Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 11:28
Un léger murmure dans le pin...

 

 

 

Un léger murmure dans le pin... quelques éclats qui tourbillonnent dans l'air du printemps...

Un frisson dans les aiguilles du grand pin...

 

Dans les entrelacs des branches, un écureuil savoure une pigne avec délectation... silhouette brune et rousse, ombre chinoise dans les branches...

 

On entend la lente dégustation de l'animal, on entend un léger frémissement dans l'arbre.

 

Des éclats de pigne s'envolent dans l'air... doux papillons fragiles...

 

Dans la chaleur intense de l'après-midi, un écureuil fait entendre une musique imperceptible.

 

Soudain, sa queue en panache apparaît sur l'arbre...

Vif, il bondit de branche en branche, dévale le pin, tourbillon de lumière rousse sur le gris de l'arbre...

 

Soudain, l'écureuil virevolte dans les branches et s'évanouit derrière l'arbre.

 

Vision fugitive, éclair de roux...

Vision éphémère et fugace, tourbillon de vie !

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 14:42
Le lierre s'enroule et déroule ses feuilles vernissées...

 

 


 "Il a compris la race antique aux yeux pensifs
 Qui foule le sol dur de la terre bretonne,
 La lande rase, rose et grise et monotone
 Où croulent les manoirs sous le lierre et les ifs.


 Des hauts talus plantés de hêtres convulsifs,
 Il a vu, par les soirs tempétueux d'automne,
 Sombrer le soleil rouge en la mer qui moutonne ;
 Sa lèvre s'est salée à l'embrun des récifs."

 

 

Tel est l'hommage que rend le poète José Maria de Heredia au peintre français Emmanuel Lansyer, paysagiste qui a représenté la Bretagne dans de nombreux tableaux...

Heredia évoque magnifiquement ces paysages bretons fixés par le peintre : la lande, l'Océan, les vieux manoirs recouverts de lierre.

Le lierre semble conférer à ces manoirs encore plus de mystère...

 

Le lierre qui s'enroule et déroule ses feuilles vernissées sur les murs, les arbres, le sol : beau tapis de vert, le lierre qui orne et embellit les jardins de ses feuilles aux formes épanouies...

 

Le lierre côtoie la mousse, escalade les arbres, recouvre la terre, le lierre s'accroche partout, se répand, s'épanche dans un envahissement étourdissant...

 

Ce mot "lierre", avec ses deux voyelles imbriquées "i" et "é", sa double consonne gutturale "r" semble mimer la plante qui s'imprègne sur toutes les surfaces, sur la roche, les pierres, les branches...

 

Belles feuilles alvéolées, abondantes, prolifiques, le lierre nous offre des bouquets de verdure.

 

Ce mot venu du latin "hedera" est issu d'un verbe "prehendo", saisir, prendre...

Le lierre fut d’abord appelé "èdre", puis "l’ierre", et la fusion avec l’article défini a donné la forme définitive du mot...
  

Le lierre s'empare de tous les territoires, il chemine, se disperse, s'éparpille partout, il prend possession de tous les lieux, même les plus improbables.

 

Symbole de fidélité, d'attachement, le lierre aux feuilles éternellement vertes forme des tableaux étonnants, ruisselle sur les murs, les façades, les cyprès, les cèdres...

 

Associé au dieu du vin Bacchus, souvent représenté avec une couronne de lierre, cette plante représente aussi la prolifération, la gaieté, l'enthousiasme.

 

Le lierre protège une faune abondante qui se cache sous son feuillage, tout un monde d'insectes qui vit à l'abri de ces feuilles persistantes...

Le lierre recèle une vitalité mystérieuse, des myriades d'insectes qui peuplent ces sous-bois...

 

"Hedera", feuille de lierre ! Le mot est féminin, en latin, comme la plupart des noms d'arbres et de plantes...

"Hedera", peuplée de nymphes prolifiques, "hedera" souple et ondoyante !

 

Les feuilles de lierre couronnent aussi les poètes, et sont une façon de les honorer.

Ce mot fait surgir des images de luxuriance, d'harmonie et d'abondance !

 

 

 

 

Le poème de José Maria de HEREDIA  :

 

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jose_maria_de_heredia/un_peintre.html

 

 

 

Le lierre s'enroule et déroule ses feuilles vernissées...
Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 14:16
Les saoudiens refusent d'honorer les victimes des attentats de Londres...

