bien sûr comme la lecture, mais aussi la culture, avec des exemples littéraires de grands auteurs classiques...

 

Et le poète remercie cette Mademoiselle en lui vouant une "reconnaissance infinie", une expression très forte...

 

Mais l'éloge va plus loin encore ! puisque le poète ajoute : "Vous avez embelli ma vie", montrant bien tout le bénéfice apporté par cette culture littéraire et poétique.

L'éducation apparaît bien ainsi comme une force  et une source de bonheur, d'épanouissement, d'espérance...

 

A tel point que le son de la voix est comparé à une "presque chanson". que le poète garde en mémoire...

 

Et il égrène d'autres leçons de vie délivrées par cette enseignante : 

-L'importance de la liberté pour laquelle il faut se battre...

"Mademoiselle qui m'avez appris
Que la liberté a un prix
Pour les chiens et les papillons
Pour les hommes de toutes conditions
Je pense à vous dès que j'écris"

-L'importance de l'esprit critique où il s'agit de reconnaître les vraies aspirations du peuple, d'être fidèle au peuple, aux gens dont on ne parle jamais, le peuple réel et concret désigné par l'expression populaire : "le peuple pour de bon."

"Mademoiselle qui m'avez appris
À ne pas confondre les cris
Des marchands de révolution
Avec le peuple pour de bon
Je me dois de vous dire "merci""

Et on entend encore un remerciement dans ce simple mot : "merci".

 

La simplicité des mots, les auteurs cités, Hugo, Verlaine, La Fontaine parlent à chacun d'entre nous. Qui n'a pas appris dans son enfance des fables de La Fontaine, des poèmes de Hugo et de Verlaine ?

La mélodie joyeuse et rythmée restitue le bonheur de ces années passées sur les bancs de l'école.

Une belle déclaration !

 

 

Le texte :

 

https://www.lacoccinelle.net/1395903-julien-clerc-mademoiselle.html

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 11:52
La France en manque d'eau...

 

 

"La sécheresse la plus grave de notre pays" a déclaré la Première ministre Élisabeth Borne, le vendredi 5 août... . Partout en France, des récoltes sont détruites, faute d’arrosage. Plusieurs communes sont privées d’eau potable. Une situation caniculaire qui s'est prolongée, des incendies dévastateurs...

 

"La France a soif et la France s'affole... La sécheresse, ce n'est pourtant pas nouveau, en fait.

 

Tous ceux qui observent un tant soit peu la nature voyaient très bien, ces dernières années, les cours d'eau atteindre des niveaux angoissants.

Oui, enfin, cette année, c'est plus grave, on s'y intéresse et puis il y a une fenêtre de tir médiatique : on peut entre le Covid qui s'est apaisé, la guerre en Ukraine qui a lassé, parler enfin d'une sécheresse qui est absolument dramatique...

 

Mais encore faut-il passer du constat à l'action... les moyens de s'adapter, puisqu'en fait le sujet c'est ça, on peut expliquer qu'il va falloir réduire les émissions de gaz à effet de serre, c'est vrai, protéger la biodiversité, bien entendu, c'est même encore plus urgent.

Mais réduire les émissions de gaz à effet de serre, ça aura un effet, si tant est qu'on le fasse réellement, dans 40 ou 50 ans.

Donc, il faut le faire... mais la question, c'est de s'adapter au changement climatique qui est là...

Les canicules, elles sont là.

Alors, qu'est ce qu'on fait ?

 

Il y a un exemple typique : la Mairie de Paris, par exemple... la façon dont sont gérées les rues et les places parisiennes. C'est quand même censé être une majorité avec des élus écologistes, une maire de Paris qui se prétend plus écologiste qu'Europe Ecologie Les verts.

 

Mais les Parisiens auront remarqué que chaque réfection de place donne lieu à la mise en place d'une pierrade, c'est à dire qu'on cuit, tout simplement.

Alors, il y avait, par exemple, la promesse de forêt urbaine sur la place de la Bastille.

La forêt urbaine, ce sont, en fait, des dalles de pierres avec des arbres en pot dessus !

Alors, on a expliqué : c'est parce qu'en fait, on avait pas suffisamment de sol en dessous pour planter des arbres.

Et pourtant, une petite pelouse, cela aurait fait du bien, parce que justement l'enjeu est là : l'enjeu, c'est la circulation de l'eau, c'est la fin de l'artificialisation, c'est donc la mise en place de terre, avec de l'herbe.

 

L'exemple le plus extraordinaire, c'est la place de la République qui était composée d'étendues d'herbe et qui s'est transformée en une vaste étendue grise, luisante, qui réfléchit la chaleur avec au milieu un cube qui sert de terrain de jeu pour les tagueurs...

