Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 09:35
Non, le virus ne s'est pas évanoui...

 

Non, décidément, le virus ne s'est pas évanoui, contrairement à ce que disait Didier Raoult au printemps 2020...

"Pour nous, l'épidémie est en train de disparaître progressivement... au pic, on a eu jusqu'à 368 cas nouveaux par jour, et là on est plutôt dans la zone de 60- 80 par jour, donc une diminution très significative du nombre de cas détectés", avait-il déclaré, en avril 2020.

Les autorités sanitaires locales avaient assez peu apprécié cette déclaration très optimiste.

Le directeur général de l'ARS Provence Alpes Côte d'Azur évoquait alors "un enthousiasme tout à fait prématuré." "Il est bien trop tôt pour pronostiquer une éventuelle fin de l'épidémie.", disait-il.

 

La réalité est venue démentir les propos de Didier Raoult : de nouveaux variants du virus sont même apparus, plus contagieux, plus dangereux peut-être.

Eh oui ! Les scientifiques les plus éminents, les plus renommés peuvent se tromper.

 

En l'occurrence, les faits sont là : de nouveaux variants en Angleterre, en Afrique du sud, au Brésil.

L’Afrique du Sud est confrontée à une deuxième vague brutale. De plus en plus d’hôpitaux sont saturés, ce variant sud-africain serait 50 % plus contagieux.

"Le monde a sous-estimé ce virus : ce virus peut évoluer et s'adapter", a affirmé le Professeur Alex Sigal, de l'Institut de recherche sur la santé en Afrique. Les craintes liées au nouveau variant ont isolé la première puissance industrielle d'Afrique, plusieurs compagnies aériennes réduisant leurs liaisons.

 

En Angleterre, la hausse des nouveaux cas de contamination a été brutale et soudaine : le nouveau variant du Covid-19 a grandement affecté le système de santé du Royaume-Uni. Les contaminations, les hospitalisations et les décès sont en hausse : 1 610 nouveaux morts ont été recensés, hier, en Angleterre. 

 

Au Brésil, le chaos règne dans la ville de Manaus, frappée par une deuxième vague extrêmement puissante du coronavirus. Cette ville de 2,2 millions d’habitants, dans l’État d’Amazonas, est située au cœur de la forêt amazonienne, et n’est atteignable que par avion ou bateau.

 

En Allemagne, la situation est aussi préoccupante : port obligatoire de masques médicaux, forte exhortation au télétravail... l'Allemagne s'apprête à durcir les restrictions face à la crainte d'une propagation de nouveaux variants plus contagieux. L'Allemagne s'apprête encore à prolonger le confinement jusqu'à la mi-février.

C'est certain : le virus est toujours là, et l'épidémie a progressé en raison de l'apparition de nouveaux variants.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost1
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 13:09
Covid-19 : la méthode chinoise...

 

A proximité de Pékin, deux villes ont été confinées après l’apparition de nouveaux cas de Covid-19.
Les onze millions d’habitants de la capitale régionale du Hebei ne peuvent plus en sortir, "sauf en cas de nécessité absolue".

C'est la méthode chinoise...

"Plusieurs centaines de cas de Covid-19 ont été détectés depuis le samedi 2 janvier dans le Hebei, la province qui entoure la capitale chinoise : au moins 129 cas confirmés (dont 2 importés) et 186 cas asymptomatiques (dont 5 importés) selon le bilan établi vendredi par les autorités régionales. Cinq malades seraient dans un état grave."

 

Deux villes, la capitale régionale, Shijiazhuang (11 millions d’habitants), qui se trouve à 300 kilomètres au sud de Pékin et qui est de loin la plus touchée, mais aussi Xingtai (7 millions d’habitants), à 115 kilomètres au sud de Shijiazhuang, sont confinées. Les habitants ne peuvent plus en sortir.  A l’intérieur même de chacune de ces deux villes, la liberté de circuler a été fortement restreinte et les écoles fermées.

 

Ainsi, le virus après être parti de Chine a fait le tour du monde... le voilà de retour en Chine...