 

 

 

Dans le cadre des éliminatoires du  Mondial de football 2018, l’Australie recevait, à Adélaïde, l’équipe d’Arabie Saoudite.

 

Il était prévu de respecter, juste avant le match, une minute de silence à la mémoire des victimes de l’attentat de Londres : deux jeunes Australiennes y ont perdu la vie.

 

Alors que l’équipe et le public australiens se recueillaient, les membres de l’équipe saoudienne se sont  dispersés sur le terrain, ne respectant pas cet hommage dû aux victimes.

 

Il semble que "la minute de silence ne fasse pas partie de la culture saoudienne" : c'est, du moins, le motif invoqué par les instances officielles de l'équipe saoudienne.

Il est, pourtant, d'usage de respecter les coutumes du pays par lequel on est reçu...

 

De plus, c'était l'occasion pour les joueurs de montrer qu'ils condamnent les attentats terroristes.

Ce manquement grave au respect dû à des victimes déshonore ceux qui ont ostensiblement méprisé cet usage.

Ce refus de respecter une minute de silence serait-il une façon de cautionner le terrorisme ?

 

A l'heure où le Qatar est montré du doigt pour son soutien au terrorisme, on oublie et on veut oublier que l'Arabie Saoudite est un des premiers pays à financer et alimenter le terrorisme islamiste.

Dans tous les cas, le refus de respecter une minute de silence sur un terrain de football n'est pas admissible : des joueurs, des sportifs de haut niveau se doivent de donner des exemples de civilité et de politesse.

De plus, le motif invoqué paraît pour le moins fantaisiste : comme le font remarquer certains, on peut se demander si le football lui-même fait partie de la culture saoudienne.

Et pourtant, l'Arabie Saoudite a une équipe de foot, participe à des tournois internationaux.

 

On voit bien que les joueurs saoudiens ont affiché un mépris ostensible des victimes des attentats.

Et ce mépris doit être condamné avec la plus grande véhémence !

 

Mais les grands médias semblent avoir occulté ce grave incident qui a terni cette rencontre sportive.

Le sport devait être une occasion de dépasser les différences entre les peuples : de plus en plus, il devient l'occasion d'exposer ces différences.

 

Les instances internationales devraient sanctionner l'équipe saoudienne pour un tel manquement aux règles les plus élémentaires de bienséance et de correction.

 

 

 

 

 

 

Les saoudiens refusent d'honorer les victimes des attentats de Londres...
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 10:16
Le nouveau ministre de l'Education favorable au retour du redoublement...

 

 

 

Le redoublement jugé trop coûteux avait été quasiment supprimé, lors du quinquennat précédent, avec le projet de refondation de l'Ecole : il était devenu exceptionnel, après accord des parents.

 

La suppression du redoublement avait forcément aggravé les difficultés des élèves qui arrivaient en classe de seconde sans avoir le niveau requis : lacunes en grammaire, en orthographe, difficultés de lecture...


 
De plus, quand le passage dans la classe supérieure devient quasi automatique, comment motiver les élèves pour les inciter à travailler ? Comment leur montrer toute l'importance du travail scolaire ? Les professeurs se retrouvent quelque peu démunis pour solliciter plus d'assiduité, de persévérance dans les efforts de la part de certains élèves...

 

Le nouveau Ministre de L'Education Jean-Michel Blanquer souhaite "autoriser à nouveau le redoublement" dès l'année scolaire 2017-2018, jugeant "absurde" son interdiction : c'est ce qu'il a déclaré dans un entretien au "Parisien" ce jeudi.

"Il n'est pas normal d'interdire le redoublement", estime le ministre. "Il y a quelque chose d'absurde à laisser passer de classe en classe des élèves accumulant des retards."

 

Une déclaration qui va dans le bon sens : le redoublement peut être une seconde chance donnée à l’élève, notamment en primaire. Redoubler peut permettre à un élève de revoir certains points qui ne sont pas acquis.

 

Pour limiter le nombre de redoublements, le ministre a, aussi, confirmé la mise en place de "stages de soutien" avant l'entrée en 6ème, qui seront assurés par "des enseignants volontaires, rémunérés sur la base d’heures supplémentaires".