Une gestion écologiste de la ville de Paris !

Les Parisiens s'étonnent beaucoup...

 

Toutes les métropoles sont confrontées à peu près au même problème, mais il serait temps de prendre des dispositions..."

 

Source :

https://tv.marianne.net/focus/secheresse-et-si-les-villes-francaises-s-ada

 

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/meteo-la-france-affronte-une-secheressehistorique_5295367.html

 

 

La France en manque d'eau...
Partager cet article
Repost0
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 09:42
Pénuries....

 

Pénurie d’enseignants, de médecins, d’infirmières, de personnels dans la restauration, l’hôtellerie, l’agriculture, pénuries de chauffeurs de cars scolaires, de maîtres-nageurs...

Que de secteurs impactés par ces pénuries !

 

Des enfants privés de transport scolaire pour la rentrée, le 1er septembre... Des enfants, des adolescents privés d'enseignants...

Pourquoi tant de difficultés à recruter dans ces secteurs ?

 

La plupart de ces métiers ne sont plus attractifs : problèmes de rémunération, surcharge de travail, manque de considération et de reconnaissance...

 

C'est le cas des enseignants qui font face à des classes surchargées, dans des locaux parfois vétustes.

Cette année, plus de 4 000 postes n'ont pas été pourvus aux concours des enseignants : des pénuries inquiétantes à quelques jours de la rentrée scolaire...

Qui veut désormais devenir enseignant ? Posez la question autour de vous...

 
Qui veut être muté, en début de carrière, dans une région lointaine, inconnue ? Qui veut affronter la violence ordinaire, l'indiscipline des élèves ?
 
Qui accepte d'être déconsidéré, méprisé dans une société où l'autorité des professeurs est sans cesse contestée par les parents, par les élèves eux-mêmes ?
 
Qui a envie de corriger des copies de plus en plus indigestes, mal orthographiées, mal rédigées, des copies de plus en plus nombreuses, car les classes sont de plus en plus chargées ?
 
Qui souhaite entrer dans un métier où l'enseignant est taillable et corvéable à merci ? Rencontres avec les parents, organisation de bacs blancs, de devoirs communs, correction des épreuves orales du baccalauréat, parfois dans des villes fort éloignées du lieu de travail et de résidence...
 
Qui a envie d'être contrôlé par des inspecteurs qui sont totalement coupés du terrain et n'en connaissent plus la réalité ?

 

Triste constat ! Un des métiers les plus importants de nos sociétés est sacrifié à des modes : la transmission des connaissances n'est plus au coeur de ce métier, or, elle est essentielle, seules les connaissances permettent de progresser, elles sont un support indispensable de la réflexion...
 

Pour répondre à la crise de recrutement, des contractuels ont été embauchés dès juin grâce à des "job dating", entretiens organisés dans plusieurs académies. Les personnes retenues, qui doivent avoir au minimum une licence – quelle qu'elle soit –, enseigneront dès la rentrée, avec souvent quelques jours de formation seulement, proposés à partir de cette semaine.

Ces personnes recrutées en hâte ne sont bien évidemment pas véritablement formées pour enseigner...

C'est du bricolage !

 

 

 

Source :

 

https://www.lepoint.fr/societe/une-rentree-scolaire-sous-tension-marquee-par-la-penurie-d-enseignants-23-08-2022-2487017_23.php

 

 

Pénuries....
Pénuries....
Partager cet article
Repost0
22 août 2022 1 22 /08 /août /2022 10:58
Des éoliennes près de chez vous ?

 

Une ristourne de plusieurs centaines d'euros sur votre facture d'électricité contre une éolienne près de chez vous ?

Vous accepteriez, vous ?

 

"C'est le marché que propose le gouvernement pour accélérer l'installation de l'énergie renouvelable !

Seraient concernées toutes les habitations dans un rayon de 5 kms autour d'une éolienne...

 

Dans un village de l'Allier, sept ont déjà été installées et surplombent la commune. Trois autres devraient être installées prochainement... mais cette fois-ci, c'est trop.

Même avec l'offre, une habitante ne veut plus d'éolienne près de chez elle.

"On vous donne des dédommagements, puis on ne vous dit plus rien et ça ouvre la porte à d'autres projets éoliens, ça, je suis contre..."dit-elle.

 

Plus loin dans le hameau, la question divise également.

"La ristourne, ce n'est pas le facteur qui fera que j'accepterai mieux la chose...", déclare un autre habitant...

 

Aujourd'hui, 70% des projets éoliens subissent des recours devant les tribunaux.

Mais octroyer des ristournes pour inciter les habitants pour inciter les habitants à accepter des éoliennes près de chez eux sera insuffisant, selon certains observateurs, car le principal problème, c'est le manque de concertation.