Et pourquoi ne retournerait-il pas en Chine ? Comme un boomerang, voici le virus qui revient vers sa patrie d'origine !

 

En tout cas, les Chinois appliquent des mesures drastiques : confinement général de deux villes ! Deux villes coupées du monde !

Il est vrai que le variant britannique inquiète : il est apparemment beaucoup plus contagieux et tout aussi dangereux.

"La Chine qui disait avoir tourné la page de l'épidémie se retrouve face à une autre vague... Aussitôt, les autorités chinoises ont réagi.

18 millions d'habitants se retrouvent en quarantaine !

Les supermarchés, les magasins sont fermés, les écoles aussi, les transports publics, les liaisons aériennes ne fonctionnent plus.

Toute la population de ces deux villes devait être testée pas une, mais deux fois.

40 000 médecins et infirmières viennent d'arriver en renfort.

 

Il y a de la tension, de la nervosité, notamment à Pékin où les masques sont à nouveau recommandés.

Dans quelques semaines, commencent les grandes vacances du Nouvel An Chinois : les autorités demandent déjà de limiter les déplacements le plus possible."

 

On le voit : la méthode chinoise n'admet aucune faille...

En France, nous sommes loin de ce confinement drastique : les écoles restent ouvertes, ainsi que les commerces. Seul un couvre-feu a été instauré dans les départements les plus touchés.

Saurons-nous nous débarrasser du virus, sans avoir recours à de nouvelles mesures plus contraignantes ?

 

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/chine-deux-provinces-de-nouveau-touchees-par-le-covid-19_4251787.html

 

Covid-19 : la méthode chinoise...
Partager cet article
Repost1
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 12:14
Trump lamentable jusqu'au bout...

 

 

La folie de Donald Trump l'a conduit une fois de plus au pire : Donald Trump, contestant et déniant les résultats des élections, a incité des centaines de ses partisans à se rendre devant le Capitole... ils se sont introduits dans le bâtiment, entraînant la suspension de la session et l'évacuation des élus.

 

" Complètement débordées, les forces de l'ordre ont mis près de quatre heures à reprendre le contrôle de la situation après l'envoi de forces de la Garde nationale. Dans les échauffourées, une femme a été tuée par balle à l'intérieur du Capitole. Trois autres personnes sont mortes durant l'émeute. 52 manifestants ont été interpellés par la police. Washington a été sous couvre-feu durant la nuit... un policier a aussi succombé à ses blessures, lors des contacts physiques avec les partisans de Trump."

 

Encore des propos inconséquents et dangereux de la part d'un chef d'état qui se doit d'être responsable... encore une bévue de Trump, une de plus...

Jusqu'au bout, Trump aura été lamentable.

 

Constamment dans l'hyperbole et la sur-représentation : ses déclarations tonitruantes se sont enchaînées effarantes, et terribles.

On le voit souvent grimacer devant les caméras, il est constamment dans la démesure et l'hybris.

Mégalomane, il refuse toute contradiction. Il a le visage et l'outrance d'un dictateur.

 

 Sa gestion de la crise du coronavirus s'est révélée désastreuse : de nombreux Américains sont décédés du Covid.

Trump a minimisé les dangers de la pandémie, une attitude irresponsable qui a mis en danger la population américaine.

Il n' a fait preuve d'aucune empathie à l'égard des citoyens Américains décédés...

 

Donald Trump a encore dénié les réalités du changement climatique qu'il considérait comme un canular !

Et pourtant, qui pourrait désormais nier cette évidence ?

Fonte des glaciers, incendies dévastateurs, montée des eaux, cyclones, vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses... 

Avec Donald Trump, on a assisté aussi à une dégradation de l'expression politique : il s'attaque constamment au physique des gens, il tient des propos épouvantables sur les femmes.

 

Donald Trump  a fini par admettre jeudi matin 7 janvier que son mandat était terminé et qu’il organiserait "une transition ordonnée". 

