Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2020 5 19 /06 /juin /2020 10:10
Le tout plastique...

 

Médicaments sous plastique, liquide vaisselle sous emballage plastique, eaux minérales sous plastiques, sodas, produits ménagers, savons, pots de yaourt, shampoing, etc. nous avons opté depuis longtemps pour le tout plastique...

 

Et avec la crise du coronavirus, viennent s'ajouter les masques en plastique, les gants, les flacons de solution hydroalcoolique...

Toujours du plastique...

 

Et on retrouve ce plastique partout dans l'environnement : terrains, mers, océans, rivières pollués...

 

En 2019, il était question de supprimer les plastiques jetables, mais on en est loin.

 

Le Gouvernement s’engageait à sortir d’une société du tout-jetable pour entrer dans celle du réutilisable. Plusieurs textes ont été votés en ce sens ces dernières années. Un exemple concret : depuis 2017, il est interdit de distribuer en caisse des sacs en plastique jetables.

Pourtant, si certaines enseignes utilisent désormais des emballages en carton, on trouve encore des magasins qui distribuent des emballages en plastique.

Le plastique est partout et même là où on l'attend le moins...

 

Ainsi, "selon un rapport publié ce vendredi par la revue Science et repéré par le New York Times, les particules de plastique sont présentes partout sur la planète. Dans leur étude intitulée « Pluie de plastique dans les zones protégées des États-Unis », ils ont en effet pu découvrir que 1 000 tonnes de particules de plastique arrivaient chaque année dans les parcs nationaux et les zones naturelles du pays."

 

"Les chercheurs ont été surpris par l'ampleur de leurs découvertes dans des espaces qu'ils estimaient protégés. Ils ont même recommencé les calculs à plusieurs reprises, craignant d'avoir fait une erreur. Mais, la réalité est pourtant là. Leurs relevés ont été réalisés dans 11 parcs et espaces naturels nationaux des États-Unis. Et, à chaque fois, ces tonnes de particules sont présentes."

"La recherche a montré que plus de cinquante espèces de poissons consomment du plastique dans la mer. Ce n’est pas seulement une mauvaise nouvelle pour eux, mais également pour les populations qui comptent sur le poisson pour subvenir à leurs besoins alimentaires."

 

Le plastique a envahi nos vies et il colonise toute la planète.

 

Que dire de ceux qui jettent négligemment leurs masques sur la voie publique ?

 

Aurélien Barrau, auteur de l'ouvrage "Le plus grand défi de l'humanité" suggère de boycotter les emballages en plastique : mais vu le nombre de ces emballages, c'est souvent mission impossible.

 

 

 

 

https://www.lepoint.fr/environnement/l-inquietant-phenomene-des-pluies-de-plastique-aux-etats-unis-12-06-2020-2379634_1927.php

 

https://theconversation.com/quand-les-anchois-confondent-le-plastique-avec-un-bon-repas-84081

 

 

Le tout plastique...
Partager cet article
Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 11:08
Le rôle essentiel de l'école...

 

L'école à la maison ? Ce fut un cauchemar pour nombre de parents : difficile de s'occuper des apprentissages des enfants, alors que l'on doit travailler.

 

Lors du confinement, les parents ont pris conscience plus que jamais du rôle essentiel de l'école, et des enseignants.

Bien sûr, il y eut et il y a encore l'enseignement à distance, grâce à internet.

 

Mais rien ne remplace le contact direct avec les autres élèves et avec les enseignants.

 

Ainsi, sur internet, le professeurs ont été confrontés à de nombreuses difficultés techniques : bugs, surcharge des réseaux, pannes diverses, manque de matériel, etc.

Ils ont dû se démultiplier pour répondre aux attentes des élèves et des parents...

 

L'école est aussi un lieu de socialisation et de rencontres avec les autres : peut-on envisager un enseignement sur ordinateur et à distance ? La dimension sociale de l’école se déliterait alors…
 
Va-t-on vers une société où l’ordinateur va primer et s’imposer à nous dans l’apprentissage, dans le travail ? Va-t-on vers une société où les gens vivront, apprendront, travailleront, chez eux, sans contact avec l’extérieur ?
 