 

Il faut souhaiter que le ministre n'en reste pas à des déclarations d'intention et que notre école redevienne véritablement une école de l'effort.

 

En supprimant le redoublement, en supprimant les notes, en amoindrissant les programmes, les ministères successifs ont construit une école du laxisme, de la passivité, de la paresse.

 Le passage dans la classe supérieure constitue, on le sait, un enjeu important, supprimer cet enjeu, c'est enlever de la valeur, du poids à l'enseignement, aux professeurs.

 

Les enseignants attendent aussi que soient rétabli dans les programmes un véritable enseignement de la grammaire, de l'orthographe, de la lecture.

 

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer annonce son intention de développer l'apprentissage de la musique dont il juge la place "insuffisante" : il semble, en effet, utile de donner une place importante aux disciplines artistiques qui ont été délaissées et mises au rebut, ces dernières années.

 

Quant au projet d'autonomie des établissements voulu par le nouveau ministre, il paraît dangereux à bien des égards : les chefs d'établissement pourraient recruter eux-mêmes les professeurs, la porte ouverte à toutes sortes d'abus, d'arrangements, de copinages, un système nuisible qui ne correspond pas du tout à notre culture de l'Education.

 

Il faut donc rester vigilant, face à toutes les annonces qui sont faites et combattre ce projet d'autonomie des établissements.

 


 

 

 

Le nouveau ministre de l'Education favorable au retour du redoublement...
Repost 0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 08:40
Sébastien Ginet : l'ignoble mensonge...

 

 

 

 Pour justifier un retard lors d’un rendez-vous avec les journalistes de France 3, Sébastien Ginet, candidat LR aux élections législatives dans la 2nde circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, avait évoqué la mort de sa mère à la suite d'un cancer du pancréas.... La rédaction de la chaîne avait alors vérifié ses propos et constaté que la mère du candidat était en bonne santé.

 

On sait que les hommes politiques n'hésitent pas à mentir, dans maintes occasions, notamment pour séduire des électeurs et leur promettre monts et merveilles.

 

Mais, en l'occurrence, le mensonge imaginé par ce candidat LR est particulièrement ignoble.

 

Une telle réaction infantile de la part d'un homme politique apparaît inquiétante et irresponsable, une excuse de collégien attardé, un comportement indécent et indigne...

Les hommes politiques seraient-ils prêts à tuer père et mère pour parvenir à leurs fins ?

L'image que donne Sébastien Ginet de la politique est déplorable.

 

Le candidat a essayé de se défendre ainsi :

"Dans une campagne malsaine où je ne cesse d'être attaqué (...) je suis victime d'une grosse fatigue en même temps que d'une réelle déprime et j'ai commis un écart de langage en même temps qu'un mensonge pour me justifier, ce que j'ai aussitôt regretté mais il était trop tard."

Le pauvre homme ! Une "victime" attaquée de toutes parts !

On croirait entendre les discours de François Fillon qui aurait été victime d'une cabale...

"Un écart de langage" ? Un doux euphémisme pour qualifier une affabulation indigne....

 

Tout de même, évoquer la mort fictive d'un proche, d'une mère... il faut être tombé bien bas.

 

Les hommes politiques qui devraient donner l'exemple de la probité, de l'honnêteté, de la vérité, se discréditent trop souvent par leur comportement.

Les affaires se multiplient et les français sont saturés de ces débordements.

 

Quand les hommes politiques se comportent comme des sagouins, quand ils donnent l'exemple du mensonge, de la bêtise, de la vilenie, on se dit que les enfants et les adolescents ont bien du mal à trouver des repères.

 

Sébastien Ginet est jeune encore, il a une trentaine d'années mais cela ne peut justifier de tels agissements.

Quand on se lance en politique, on se doit d'être responsable de ses actes et de ses paroles.

Sébastien Ginet serait même un spécialiste en affabulation : il s'est déjà inventé des maladies, il a menti en maintes occasions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sébastien Ginet : l'ignoble mensonge...
Repost 0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 09:03
Communautarisme : la prise de conscience de Theresa May...