 

Cependant, c'est un peu tard,  le mal est fait : la démocratie a été bafouée, des victimes sont à déplorer...

Trump a-t-il seulement conscience qu'il est la cause de cette émeute et de tous ces troubles ?

 

Oui, décidément, Trump aura été lamentable jusqu'au bout...

 

 

 

 

Trump lamentable jusqu'au bout...
Partager cet article
Repost1
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 13:24
Quand les selfies de vaccins envahissent la toile...

 

Aux États-Unis, de plus en plus de personnes postent leur "vaxxie", un selfie de leur vaccin contre le Covid-19, sur les réseaux sociaux...

Le "vaxxie", tiens ! encore un nouveau mot lié au coronavirus !

Confinement, cluster, présentiel, distanciel.... que de mots et de situations inédites générés par le Covid !

 

 Des personnalités comme Joe Biden, 46e président des États-Unis, sa vice-présidente Kamala Harris ou l'immunologue américain Anthony Fauci ont publié une photographie ou une vidéo de leur vaccination contre le coronavirus.

En France, en revanche, on ne voit pas beaucoup de politiques montrer l'exemple.

 

Il faut dire que les nouveaux vaccins ARN peuvent susciter la méfiance : qu'en est-il des effets secondaires à long terme ?

 

Aux Etats-Unis, la pandémie fait plus de ravages que jamais... plus de 3500 morts quotidiennement, ces derniers jours.

Moins de 3 millions de personnes vaccinées au USA : beaucoup d'états n'ont pas les moyens pour embaucher du personnel, payer des heures supplémentaires, ouvrir des sites de vaccination.

Les hôpitaux sont aussi débordés par le rebond épidémique.

On apprend que deux Américains sur 10 n'ont pas l'intention de se faire vacciner.

Dans l'état conservateur de l' Ohio, le gouverneur affirme que 60% des employés des maisons de retraite ont déjà refusé de se faire vacciner !

C'est un problème !

Dès lors, les selfies de vaccins peuvent-ils avoir une utilité ? il s'agit de convaincre les plus réticents, de les inciter à se faire vacciner.

 

En France, même pas un tiers des soignants se vaccine aujourd'hui contre la grippe !

Pourquoi ? Les soignants devraient donner l'exemple... mais il semble qu'ils sont eux-mêmes peu convaincus de la fiabilité, de l'utilité ou de l'innocuité de certains vaccins.

 

Olivier Véran annonce que le gouvernement va "accélérer" en direction des publics prioritaires, avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus de se faire vacciner "dès lundi"...  "Soyez rassurés. La campagne vaccinale va bientôt prendre de l'ampleur", a ajouté Olivier Véran, assurant que la France sait "organiser une vaccination de masse."

 

Mais, combien de soignants accepteront de se faire vacciner ?

On le saura peut-être prochainement...

 

 

 

 

 

 

Sources :

 

https://www.lepoint.fr/sante/etats-unis-les-vaxxies-selfies-des-vaccins-envahissent-les-reseaux-sociaux-01-01-2021-2407851_40.php#xtmc=selfies-de-vaccins&xtnp=

 

à 7 minutes :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-18h/journal-de-18h-emission-du-vendredi-01-janvier-2021

Quand les selfies de vaccins envahissent la toile...
Partager cet article
Repost2
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 11:52
Des masques non conformes...

 

Le masque s'est imposé partout, dans les lieux publics : oui, mais comment choisir son masque ?

Un reportage diffusé lors du journal de 20 heures, sur France 2, évoque ce sujet d'actualité particulièrement sensible...

 

Nous sommes des millions à l'enfiler chaque jour pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Des masques dits chirurgicaux, médicaux, non médicaux, des dénominations et des origines différentes, mais des produits équivalents...

 

Sont-ils tous vraiment efficaces et comment sont-ils contrôlés ?

L'enquête commence à l'aéroport de Roissy, sur le tarmac : la plupart des masques sont importés d'Asie, évidemment...

