Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 09:48
Nous avons déclaré la guerre à la planète... nous dit Jean-Claude Carrière...

 

"Nous avons déclaré la guerre à la planète...", écrit Jean-Claude Carrière dans un de ses ouvrages...

Et on peut constater toute la vérité de cette affirmation...

 

L'homme n'a cessé de croître, de se développer, de se multiplier sur la terre : il n'a pas hésité à dévaster des forêts, à coloniser des territoires, à s'en emparer, à bétonner, à polluer la planète.

 

On assiste ainsi à une extinction de certaines espèces animales : la nature dépérit en raison de la présence même de l'homme sur terre, la nature recule, s'efface, est anéantie.

 

C'est une guerre inlassable qui est menée par l'homme, une guerre qui ne cesse de s'aggraver : insecticides, pesticides, épandage de produits toxiques, massacre d'animaux sauvages...

 

Et la nature n'est-elle pas en train de se retourner contre nous ?

On le voit avec le nouveau coronavirus qui a commencé à se développer en Chine.

Le Pangolin, ce drôle d'animal à écailles serait à l'origine de l'épidémie mondiale de coronavirus. 

C'est l'espèce la plus braconnée au monde, beaucoup plus que les éléphants et les rhinocéros : 100.000 pangolins sont abattus chaque année. 

C'est en principe un animal protégé, car il est classé dans les espèces menacées, et même en voie d'extinction en Chine, mais il n'y a pas beaucoup de contrôles et le commerce pourtant illégal rapporte beaucoup d'argent aux trafiquants. On le tue pour sa viande, mais aussi pour ses écailles et ses os qui auraient des vertus médicinales.

 

Ainsi, à force d'anéantir la nature, nous mettons en danger notre propre existence.

Ce coronavirus qui circule si vite, qui se répand, n'est-ce pas une réponse de la nature à notre hybris, à notre démesure, à nos prétentions de vouloir dominer le monde ?

N'est-ce pas là un avertissement ou pire, le début de la fin pour l'être humain ?

On sait aussi que le gouvernement chinois ne s'embarrasse guère des problèmes de pollution : de nombreuses villes chinoises sont noyées sous un brouillard de polluants...

"Nous sommes allés si loin que bientôt, tout retour en arrière nous apparaîtra sans doute impossible. Car dans le domaine nucléaire aussi bien que dans celui des pesticides et insecticides, nous avons perdu tout contrôle...", écrit Jean-Claude Carrière.

 

L'homme victime de sa propre expansion, de sa démesure, risque de payer le prix fort : il court ainsi à sa propre perte.

Est-il encore temps de réagir et d'inverser la tendance ?

 

 

 

 

Nous avons déclaré la guerre à la planète... nous dit Jean-Claude Carrière...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 27/02/2020 09:22

m3.

Michel Jean 27/02/2020 09:21

Avec cette pollution par l’ozone tant les pics d’alertes sont dépassés 180ug/m2 dans la plupart des villes.

. Michel Jean 26/02/2020 22:40

Je crois que de toute manière on se trouve tous depuis toujours entre l’enclume et le marteau.

Michel Jean 26/02/2020 11:26

J’ajouterais que parmi le million d’espèces d’insectes menacés nombreux sont qui sont infectés par l’ingestion d’aliments riches en virus ou bactéries tout en nous les véhiculant allègrement par la pollinisation de nombreuses plantes.

rosemar 26/02/2020 21:43

Un cercle vicieux, donc ?

Michel Jean 25/02/2020 09:44

Bonjour Rosemar, Bernard Sécher dans son blog Généalogie Genetic consacre trois articles à Yersinia pestis 8/12/18-12/6/18-23/11/17. Jacques Fontan. Les pollutions de l’air. Un grand nombre de polluants sont détruit par le radical hydroxyde: détergent de la troposphère. Il n’en reste pas moins vrai que la chimie del’atmosphère est très complexe. Bonne journée à tous.

rosemar 26/02/2020 21:42

Cela a l'air mystérieux et très technique ?

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 24/02/2020 17:37

Le coronarovirus nous rappelle aussi que notre civilisation est un immense colosse aux pieds d'argile. La crise chinoise a déjà provoqué des pertes économiques astronomiques avec toute une chaîne de conséquences néfastes en cascade.
Rien que 3 morts en Italie et ce sont déjà des dizaines de millions d'euros qui s'envolent avec l'annulation de pleins d'activités. C'est un terrible effet domino (alors qu' au moment où j'écris ces lignes il ne s' est encore "rien produit" de catastrophique...ça pourrait le devenir mais ce n' est pas encore arrivé). Ce matin une de nos élèves-professeur stagiaire qui devait aller à Bologne nous a dit que tout est annulé...
Triste ironie de notre temps : nous provoquons la 6 ème extinction des espèces, mais pas des virus qui eux pourraient ressusciter grâce au réchauffement climatique.
https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences-et-ethique/Faut-craindre-resurgence-virus-bacterie-disparus-degel-permafrost-2019-12-02-1201064004

Bonne fin de journée l' amie

rosemar 24/02/2020 22:15

Et le virus se propage à travers le monde : il semble particulièrement contagieux. Le changement climatique favorise aussi le développement de certains virus : merci pour le lien.
On ne parle pas encore de pandémie mais il y a des inquiétudes.

Belle soirée, AJE

LH 24/02/2020 14:20

Tant qu'il y a une compétition entre les nations à la recherche de la croissance, il n'y aura pas de salut...

rosemar 24/02/2020 22:04

Et la croissance est menacée par le coronavirus... les marchés s'affolent, les bourses sont en baisse... et on s'en inquiète...

Piro 24/02/2020 13:02

L'homme est tout simplement en guerre. En guerre contre la planète mais aussi contre lui-même. Guerre sociale, guerre économique, guerre militaire, guerre numérique. La guerre est partout hélas !

rosemar 24/02/2020 22:02

Et pourtant nous vivons une période de paix quand on compare avec le 20ème siècle traversé par deux guerres mondiales terribles.