Ce serait, sans doute, dommageable car une société s’organise autour de contacts, même si ces contacts se révèlent, parfois, difficiles.

 

On peut le rappeler : les enseignants prennent en charge les élèves tout au long de la semaine, lors de chaque année scolaire, ils ont donc un rôle éducatif fondamental.

Les professeurs ont pour fonction de transmettre des savoirs, des connaissances indispensables, pour permettre aux élèves de s’épanouir dans la société, mais ils ont, aussi, une fonction éducative, ils inculquent des valeurs aux élèves, le respect des autres, la tolérance... ils doivent donner l’exemple du travail, de la rigueur.

 

Les enfants, les adolescents ont aussi besoin de contacts avec les autres, hors du cadre familial...

Ils apprennent à vivre en société, avec les contraintes qu'elle suppose...

L’école transmet des codes de conduite nécessaires aux enfants et les prépare aux rôles sociaux de la vie d'adulte.

 

Avec le déconfinement, l'école n'a pas vraiment repris, puisque de nombreux élèves ne peuvent être accueillis en raison de protocoles sanitaires très stricts et très contraignants.

De nombreux parents s'inquiètent et sont à la peine face à cette situation qui perdure...

Ils comprennent que l'école est vraiment indispensable à l'épanouissement des élèves, et à leur propre tranquillité...
 

 

Source :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/en-attendant-lecole-les-desillusions-du-deconfinement

 

 

 

 

Le rôle essentiel de l'école...
Partager cet article
Repost1
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 08:10
La chloroquine est efficace... pour les gens qui ne sont pas malades...

 

Nouveau rebondissement dans ce qu'il faut bien appeler maintenant "l'affaire de la chloroquine" : une nouvelle étude montre l'inefficacité de cette molécule...

 

Les responsables de l'essai clinique britannique Recovery, l'ont annoncé vendredi 5 juin : le médicament ne montre "pas d'effet bénéfique" pour les malades du Covid-19.

 

"Recovery est un essai clinique contrôlé et randomisé (patients choisis par tirage au sort), méthode d'expérimentation considérée comme la plus solide pour tester des médicaments. Il est mené au Royaume-Uni sur plus de 11 000 patients de 175 hôpitaux pour évaluer l'efficacité de plusieurs traitements contre le Covid-19."

 

Alors, que faut-il en penser ?

Il est certain que les essais menés par Didier Raoult sur ce médicament se sont révélées parcellaires et très incomplètes.

La médecine, on le sait, n'est pas une science exacte : des médicaments lancés sur le marché ont été parfois reconnus inefficaces voire dangereux, avec des effets secondaires délétères.

 

Depuis l'époque de Molière, certes, des progrès considérables ont été accomplis mais il faut bien reconnaître que les médecins ne font toujours preuve du plus grand sérieux...

Dans le cas de la chloroquine, peut-être l'effet placebo a-t-il pu avoir une influence ?

 

En tout cas, la médecine ne sort pas grandie de ce feuilleton interminable : que d'études contradictoires ! Que de discours différents !

Qui détient la vérité ? Il est vrai que, longtemps, la conviction de Didier Raoult l'a emporté...

Mais une conviction est-elle suffisante ?

 

Elle a suffi, c'est sûr, à convaincre tous les adeptes de Didier Raoult !

Didier Raoult est populaire et sa force de conviction a pu jouer un rôle non négligeable dans l'opinion...

Il a même convaincu le président des Etats-Unis, en personne, Donald Trump ! Mais, il est vrai que Trump ne brille guère en matière de clairvoyance et de lucidité...

 

 Didier Raoult a eu une intuition et avec sa certitude, il a su entraîner l'adhésion d'un public nombreux, notamment sur les réseaux sociaux...

Il a su user de sa notoriété, de son influence mais la chloroquine n'a toujours pas fait ses preuves.