 

Des produits parfois contrôlés dès leur sortie de l'avion par des douaniers qui se doivent de rester discrets.

Est-ce qu'il y a de l'humidité, est-ce que les masques sont mouillés ? Ce qui peut entraîner un risque de détérioration de leur qualité...

Quand la livraison semble suspecte, la douane regarde ces masques de plus près... objectif : vérifier qu'ils sont aux normes, et affichent clairement leur origine...

 

En fait, ces derniers mois, les douaniers ont eu beaucoup de mauvaises surprises : parfois des masques sans véritable emballage, sans marquage, typiquement des masques dont on ne peut pas savoir s'ils sont conformes ou non.

Le risque est que ces masques arrivent chez les professionnels de santé qui pourraient les porter, et ces masques n'ont peut-être aucun effet.

780 000 masques suspects ont été saisis.

 

Mais ces contrôles sont-ils suffisants pour déceler les masques frauduleux ?

Un bon masque chirurgical est un produit qui filtre au minimum 95 % des bactéries, des masques testés par la répression des fraudes.

Dans un labo, les masques sont mis à l'épreuve avec de vraies bactéries : on teste les masques contre les bactéries...

Les masques ne sont donc jamais testés avec des virus, ce qui est aussi problématique... mais la recherche a démontré qu'un bon masque chirurgical agit comme un rempart contre les gouttelettes dans lesquelles se loge le Covid-19.

L'efficacité du masque dépend aussi de la qualité du produit.

Si la plupart des masques testés sont conformes pour la filtration des bactéries, de nombreux masques ont un autre problème : leur tissage les rend irrespirables.

Sur 13 masques, 11 ne respectent pas la norme européenne ! Notamment des masques pour enfants...

C'est énorme !

Ces masques irrespirables sont particulièrement dangereux : on risque de les retirer du visage, dans ce cas, on n'est plus protégé.

On le constate à l'issue de ce reportage : de nombreux masques ne sont pas conformes... dès lors, comment les choisir ? 

En fait, on ne sait pas... et c'est inquiétant...

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/coronavirus-des-masques-sanitaires-qui-ne-sont-pas-toujours-conformes_4235343.html

 

 

Des masques non conformes...
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 09:49
Un Noël particulier...

 

Avec la crise du Covid, cette année, la fête de Noël s'annonce différente : pas de grands rassemblements familiaux, pas de grands repas de Noël...

 

Et si on en profitait pour mettre un peu plus de frugalité dans nos menus ?

Plus de simplicité dans les plats, plus de naturel...

Evitons les aliments transformés qu'on nous propose à tout va : pâtés en croûte au foie de canard, pains d'épices, gougères aux quatre saveurs, saucisses costumées, canapés, petits fours, sapin brioche au coeur fondant, tielles sétoises, cakes, black burgers au saumon fumé, saucisses cocktail, verrines aux écrevisses, poivrons, artichauts marinés, feuilletés au ris de veau et aux morilles, parmentier de poulet, de canard, coquilles Saint-Jacques à la Normande... etc. j'en passe et des meilleures... une véritable orgie consumériste...

 

Moins de cadeaux aussi : de nos jours, la plupart des enfants sont submergés de cadeaux, ce qui les laisse indifférents et blasés...

Trop, c'est trop !

Comme pour la nourriture, les excès ne sont pas bons...

 

"Alors qu'ils ne reçurent pendant longtemps qu'une orange dans leur soulier jusqu'au milieu du siècle dernier... les enfants n'ont pas seulement acquis le droit de désirer et de faire commande de leurs désirs. Ils y sont pour ainsi dire poussés avec la plus grande énergie par des adultes qui se repaissent de leur joie et se font les auxiliaires consentants de la main bien visible du marché...."écrit fort justement Stéphane Floccari, dans son ouvrage intitulé Survivre à Noël.

Les enfants rois sont désormais au centre de la société de consommation. Les enfants reçoivent tant de cadeaux !

 

Et les adultes eux-mêmes ne sont pas en reste : l'usage s'est répandu d'offrir des cadeaux à tout un chacun, et pas seulement aux enfants...

