Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:17

 

 

- Arbres et maisons cézanne

 

La vie humaine n'est-elle pas ponctuée par les saisons ? Ne nous sommes-nous pas tous soumis à cette alternance bienheureuse associée à des senteurs, des couleurs différentes et variées ?

 

Dans une de ses chansons, Jean Ferrat écrit un véritable hymne aux saisons : le texte s'ouvre sur deux exclamations, deux apostrophes qui personnifient les saisons et en montrent toute l'importance. L'auteur les magnifie et souligne le bonheur qu'il éprouve dans cette variété : il aime à en "rêver les odeurs", en "vivre les couleurs", en imaginer "les raisons" .

 

Le mystère des saisons ! Comment ne pas être sensible à leur diversité, leurs beautés ?

Le poème se transforme, aussi, en chanson d'amour adressée à la femme et Jean Ferrat, par une inversion subtile, devient alors, lui même,"automne aux pieds de la jeune femme."

L'amante est assimilée au goût de l'été pour la bouche du poète, puis à l'hiver" aux doigts bleus." Le printemps les réunit, enfin, dans une étreinte, dans une belle expression où le printemps est personnifié et devient "fou à lier" !

 

Les saisons deviennent les personnages du poème et Jean Ferrat se plaît à les évoquer, sans se lasser, dans une attente faite de bonheurs, auprès de la femme aimée...

 

Le poète nous fait percevoir toute la force, la puissance de ces saisons qui nous emportent et qui sont pleines d'ardeurs différentes.

Il faut savoir guetter ces moments aux "ardeurs" si changeantes,"voler" ces instants fugaces liés aux saisons de la vie...

 

L'hiver est associé à la faim, l'été à l'épanouissement, le printemps à un embrasement de flammes, l'automne au rire de la jeune femme ! A chaque saison, correspondent un univers et des sensations diverses.

 

Et l'auteur exprime son contentement, ses joies dans ce déroulement infini des saisons dont il ne "se lasse pas'" et dont "il distille les fleurs". L'image traduit bien ce bonheur patient et renouvelé des saisons qui recommencent avec, chaque fois, des plaisirs différents.

 

L'auteur affirme son bonheur d'en savourer chaque heure, chaque instant auprès de la femme qui l'accompagne, et il ne regrette pas de voir le temps passer , il ne se lasse pas de mourir un peu, chaque fois qu'une saison en remplace une autre...

 

Ce texte d'une grande poésie nous montre toute l'importance des saisons qui rythment nos vies. Il délivre, aussi, un message plein de sagesse : il faut essayer de profiter des plaisirs offerts par chaque moment de la vie : hiver, automne, printemps nous apportent des bonheurs infinis et si différents.

 

La nature personnifiée devient une entité, un personnage à part entière qui nous accompagne à chaque instant... Les différentes sensations liées aux saisons transparaissent à travers des couleurs, des parfums, des échos divers.

 

 

https://youtu.be/IYlKpiazKkA

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

alea-jacta-est 04/03/2014 23:15


Bonsoir Rosemar


Juste ajouter un petit lien d' une reprise surprenante qui date de 74 :Terry Jacks avait repris "le moribond" de Brel sous le titre SEASONS IN THE SUN.


http://www.youtube.com/watch?v=-tPcc1ftj8E


Effectivement, comme disait Brel,c' est très très dur de partir au printemps


Voici les paroles en anglais...et notamment le refrain très prenant.


Goodbye to you my trusted friend
We ve known each other since we
Were nine or ten
Together we ve climbed hills and trees
Learned of love and abc s
Skinned our hearts and
Skinned our knees

Goodbye my friend it s hard to die
When all the birds are singing in the sky
Now that spring is in the air
Pretty girls are everywhere
Think of me and I ll be there

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the hills that we climbed were
Just seasons out of time

Goodbye papa please pray for me
I was the black sheep of the family
You tried to teach me right from wrong
Too much wine and too much song
Wonder how I got along

Goodbye papa it s hard to die
When all the birds are singing in the sky
Now that the spring is in the air
Little children everywhere
When you see them I ll be there

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the wine and the songs like the
Seasons have all gone
We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the wine and the song like
The seasons have all gone

Goodbye michelle my little one
You gave me love and helped
Me find the sun
And every time that I was down
You would always come around
And get my feet back on
The ground

Goodbye michelle it s hard to die
When all the birds are singing in the sky
Now that the spring is in the air
With the flowers everywhere
I wish that we could both be there

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the hills that we climbed were
Just seasons out of time

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the wine and the song like the
Seasons have all gone

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the wine and the song like the
Seasons have all gone

We had joy we had fun we had
Seasons in the sun
But the wine and the song like the
Seasons have all gone


Et puis , après les 4 saisons de Vivaldi, je voudrais juste rappeller que Gotainer a ajouté un magnifique opus, intitulé également les 4 saisons..là je te mets l' hiver avec " elle est partie
avec Robert"...qui se termine dans une ambiance glacée avec les corbeaux....


http://www.youtube.com/watch?v=Zv2ZsTWi_Eg


Bonne nuit

rosemar 05/03/2014 17:25



Merci pour ces deux chansons : je connaissais la chanson de Brel et un peu la version anglaise, la mélodie est superbe et les paroles saisissantes, en effet... et je découvre totalement
la chanson de Gotainer avec sa chute pleine d'humour noir. 


Merci pour ces deux vidéos pleines de surprises sur les saisons...


Belle journée AJE



fatizo 04/03/2014 19:11


Il y a certaine saison qu'on souhaite voir passer plus vite que d'autre, va savoir pourquoi .


Tu es en pleine période Ferrat, un bien beau choix .


Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 04/03/2014 20:53



Oui, je crois que c'est la saison la plus longue pour beaucoup, on a maintenant hâte d'arriver au printemps ! Mais l'alternance est bénéfique :  je n'aimerais pas vivre dans une
région où règne toujours un temps uniforme. Ferrat sait nous faire apprécier toutes les saisons !


Bises du sud