 

Quand la médecine devient une affaire de croyance, c'est comme si on retournait à l'époque de Molière...

Et que penser des hommes politiques qui ont pris parti dans le débat, sans avoir la moindre compétence médicale ?

 

 

 

Sources :

 

 

https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-pas-d-effet-benefique-de-l-hydroxychloroquine-selon-un-essai-clinique-majeur-05-06-2020-2378647_40.php

 

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/tribune-ce-qui-est-refuse-au-professeur-didier-raoult-est-permis-a-d-autres-07-06-2020-2378816_420.php

 

 

Une scène du Dom Juan de Molière :

http://www.toutmoliere.net/acte-3,405393.html

 

 

 

La chloroquine est efficace... pour les gens qui ne sont pas malades...
Partager cet article
Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 08:34
“Notre pays est grand. C’est ce que je pense. C’est le plus grand pays du monde..."

 

“Notre pays est grand. C’est ce que je pense. C’est le plus grand pays du monde. Nous allons le rendre encore plus grand."

Telle est la déclaration surréaliste à laquelle s'est livré Donald Trump devant l'église épiscopale St. John à Washington, endommagée lors des manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd.

 

Pour souligner son discours, Donald Trump brandissait une Bible...

Encore un déni de réalité de la part du président des Etats-Unis. Une façon aussi de se mettre en scène habituelle pour Donald Trump...

 

Alors que l'Amérique est à feu et à sang, Donald Trump réaffirme la grandeur de son pays, dont on perçoit plus que jamais les failles...

 

Une Amérique gangrenée par la violence, par le racisme, l'exclusion des plus pauvres et des plus démunis...

Une Amérique livrée au coronavirus : le nombre de morts du Covid-19 a désormais dépassé les 105 000 personnes aux Etats-Unis, le pays le plus touché du monde par la pandémie. 

 

 "D'après des données des Etats américains, The Washington Post montre que la surmortalité enregistrée entre début mars et début mai aux Etats-Unis n'est que partiellement attribuée au Covid-19. L'analyse menée par l'école de santé publique de Yale suggère que le nombre réel de personnes décédées à cause de la pandémie est bien plus élevé que le nombre officiel de décès du gouvernement."

 

Néanmoins, le déconfinement continue aux États-Unis, avec la volonté de relancer au plus tôt une économie qui a été pratiquement arrêtée par l'épidémie.

 

Au cours de cette crise, Donald Trump n'a cessé de faire des déclarations intempestives et outrancières : minimisant d'abord l'impact de l'épidémie, puis prônant l'usage de la chloroquine, suggérant  des injections à base de désinfectant ou encore proposant de soigner les malades avec des UV. 

 

Les Etats-Unis se retrouvent maintenant face à des émeutes, des troubles dans de nombreuses villes, des scènes de destruction et de pillage.

A New York ou Washington de nombreux incidents ont éclaté, à tel point que Donald Trump menace d'envoyer l'armée pour rétablir l'ordre.

 

L'Amérique, le pays le plus grand du monde ?

Chômage, pandémie, violences, discriminations raciales, culte des armes à feu, émeutes, insurrections...

Il faut avoir perdu le sens des réalités pour ne pas percevoir le gouffre qui menace les Etats-Unis.

 

 

Sources :

 

https://www.lindependant.fr/2020/06/02/encore-une-nuit-demeutes-aux-usa-les-images-du-chaos-a-new-york,8913359.php

 

 

https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2486227-coronavirus-dans-le-monde-un-bilan-alarmant-en-amerique-latine-et-aux-usa/

 

 

 

“Notre pays est grand. C’est ce que je pense. C’est le plus grand pays du monde..."
Partager cet article
Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 10:19
Dites-le en français !

 

 

Avec la crise du coronavirus, on a vu se développer et se multiplier nombre d'anglicismes...

Avant l'épidémie, nous n'avions jamais entendu ce terme "cluster" utilisé dans le jargon scientifique. Les hommes politiques l'ont rapidement adopté  : ainsi Olivier Véran, notre Ministre de la santé l'utilise sans cesse.