Ainsi, se perd l'esprit de Noël...

 

Qu'est-ce que la fête de Noël ? Quel est le message originel ? C'est bien sûr, celui de la crèche où un enfant est né dans la pauvreté, il y a deux mille ans, un enfant qui symbolise toute la richesse de l'amour.

 

Ce message a été oublié, perverti, car Noël est devenu dans nos sociétés une fête de la consommation, une célébration du capitalisme triomphant : que de richesses étalées dans les "temples de la consommation" que sont les grandes surfaces !

Quel luxe ! Quelle opulence !

Oublié l'esprit de Noël ! Oublié le message originel !

 

Alors, il faut souhaiter que ce Noël soit l'occasion de revenir à plus de simplicité et de retenue...

Mais, on peut en douter, car des habitudes sont installées...

 

 

 

 

Un Noël particulier...
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2020 5 18 /12 /décembre /2020 12:36
Quand les fêtards, les noctambules, les bambochards deviennent de plus en plus suspects...

 

Le fêtard n'a pas la cote, encore plus en ces temps de pandémie et de confinement...

En temps ordinaire, le suffixe -ard le disqualifie et le discrédite déjà... et avec l'épidémie, le voilà totalement désavoué...

 

Ce suffixe "-ard", on le connaît bien, il a été particulièrement productif puisqu'on le trouve dans nombre de mots : "bâtard, bavard, , braillard, cabochard, chauffard, clochard, connard, cornard, cossard, couard, flemmard, froussard, gueulard, jobard, loubard, mouchard, nullard, pantouflard, pétochard, pleurnichard, pochard, poissard, richard, ringard, salopard, scribouillard, snobinard, tocard, trouillard, tubard, vachard."

On perçoit, aussi, le niveau de langue auquel appartiennent ces termes : issus du vocabulaire populaire ou familier, ils sont utilisés souvent pour discréditer, critiquer, dénoncer.

 

Désormais, on traque les fêtards, on pourchasse les noctambules et les bambochards...

On les menace de sanctions exemplaires...

 

Ainsi, samedi 12 décembre, une soirée clandestine a réuni plus de 500 "fêtards" à Marseille. La police a dû intervenir.

La plupart des participants ont été verbalisés pour violation du confinement : l'amende s'élevait à 135 euros. D'autres soirées clandestines ont eu lieu à Paris, à Nantes et Strasbourg.

 

En temps de pandémie, est-il raisonnable de se rassembler ainsi en foule pour faire la fête ?

D'autant que ces fêtes donnent lieu à des débordements : on parle de "fiesta extravagante", de "drogue", "d'alcool", "une orgie géante a même été organisée en Belgique"...

"À quelques kilomètres de la frontière française, à Saint-Mard, la police est tombée sur une partie fine géante réunissant plus de 50 personne. La plupart des individus seraient français.

Comme le rapporte le journal local La Meuse, la "partouze géante" qui devait être une simple fête d'anniversaire s'est transformée en une immense orgie." 

Alors, là, les fêtards ont fait fort !

 

Le maire de la commune s'est dit scandalisé suite à cette affaire en plein confinement. "Que viennent-ils faire chez nous ? C'est interdit ! J'en ai marre. Cela est déjà arrivé, mais ici cela prend d'autres proportions. C'est totalement irresponsable..."

En effet, c'est intolérable !

 

Ces fêtards ne prennent pas la mesure de leur conduite : ils risquent de se contaminer et de propager le virus dans leur entourage...

Vouloir faire la fête à tout prix, c'est un manque total de responsabilité...

Avec le couvre-feu, finis les noctambules, finis les gros fêtards...

Enfin, on ne sait pas : certains sont prêts à tout pour se distraire, même à contourner la loi...

La fête devient un symbole de tout ce qui est interdit, elle devient clandestine.

Pour le plaisir de transgresser...