 

"Il faut que les personnes soient intéressées au projet, qu'on puisse prendre en compte véritablement leurs avis, qu'ils aient le sentiment qu'ils puissent pouvoir s'exprimer sur le projet et pouvoir influer sur le développement...", déclare Romain Garcia, consultant dans l'acceptabilité des projets d'énergies renouvelables.

 

Davantage de renouvelables, une urgence pour le gouvernement qui est déjà en dessous de ses objectifs de production. 

Le projet de loi devrait être présenté en Conseil des ministres à la rentrée..."

 

Curieuse façon de procéder tout de même ! Offrir une ristourne, c'est d'une certaine façon payer les gens pour qu'ils acceptent la proximité d'éoliennes...

 

Evidemment, les pauvres, les plus démunis seront plus enclins à accepter ce marché... et seront ensuite contraints de subir les nuisances des éoliennes...

 

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/energie-une-reduction-de-la-facture-d-electricite-en-cas-d-eolienne-a-proximite_5310178.html

 

 

 

 

Des éoliennes près de chez vous ?
Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 08:30
Société du dédain : la fin de la promotion sociale ?

De plus en plus difficile pour des jeunes d'origine modeste d'obtenir une promotion sociale...

 

Ainsi, dans le domaine de l'éducation, existaient autrefois les IPES : un concours permettait à des étudiants d'être payés pendant leurs études, s'ils s'engageaient à rentrer dans l'enseignement.

Trois ou quatre années d'études payées, c'était appréciable !

 

Mais les IPES ont disparu depuis longtemps.

Créés en 1956, les IPES permettaient à des étudiants en fin de première année d'université d'obtenir le statut d'élève professeur salarié pendant leur préparation au CAPES (Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré) et, pour un quart d'entre eux, pendant leur préparation à l'agrégation.

En échange d'un engagement à servir l'État pendant au moins dix ans, les "ipésiens" recevaient un traitement mensuel. 

 

Ainsi, "de réforme en réforme, l'angoisse des parents à situation modeste demeure. Il y a longtemps que les systèmes qui brillaient dans les années 1970 comme les IPES (instituts de préparation aux enseignements du second degré) permettant aux élèves de famille à revenu bas ou moyen de préparer les concours de professeurs en bénéficiant d'un salaire, se sont évaporés. Ils disparaissent dès 1979 sans avoir été réellement remplacés.", déplore Christian Vigouroux dans son ouvrage La société du dédain...

 

Et il ajoute : "Aujourd'hui, pour qu'un jeune issu de famille très modeste rejoigne les futures élites à HEC, à l'X, il faut avoir, au prix de démarches assidues, décroché une bourse. Les filières de type IPES ne sont plus de mise. Les ascenseurs sociaux sont ralentis. Le dédain de l'appareil d'Etat est ressenti devant la porte close."

 

Hélas ! Même le métier d'enseignant n'est plus attractif : sous payés, méprisés, déconsidérés, les professeurs n'ont plus la cote...

Il convient de revaloriser ce métier essentiel pour l'avenir d'un pays.

Et il conviendrait aussi de permettre à des jeunes d'origine modeste d'accéder à des formations d'excellence, grâce à des bourses, des soutiens pour mener leurs études.

Il est urgent de favoriser la promotion sociale ! 

"L'avenir de notre société dépendra en grande partie de notre capacité à dépasser le dédain.", écrit Christian Vigouroux.

Et il ajoute : "Le dédain attise et entretient la sauvagerie alors que la vie sociale crée des liens apprivoisés. Le dédain est négation.

En nous souvenant que, de toute façon, nous ne saurions nous priver de la solidarité dans une société organisée. Alors que le dédain n'a jamais produit que de l'isolement et des tensions."

 

 

 

 

Société du dédain : la fin de la promotion sociale ?
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:15
La canicule s'éternise dans le sud de la France...

 

Treize départements du Sud sont toujours placés en vigilance orange pour canicule par Météo-France. 

 

 Sont concernés les Alpes-de-Haute-Provence (04), Hautes-Alpes (05), Alpes-Maritimes (06), Ardèche (07), Bouches-du-Rhône (13), Drôme (26), Gard (30), Hérault (34), Isère (38), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Var (83) et Vaucluse (84).

 

Une canicule qui s'éternise dans ces départements du sud est de la France... J'habite dans le Gard et la chaleur y est accablante dans la journée : heureusement, la nuit apporte un peu de fraîcheur.

 

Dès la matinée, vers 10 heures, une chaleur lourde se diffuse dans l'air et s'empare de tous les espaces...

Difficile de s'activer sous cette chape de chaleur...