 

 


 

"Il existe, pour être franche, trop de tolérance à l'égard de l'extrémisme, dans notre pays... nous devons donc devenir beaucoup plus robustes pour l'identifier et l'effacer dans le secteur public et toute la société...nous devons vivre notre vie non pas dans des communautés distinctes et séparées mais comme un véritable Royaume Uni..." a déclaré Theresa May, après l'attentat terroriste qui a frappé encore la ville de Londres, ce samedi 3 juin.

 

Le communautarisme fait partie de la culture politique des britanniques... Ainsi, par exemple, aucune loi n'interdit le port du voile intégral au Royaume-Uni.

 

On se souvient des moqueries qu'avait suscitées le débat lancé en France sur le burkini de la part de nos amis anglais : railleries, lazzi de toutes sortes.

 

Et pourtant, le communautarisme conduit à des divisions qui fracturent nos sociétés : quand on vit en Grande-Bretagne, quand on vit en France, on se doit d'adopter les moeurs et les coutumes de ces pays, on ne peut se couper du reste de la société.

La foi religieuse est une affaire intime et ne doit pas s'exprimer dans le domaine public.

 

Les propos tenus par Theresa May montrent enfin une prise de conscience lucide et clairvoyante.

 

Il faut combattre l'extrémisme sur tous les terrains, partout où il s'exprime.

 

Comme l'affirme Michel Onfray dans son Traité d'Athéologie, "l'Islam est structurellement archaïque, il contredit tout ce que la philosophie des Lumières a obtenu depuis le 18 ème siècle en Europe et qui suppose la condamnation de la superstition, le refus de l'intolérance, l'abolition de la censure, le rejet de la tyrannie, la fin de toute religion d'Etat, la proscription de la pensée magique..."

 

L'extrémisme islamiste fonctionne dans cette logique du repli sur soi, de la haine des Lumières, du machisme, de la misogynie, de la négation des droits de l'homme.

 

Il convient de préserver nos valeurs universelles de liberté, d'égalité, de solidarité : ce sont ces valeurs qui doivent être défendues par tous.

 

Il existe en France des quartiers où les femmes sont bannies : on ne peut plus l'accepter.

On voit dans nos rues de plus en plus des jeunes filles porter le voile : une affirmation d'une identité religieuse qu'il faut combattre par l'éducation.

 

Que symbolise le voile sinon une forme de soumission de la femme, contraire à l'idée d'égalité entre les sexes ?

 

Le communautarisme divise, sépare, désunit : il conduit au repli sur soi.

Assez de naïveté et d'angélisme ! Le communautarisme conduit vers l'extrémisme : il ne peut être une solution.

Theresa May annonce la mise en place de nouvelles réglementations pour réduire l'espace d'expression des extrémistes sur Internet. Elle veut aussi consacrer davantage de moyens pour identifier et éradiquer l'extrémisme au sein de la société britannique. 


 

 

 

 

Communautarisme : la prise de conscience de Theresa May...
Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 13:04
Premiers bains pour les petits cygnes...

 

 

 

Deux jours après leur naissance, voilà déjà les petits cygnes sur l'eau : ballottés par les flots, fragiles, graciles, ils apprennent à apprivoiser les remous et les vagues...

 

 

L'un s'endort et se laisse bercer par les flots, l'autre, curieux goûte l'eau, découvre le monde.

 

La mère les accompagne dans leur périple et surveille attentivement leur baignade.

 

Un bonheur de voir les poussins suivre leur mère...

 

Un bonheur de les voir découvrir l'eau, ses transparences, ses ondoiements, ses reflets, ses teintes changeantes...

 

Sur le bleu de l'eau, leur silhouette ronde, aux teintes douces dessine des arabesques...

 

Sur le bleu de l'eau, leur duvet soyeux attire tous les regards...

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Repost 0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 14:01
Une invitation à la chasse aux papillons...

 

 


Peut-on refuser une invitation à la chasse aux papillons ? Ce jour-là, dans le parc de la ville, on est attiré par un comptoir improvisé où sont installés de petites cabanes de bambous et des livrets consacrés à la protection de la nature et des fleurs.

 

La ville organise cette animation pour sensibiliser les promeneurs à la préservation de la nature : il s'agit d'inciter les jardiniers à éviter l'utilisation des pesticides.