 

 

 

Sources :

https://www.franceculture.fr/emissions/affaire-en-cours/affaires-en-cours-du-lundi-14-decembre-2020

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/marseille-une-fete-clandestine-reunit-plusieurs-centaines-depersonnes_4218363.html

 

 

 

Quand les fêtards, les noctambules, les bambochards deviennent de plus en plus suspects...
Partager cet article
Repost1
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 12:31
Covid-19 : inquiétudes en Allemagne...

 

Etonnant tout de même ! L'Allemagne qui avait bien géré la première vague du Covid se retrouve en difficulté...

"Nous constatons une croissance du nombre de cas, et même une croissance exponentielle... cela signifie que nous avons aussi beaucoup de morts.", a déclaré Angela Merkel. "Nous savons que notre système de santé est déjà très sollicité, c'est pourquoi, il est urgent d'agir..."

 

En effet, le seuil des 30 000 infections n'avait jamais été atteint en Allemagne.

C'est donc un confinement de 3 semaines et demie qui va débuter.

 

C'est là un aveu d'échec de la stratégie allemande avec jusque-là un confinement très souple... et c'est aussi un signe de faiblesse pour le système de santé allemand, l'un des mieux équipés en Europe mais qui aujourd'hui arrive lui aussi à ses limites.

Déjà certains hôpitaux sont saturés et se voient contraints de transférer des malades vers d'autres hôpitaux en Allemagne.

Les commerces, à l'exception des magasins de produits de consommation courante, seront fermés du 16 décembre au 10 janvier. D'importantes restrictions de contact seront mises en place dans les écoles et les garderies pendant la même période. 

 

Les règles se durcissent aussi pour la soirée de Noël : interdiction pour chaque foyer d'inviter plus de quatre personnes pour réveillonner et toutes devront appartenir à la même famille.

 

On le voit : des mesures très contraignantes, un confinement très strict, contrairement à la situation en France où les commerces ont rouvert leurs portes, où les élèves peuvent se rendre en classe.

 

Décidément, le coronavirus apparaît assez imprévisible : même un pays comme l'Allemagne bien équipé se retrouve en difficulté face à une recrudescence du virus.

Et, désormais, on peut bien parler d'une recrudescence, d'une deuxième vague qui déferle sur l'Europe.

Face à cette deuxième vague, la Suisse adopte aussi de nouvelles restrictions : la fermeture des restaurants, bars et magasins à 19 heures. A quelques exceptions près, comme les offices religieux, toutes les manifestations seront interdites, alors que les activités sportives et culturelles seront autorisées pour les groupes de cinq personnes au maximum.

 

Une rumeur sur les réseaux sociaux avait avancé que la chloroquine était autorisée en Allemagne et permettait donc de lutter plus efficacement contre le virus.

Bien sûr, il s'agissait d'une fausse information véhiculée par les réseaux sociaux...

On se souvient que Didier Raoult avait annoncé qu'il n'y aurait pas de deuxième vague... La recrudescence du virus semble démontrer qu'il s'est bel et bien trompé.

 

 

 

https://www.sudouest.fr/2020/12/13/covid-19-reunion-de-crise-en-allemagne-pour-durcir-les-restrictions-avant-noel-8184147-11202.php

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 13:49
L'Ancien Temps...

 

Un Temps béni ! l'Ancien Temps, vous vous souvenez ? Le Temps d'avant le Virus...

 

Un Temps où il était possible de sortir dans les rues sans masque, où il était loisible pour chacun de voir des visages humains, des sourires, des mimiques...

Un Temps où on pouvait contempler les jolis minois des garçons et des filles...

 

Un Temps où on pouvait respirer librement sans l'entrave d'un masque...

 

Un Temps où les masques étaient réservés au carnaval, pour des occasions de fêtes...

Un Temps où les humains avaient encore le droit de se côtoyer sans problème...

Un Temps heureux : celui de l'insouciance, du bonheur sans entraves...

 

On pouvait alors, sans crainte, s'aventurer dans les rues, serrer des mains, embrasser des connaissances...

On pouvait s'attabler à un café, discuter avec des amis, manger au restaurant...