Ce mot anglais assez obscur est employé régulièrement dans les médias...

 

Pourtant, il existe des mots français qui correspondent à cette réalité : on pourrait ainsi parler de "foyer" ou de "foyer épidémique", ou encore de "foyer de contagion."

Pourquoi privilégier un terme anglais ?

Défendons notre langue ! Dites-le en français !

 

On peut aussi évoquer le "care", autre exemple de ces anglicismes à la mode... Pourquoi ne pas employer le mot "soin" ou encore l'expression "éthique de la sollicitude" qui existent en français ?

 

Que dire aussi du terme "tracking"  qui n'est autre qu'une application de traçage ?

Partout, l'anglais s'impose de manière envahissante.

 

On a aussi l'habitude de dénoncer les "fake news", alors que nous disposons en bon français de ces expressions : "fausses nouvelles, fausses infos, infox".

 

Notre langue française est ainsi constamment menacée par l'intrusion de l'anglais dans de nombreux domaines.

 

Les hommes politiques devraient eux-mêmes donner l'exemple car leurs discours sont répercutés et reproduits à l'infini : ils exercent donc une influence sur leur auditoire.

Le mot "cluster" nous est devenu ainsi très familier, comme s'il appartenait à notre langue. On perçoit bien pourtant ses origines anglaises.

 

Mais la mode est à l'uniformisation et à la mondialisation : l'anglais devient la langue de référence dans de nombreux pays.

 

Tant de  mots sont utilisés sur la toile et ailleurs "pour faire tendance" : "News, la semaine du white, The voice, Secret story..."

Le snobisme de certains, la mode, la pub taillent en pièces notre langue.

Comme si on en avait honte... nos mots s'effacent devant l'invasion de la langue anglaise.

 

Il convient cependant de lutter contre cette invasion progressive de la langue anglaise.

Chaque fois que c'est possible, dites-le en français !

 

 

Source : à partir de 31 minutes, 40 secondes...

 

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-31-mai-2020

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 10:28
Gautier Capuçon : des concerts en plein air, cet été...

 

Une belle initiative du talentueux violoncelliste Gautier Capuçon : la star internationale du violoncelle lance «Un été en France», une tournée des villes et des villages où il jouera en plein air.

Gautier Capuçon se propose de jouer partout en France où on l'invitera...

 

La musique mise à la portée de tous... la musique qui nous apporte tant d'émotions, de sensibilité, d'harmonie, d'autant plus quand elle est vécue en direct...

Après ces mois de confinement où tous les spectacles étaient à l'arrêt, il est probable que cette initiative rencontrera un vif succès.

 

J'espère bien sûr que Gautier Capuçon viendra se produire dans ma ville... 

 

"Sur une place de village, devant un monument, dans un champ, je pourrai jouer partout pourvu qu'il y ait une prise électrique... Il faudra juste brancher deux enceintes et un iPad où seront enregistrées les parties de piano de mon ami Jérôme Ducros. Ce sera gratuit et respectueux des règles sanitaires, bien sûr.", précise le musicien...

De nombreux musiciens se sont ainsi mobilisés pendant le confinement et ont donné des concerts gratuits sur internet...

La musique est un langage universel, elle est source de bonheur...

 

"De qualité, la musique envahit âme et corps, emplit, sature les os. Immobilise, saisit, pétrifie... rend dense et attentif. Elle aère, allège, libère, assouplit, dynamise les muscles, fait voler. Fait couler, ruisseler, fait jaillir les larmes et les mouvements. Allume les sentiments, embrase les émotions, enflamme l'intelligence, incendie l'inventivité..." c'est ainsi que Michel Serres décrit les effets magiques de la Musique...

 

Nous avons tous hâte de retrouver des spectacles musicaux de qualité... et dans un cadre naturel, c'est d'autant plus agréable...