 

Sur le comptoir, on peut découvrir de petites cabanes servant à protéger les abeilles : des bambous reliés entre eux permettent aux insectes de trouver de multiples abris pour cacher leurs oeufs.

On peut admirer aussi un carabe doré, bel insecte qui a pour fonction d'assainir les jardins : appelé aussi "jardinière", il consomme les parasites tels que limaces, escargots, doryphores, chrysomèles... certains carabes se nourrissent, aussi, de mauvaises herbes.

 

Cette sensibilisation à la protection de la nature me paraît essentielle : trop d'insectes utiles, des pollinisateurs disparaissent de nos jardins, il convient de les protéger, et d'éviter l'abus des pesticides.

 

Puis, on nous invite à partir à la chasse aux papillons sur les hauteurs du parc : comment pourrait-on refuser une promenade dans la nature à la recherche de papillons ?

 

Munie d'un filet à papillons, de jumelles, une animatrice du Cogard, Centre ornithologique du Gard nous entraîne dans son sillage pour une découverte des différents espèces présentes dans le jardin.

On apprend que les papillons appartiennent à la classe des lépidoptères, car leurs ailes sont couvertes de petites écailles qui se chevauchent comme des tuiles.

Chaque espèce se caractérise par des couleurs et des motifs spécifiques.

 

Dès qu'on s' approche des massifs de fleurs, on aperçoit un magnifique papillon aux teintes de xanthe : il est posé sur des corolles de valérianes, savourant le nectar des fleurs.

On découvre qu'il s'agit d'un "citron", ce nom évoquant clairement les couleurs éclatantes de cette espèce.

On admire les teintes lumineuses de l'insecte, mais dès qu'on l'approche, le papillon s'envole et disparaît dans les fourrés.

Impossible de capturer l'animal...

 

Plus loin, on aperçoit un spécimen plus petit, tacheté, de couleurs brunes...

Le papillon se laisse, cette fois, attraper dans les mailles du filet : il s'agit de l'emprisonner avec délicatesse, d'un geste sûr, afin de ne pas le blesser.

Précautionneusement, il est recueilli dans une boîte en plastique, en vue d'une observation attentive, un principe absolu est appliqué : ne pas blesser l'insecte.

L'observation révèle un papillon brun tacheté de noir : il pourrait s'agir d'un "satyre" ou d'une mégère", mais non, on reconnaît bientôt un "tirsis".

Les enfants sont éblouis par la capture du papillon qui s'agite dans la boîte, puis qui s'immobilise.

 

On relâche ensuite le bel insecte qui s'envole rapidement dans la jardin.

 

Plus loin, un autre massif de fleurs révèle la présence de deux papillons blancs qui "papillonnent"...

Après une course sur la pelouse, l'animatrice happe un des insectes dans son filet, l'emprisonne dans la boîte, et on peut alors admirer une "piéride" du chou, un papillon blanc tacheté de points noirs...

Nouvel émerveillement devant les ailes déployées de l'insecte !

Nouvelle observation attentive de ce spécimen encore différent...

 

Les yeux remplis de ces images chatoyantes de papillons, nous rejoignons le bas du jardin..

Les enfants sont enchantés de leur balade champêtre : ils ont appris comment capturer, observer des papillons, ils ont appris leurs noms évocateurs, quelques unes de leurs caractéristiques...

La promenade a aussi permis à chacun d'admirer les fleurs du jardin : valérianes, nénuphars, rudbeckias, calendulas...

 


 

 

 

 

 

Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 09:23
Voici venu le mois de Junon...

 

 

Voici venu le temps de Junon... Voici venu le temps des fleurs qui s'épanouissent et nous offrent leur renouveau...

Junon, la céleste, Junon, la reine, déesse de la lune, de la fécondité, est associée au mois de Juin.... Junon nous annonce l'été flamboyant, des clartés nouvelles, des jours plus doux, des lumières qui s'attardent à l'infini....


Le mois de Juin nous promet les langueurs de l'été, des paysages de ciels d'embruns lumineux, des aubes apaisées, des couchers de soleil étonnants aux teintes de rose rouge éclatant...

Junon, la sélénite, nous promet des nuits sereines aux lunes flamboyantes...


C'est le mois du renouveau, des chaleurs accablantes qui s'installent, des bonheurs somptueux...