 

C'est une évidence : de plus en plus fréquentes et intenses, les vagues de chaleur sont dangereuses pour les arbres, les plantes, l'agriculture, les animaux et les humains du monde entier. 

 

Je peux témoigner de cette vague de chaleur que subit ma région : dans la journée, l'air ressemble à une fournaise.

Difficile de se déplacer, de marcher , de s'activer dans une telle ambiance... 

 

Pour l'heure, les températures atteignent entre 38 et 40 degrés, mais qu'en sera-t-il quand elles avoisineront 50 degrés ?

L'Inde a ainsi connu, au printemps,  une vague de chaleur historique avec des températures proches de 50 degrés. Des températures extrêmes dangereuses pour la vie humaine.

Plusieurs villes en Chine sont en alerte rouge depuis  ce lundi 25 juillet en raison de la vague de chaleur frappant le pays, où des dizaines de millions d’habitants ont été appelés à rester chez eux.

 

De plus, en France, 88 départements ont été placés en alerte sécheresse : les préfectures des départements concernés ont pris des arrêtés afin de restreindre l’eau face à cette importante vague de sécheresse, 

 

Ainsi, on voit déjà les effets désastreux du réchauffement climatique...

Et quelles sont les mesures prises par le gouvernement en place ? Des mesurettes...

Par exemple : interdiction pour les magasins climatisés de laisser leurs portes ouvertes...

 

Mais par ailleurs, que de gaspillages !

J'ai ainsi  constaté que les lanternes d'un grand hôtel de ma ville étaient allumées en plein jour !

En été, les éclairages nocturnes sont mis en place bien trop tôt, avant même que le soir tombe...

Les enseignes lumineuses des magasins ne devraient pas être allumées en plein jour...

Etc.

Le réchauffement climatique est déjà en cours : on en perçoit déjà les effets dévastateurs ! il faut agir au plus vite !

 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/meteo-trois-questions-sur-la-canicule-qui-dure-depuis-une-dizaine-de-jours-dans-le-sud-est_5276578.html

 

La canicule s'éternise dans le sud de la France...
Partager cet article
Repost1
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 12:22
"C'est pas moi, c'est les autres !"

 

Notre monde est celui de l'irresponsabilité, dans de nombreux domaines...et quand ce sont les hommes politiques qui donnent l'exemple de l'irresponsabilité, c'est un comble !

"Il sait tout. Il se prononce sur tous les sujets, car il les connaît forcément très bien. En tout cas, mieux que les autres... Il a la science infuse, donc il fait la leçon à tout le monde. Pas seulement une leçon de morale, mais aussi une leçon de conduite. Ce moralisateur, c'est d'abord l'homme politique. Il sait mieux que quiconque ce qui est bon pour nous. Il le sait mieux que nous...

S'il se trompe, il ne le reconnaîtra jamais. Si ça se passe mal, ce sera la faute des autres. Il trouve toujours des boucs émissaires.", écrit Nicolas Lecaussin dans son ouvrage Les donneurs de leçons.

Le scandale du Stade de France est l'illustration même de ce déni des hommes politiques.

 

Les plus hautes autorités n'ont pas hésité, au mépris de la vérité, à accuser les victimes - les supporteurs britanniques - d'avoir provoqué le chaos au Stade de France, en marge du match de finale de la Ligue des champions entre les équipes de Liverpool et du Real Madrid, le 28 mai dernier.

Un comble !

Les supporteurs britanniques molestés, dévalisés ont été mis au banc des accusés, après avoir subi les assauts violents de malfrats, après avoir été ciblés par les gaz lacrymogènes des policiers.

 

 Un mois après le fiasco sécuritaire qui a gâché la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool, le 28 mai au Stade de France, à Paris, Gérald Darmanin a enfin reconnu, mardi 28 juin, "une part de responsabilité", réitérant ses "excuses" auprès des spectateurs "qui ont subi cette mauvaise gestion".

Les supporters des clubs anglais et espagnol avaient été aspergés de gaz lacrymogène par la police ou agressés et volés à l'issue du match le 28 mai...

 

Les supporteurs anglais ont été dans un premier temps les boucs émissaires de ce fiasco...

L'ennemi anglais, le hooligan, le supporteur montrés honteusement du doigt...

 

Des gens, des familles ont été gazés par les policiers, alors qu'ils étaient parfaitement en règle...

Gérald Darmanin a menti pour masquer les insuffisances de l'organisation de ce match.

 

"C'est pas moi, c'est les autres !"

 

 

Source :

 

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/franz-olivier-giesbert/fog-macron-prince-de-l-evitement-et-l-affaire-du-stade-de-france-16-07-2022-2483446_70.php

 

 

 

Partager cet article
Repost1