Il faut souhaiter que d'autres musiciens prolongent cette initiative... que d'autres musiciens se lancent dans l'aventure de ces spectacles de plein air, une façon de renouer avec d'anciennes traditions...

 

Comment ne pas admirer le talent des musiciens ? Tant de temps passé à maîtriser leur instrument, tant de patience, de concentration !

Tant de passion vouée à la musique !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 10:35
La danse des masques...

 

 

Il suffit de se promener dans les rues pour voir avec quelle négligence les gens portent les masques...

Masques sous le menton, masques sous le nez, masques sur le cou, masques enlevés puis remis...

C'est la danse des masques...

 

De fait, il est difficile de tenir un long moment sous un masque : on étouffe, encore plus avec la chaleur, ça gratte, ça pique, et inévitablement, on est amené à le réajuster, à le toucher.

Quant aux porteurs de lunettes, ils doivent subir la buée qui envahit régulièrement les verres...

Quand on voit tous ces gens qui portent si mal leur masque, on se demande si le port du masque n'est pas contre productif.

 

Si on y réfléchit, la contamination peut se faire par la bouche ou le nez mais aussi par les yeux, via le canal lacrymal. Un masque ne protège donc pas de tout. C’est d’ailleurs pour ça qu’à l’hôpital les soignants utilisent aussi des lunettes étanches.

 

Il faut veiller surtout à l'application des gestes barrière, distanciation, lavage de mains...

Les gens portent le masque, ce qui les rassure : il pensent ainsi être bien protégés.

C'est aussi un risque car, dans ce cas, on a tendance à prendre moins de précautions, ce qui peut être dangereux...

Ne pourrait-on imaginer des masques plus confortables qui soient efficaces ?

On sait que les visières ne sont pas vraiment protectrices...

 

"Le 12 avril, une étude sud-coréenne concluait à l’inefficacité des masques, y compris chirurgicaux dans la limitation de la transmission, en raison notamment de la taille des particules virales, capables de traverser les masques. "

 

"Selon plusieurs spécialistes, les inconvénients des masques l'emportent largement sur ses bénéfices. L'utilisation de masques médicaux à grande échelle peut créer un faux sentiment de sécurité, et entraîner la négligence d'autres mesures essentielles, telles que l'hygiène des mains et la distanciation physique", remarque par exemple l'OMS."

 

Que dire des masques qui sont jetés dans les rues par leurs utilisateurs ? Ils sont également des sources de contaminations dangereuses. Les pouvoirs publics alertent sur ce nouveau phénomène dangereux pour les agents de nettoyage, pour les piétons, comme pour la planète.

 

 

Sources :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-si-masques-faisaient-plus-mal-bien-80893/

 

 

 

https://parismatch.be/actualites/sante/389609/porter-un-masque-dans-la-rue-est-il-vraiment-efficace

 

http://sudrenault.org/avantages-et-inconvenient-du-port-du-masque

 

 

La danse des masques...
Partager cet article
Repost0
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 08:45
Voici venu le temps du trikini...

 

On connaissait le bikini, voici venu le temps du trikini...

On n'arrête pas les innovations de la mode : la mode s'adapte à l'air du temps, et même au coronavirus... désormais, on peut acheter un trikini, mais qu'est-ce que c'est ?

 

Une marque de maillots de bain italienne du nom d'Elexia Beachwear a imaginé des masques assortis à des tenues de bain...

 

Ainsi, le masque devient un véritable accessoire de mode que les élégantes porteront cet été sur les plages...

Le masque n'est plus simplement protecteur, si tant est qu'il le soit vraiment, il devient un signe d'élégance, de distinction...

 

Il est vrai que ces tenues sont seyantes, mais Il doit être inconfortable de se baigner avec un masque...

Peut-être le masque est-il  destiné à être enlevé le temps de la baignade ?

On imagine les marques de bronzage que vont laisser ces masques sur les visages... pas très joli comme effet...

 

L'univers de la mode s'adapte à toutes les situations : c'est là une occasion de vendre de nouveaux accessoires, même s'ils ne sont pas forcément utiles.