On pouvait draguer sur les terrasses et ailleurs...

 

C'était le temps d'autrefois : on pouvait sortir de chez soi, sans une autorisation écrite, datée, signée, sans contrainte, sans laissez-passer.

Pas d'attestation pour aller travailler, pour effectuer des achats de biens, pas d'attestation pour aller consulter un médecin, pas d'attestation pour se livrer à une activité physique... etc.

 

Le Temps de la liberté... un Temps où toutes les fêtes, les spectacles, les manifestations sportives, les réunions étaient possibles...

 

Un Temps où on pouvait assister à des concerts, en direct... voir de près les musiciens, leurs instruments, écouter de la musique en direct.

Un Temps où on pouvait célébrer Noël en toute liberté... où on pouvait retrouver toute sa famille au complet pour les fêtes de fin d'année...

 

Qu'il paraît loin ce Temps d'avant !

Un Temps où tout était permis, tout était possible...

 

Un Temps où les magasins, les rues ne ressemblaient pas à des films de science-fiction...

Un Temps que nous avons hâte de retrouver...

Mais pourrons-nous vraiment vivre comme avant, pourrons-nous un jour retrouver l'Ancien Temps ?

 

 

"Il est plus difficile de retrouver une liberté perdue que de défendre celles qui existent..." David Dufresne dans Corona Chroniques.

 

 

L'Ancien Temps...
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 12:14
Tempête épidémique aux Etats-Unis...

 

 281.000 morts du Covid aux Etats-Unis et de plus en plus de cas de contaminations... Les Etats-Unis font face à une déferlante épidémique.

Les USA craignent désormais l'après "Thanksgiving" et une nouvelle vague du virus.

 

Le patron de l'agence fédérale de la santé a déclaré solennellement : "Les Etats-Unis vont vivre dans les 3 prochains mois la pire période sanitaire de leur histoire".

Une déclaration particulièrement alarmiste...

 

Les plus grands scientifiques alertent : les mois à venir s'annoncent très difficiles.

 

Même si les mesures sanitaires resteront du ressort des gouverneurs, même si le masque n'est toujours pas obligatoire dans 13 états sur 50, le président élu Joe Biden entend bien donner une recommandation forte :

"Dès le premier jour de mon mandat, je vais demander aux Américains 100 jours de port du masque..."

 

Les Etats-Unis viennent de repasser la barre des 2000 morts par jour, pour la première fois depuis le printemps dernier.

 

Donald Trump, lui, ne change pas d'attitude face au Covid : une vingtaine d'événements festifs de Noël sont prévus, ce mois-ci, à la Maison Blanche.

Il est vrai qu'il a lui-même contracté le virus et s'en est sorti sans séquelles.

Oui, mais il a bénéficié d'un traitement de pointe auquel la plupart des Américains n'ont pas accès.

 

 Donald Trump, ne l'oublions pas, avait certains facteurs de risques, c’est un homme âgé de 74 ans, il pèse 110 kilos...

"Donald Trump a bénéficié d’un traitement pilote, des anticorps de synthèse, un cocktail mis au point par une bio Tech, Regeneron, testé sur 275 personnes. Donald Trump a obtenu l’autorisation de se voir administrer ce produit qui n’est absolument pas approuvé par la Food and Drug Administration, l’autorité américaine de régulation."

Donald Trump a bien été traité comme un VIP :  ce n'est pas le cas de tous les Américains qui sont morts du Covid.

Les Américains, eux, doivent affronter une épidémie qui n'a pas fini de faire des victimes.

D'ailleurs, Donald Trump n'a cessé de minimiser les effets du coronavirus...  Après des mois de déni, de bravades, de critiques acerbes à l’égard des mesures mises en œuvre par certains Etats fédérés, la présidence des Etats-Unis est désormais confrontée à une recrudescence de la maladie.

 

 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-jour-emission-du-mardi-06-octobre-2020

 

Tempête épidémique aux Etats-Unis...
Partager cet article
Repost1