Certains créateurs ont aussi imaginé des masques assortis à des robes : alors, là, c'est le total look...

 

Ainsi va notre monde voué à la consommation, aux achats inutiles, à une certaine futilité...

Tout est fait pour nous inciter à consommer : les fêtes, les promotions, les ventes privées se succèdent sans arrêt.

Et même le coronavirus permet de lancer de nouveaux produits...

Le plus souvent, on nous vend des apparences : voitures de luxe, vêtements clinquants, médicaments miracle...

 

Il s'agit de nous vendre des faux-semblants, des illusions, des chimères : il faut que les gens achètent et recommencent !

"Jette-achète", telle est la devise de nos sociétés : peu importe la qualité de ce que l'on nous propose, ce qui importe, ce sont les apparences.

 

En l'occurrence, se soucie-t-on de la qualité de ces masques de protection  assortis aux maillots de bain ? Sont-ils vraiment protecteurs ?

Encore une fois, on nous vend du rêve, du clinquant, des apparences...

Or, ce qui importe pour un masque, c'est le fait qu'il soit efficace, fonctionnel, pratique...

 

 

Sources :

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/ceci-sappelle-un-trikini-ou-lart-dassortir-son-masque-a-son-bikini_fr_5ec4dd44c5b6d90bc30f08f9?utm_hp_ref=fr-homepage

 

 

 

https://fr.blastingnews.com/buzz/2020/05/ete-le-trikini-la-tendance-imposee-par-la-pandemie-003140579.html

 

 

Voici venu le temps du trikini...
Partager cet article
Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 10:08
Nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence...

 

Notre monde moderne est bruyant, bruit des voitures, des avions, des travaux, des machines, musiques tonitruantes...

 

Avec le confinement, nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence : apaisement, quiétude, concentration, créativité...

Le silence qui devient une denrée rare dans nos sociétés vouées à la vitesse...

 

D'ailleurs, avec le déconfinement, les bruits resurgissent : la circulation reprend, se fait plus intense, bruits des voitures, des camions, vrombissements des motos.

Des bruits réguliers qui masquent le chant des oiseaux...

Des bruits fatigants, récurrents qui perturbent notre système nerveux...

 

Ainsi, "le silence est bien en voie de disparition, même pour les lieux voués au silence...", écrit Umberto Eco...

 

Il rajoute : "Le silence est en passe de devenir un bien très onéreux, et d'ailleurs, il n'est à la disposition que des gens riches pouvant s'offrir une villa dans la nature verdoyante ou d'alpinistes mystiques s'enivrant tellement du silence immaculé des sommets qu'ils finissent par tomber au fond de crevasses, si bien que la zone est ensuite polluée par le vrombissement des hélicoptères des secouristes."

 

Et Umberto Eco en vient à imaginer qu'on pourra, un jour, vendre un  "package de silence, dans une pièce capitonnée au prix du billet d'un fauteuil à la Scala..."

Le silence se paiera au prix fort, dans un monde de bruits permanents, le silence sera un luxe encore réservé aux plus riches.

 

Le télé travail est peut-être une solution pour réduire les bruits inhérents à la circulation, ce qui permettrait aussi de restreindre la pollution de l'air de nos villes.

 

Nos villes sont depuis longtemps saturées de voitures, on ne sait plus où se garer... La voiture, outil de libération, à ses débuts, devient une servitude, à bien des égards.

 

Le bruit provoque  une gêne et un stress qui perturbent l'organisme, humain ou animal. Chez l'homme, cela peut entraîner des problèmes d'irritabilité, d'insomnie et de dépression. 

Le bruit est une véritable nuisance : "du bruit à un fort niveau sonore et lors d'une exposition sans protection auditive peut aboutir à un traumatisme, aboutissant à des pertes auditives partielles ou totales, à des acouphènes et de l'hyperacousie. Les conséquences sont parfois dramatiques dans la vie de l'individu car ces pathologies sont irréversibles."

"Le bruit a aussi des effets sur la santé psychique. La permanence de sons indésirables, même à un niveau sans danger pour l'audition, augmente le stress, qui à son tour entraîne des troubles digestifs et des troubles du sommeil, augmente les risques cardiovasculaires et fait baisser la concentration. Le bruit, ainsi défini, est une cause d'anxiété, de dépression, d'irritabilité voire d'agressivité."

 

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruit

 

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-confinement-a-fait-un-bien-fou-a-vos-oreilles-voici-comment-en-garder-les-bienfaits_fr_5eb54fdbc5b62d0addad6a32?ncid=other_topvideos_cp1pj3fgmfs&utm_campaign=top_videos

 

Nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence...
Partager cet article
Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 11:02
Le covid-19 fait le bonheur des abeilles...

 

 

Les abeilles des Vosges sont en pleine forme. Pierre Stephan, apiculteur en Alsace, a le sourire. En 20 ans, ses abeilles n’ont jamais autant produit de miel. 


Pierre Stephan est apiculteur en Alsace dans le Parc régional des Vosges du Nord. En vingt ans, il n’a jamais connu un début de saison pareil, la production de ses abeilles explose. Selon lui, le confinement y est pour beaucoup. 

 

Outre une météo favorable, la baisse des activités des agriculteurs a réduit les traitements. Ainsi, "tout est calme et moins pollué, les abeilles peuvent butiner sans être dérangées".

Moins de pesticides, moins de polluants, et les abeilles retrouvent forme et santé...

 

Tout le monde a pu le remarquer : en cette période de confinement, la nature a repris ses droits, elle s'épanouit en ce début de printemps.

Les chants des oiseaux se font plus présents dans les jardins. On en aperçoit de plus en plus dans les arbres...

 

Moins de pesticides dans l'air, moins de pollutions sonores... Et la nature revit...

Les abeilles menacées d'extinction retrouvent de la vigueur...


On le sait... les abeilles sont en danger : depuis des années, des colonies entières sont décimées en raison d'une agriculture intensive, de la monoculture, et de l'utilisation de ces pesticides.

Certains miels sont eux-mêmes pollués  et contiennent des résidus dangereux, il est donc urgent d'agir pour interdire ces substances délétères.

Le covid-19 s'est chargé de remettre de l'ordre dans cette utilisation abusive de produits toxiques.

 

Voilà une leçon dont nous devons tirer profit...

 

Sans les abeilles, on le sait, plus de pollinisation, sans les abeilles, un grand nombre de cultures sont vouées à l'extinction pure et simple...

Sans les abeilles, l'homme lui-même est menacé car des équilibres écologiques essentiels sont mis en péril.

Cessons de malmener notre planète, de la polluer dans tous ses espaces : sur terre, dans les mers, les océans.

Notre agriculture doit être plus respectueuse de l'environnement.

 

Les abeilles vont mieux, mais pour autant, les effets du confinement risquent d'être bien éphémères : : les rejets de CO2 sont actuellement en forte baisse. "Le Haut Conseil pour le Climat estime que, depuis le début du confinement, ils ont diminué, en France, d’environ 30%, ce qui est énorme : conséquence directe de la baisse de l’activité économique et des transports."

 

"Mais, ceci n’est qu’une parenthèse, et la plupart des experts anticipent un effet rebond au moment de la reprise des activités, comme cela avait été observé après la crise financière de 2008. Malgré l’épidémie, nous continuons à émettre beaucoup trop de CO2, pour des raisons structurelles, notamment notre dépendance à l’électricité. Même si une plus grande partie de la population mondiale travaille à domicile, les gens ont toujours besoin du réseau électrique pour s’éclairer, se connecter à l’internet, pour se chauffer."


 

Sources :

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/apiculteur-alsace-20-ans-pierre-stephan-temoigne-mes-abeilles-n-ont-jamais-produit-autant-miel-1819660.html

 

https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/baisse-des-emissions-de-co2-tout-ca-pour-ca

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0