La liberté retrouvée, la nature offerte aux regards, l'air transparent, les odeurs de genêts qui emplissent les jardins...


C'est le mois des ardeurs qui commencent, des parfums qui s'épanouissent, dianthus, géranium, menthes ensoleillées...


Juin nous emporte vers le bel été, ses caresses, ses bonheurs, le plaisir des baignades, de la mer aux doux replis, des calanques irisées de lumières....


Juin nous transporte vers des sensations perdues et retrouvées : les parfums enivrants de l'onde salée, le murmure des vagues, les ondoiements de l'eau de mer qui nous emmènent vers le large, loin du monde ordinaire et banal, l'insouciance renouvelée, le bonheur des mouvements sur les flots...


Juin nous permet de nous fondre dans la nature, de nous en imprégner, de percevoir l'harmonie du monde dans de nouvelles fusions...


Mois de la souveraine des dieux, mois divin, mois de la lumière ! Juin nous apporte un bien-être, un plaisir des sens, il chante les retrouvailles avec la nature....


Il ouvre le cycle des mois de l'été, nous emporte vers un monde renouvelé : il nous donne envie de nous enivrer de parfums, d'observer une nature épanouie, la variété du monde, d'écouter sa voix, de goûter les couleurs nuancées du soir qui s'attarde....


De voir des paysages de lune, des obscurités pleines de douceurs, des nuits d'étoiles...

De dormir sous la voûte céleste, d'admirer les clartés de rayons de lunes...

De goûter à des ciels épris de liberté, des ciels plus purs, plus lumineux....

De nous enivrer de sensations !







 

Photos : rosemar

Voici venu le mois de Junon...
Repost 0
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 14:10
Les exposés...

 

 

 

 

Les élèves sont invités parfois à prendre en charge des exposés qui leur permettent de faire des recherches personnelles, de se cultiver, de s'exprimer à l'oral...

 

Dorénavant, grâce à internet, les élèves disposent d'une multitude de sources d'information, wikipédia et d'autres sites leur offrent une diversité et une rapidité qui n'existaient pas autrefois. L'ordinateur a bouleversé les modes de communication et de connaissances.

 

Pour autant, on est parfois étonné par la pauvreté des exposés produits par les élèves : alors qu'ils bénéficient d'une grande diversité de sources, les adolescents ne savent pas approfondir le travail de recherches, ils se contentent du minimum, plus grave, ils commettent de grossières erreurs, attribuent indûment une oeuvre à un auteur, par exemple.

 

Est-ce une volonté de bâcler le travail, d'aller au plus vite ? C'est d'ailleurs là l'esprit même d'internet : on peut puiser l'information très rapidement mais encore faut-il bien l'interpréter, bien l'analyser, y passer du temps, donc...

 

En revanche, les adolescents aiment construire des diaporamas, avec des illustrations mais le texte qui les accompagne est souvent trop sec, superficiel.

 

On perçoit bien combien ces jeunes sont influencés par le règne de l'image : pour eux, l'image prime sur la réflexion, de belles images de préférence...

Pour eux, l'image est essentielle, d'ailleurs souvent ils ne pensent pas à la commenter en détail : l'image s'impose et se suffit à elle-même.

 

La réaction des élèves à la fin de chaque exposé est aussi invariable : ils applaudissent en forme de soutien la prestation accomplie par leur camarade, quelle que soit d'ailleurs la qualité de l'exposé, une façon de se rassurer peut-être, de s'affirmer, de considérer que tout exposé mérite des applaudissements.

 

Il est bon de réserver ce type d'exercices à la fin de l'année mais il faudrait aussi les multiplier car les élèves ne savent pas s'exprimer à l'oral souvent : ils lisent leur texte, de manière monocorde, la tête plongée sur leur feuille, incapables de faire face à un public, de le regarder.

 

D'ailleurs, c'est en faisant des exposés qu'ils prennent eux-mêmes conscience des difficultés du métier d'enseignant : affronter un public, éviter les erreurs, maîtriser ce que l'on dit, ne pas bafouiller, être parfaitement concentré...

 

Ces exercices révèlent combien les élèves d'aujourd'hui manquent, parfois, d'autonomie, ne savent pas toujours se concentrer sur un travail, privilégient l'image sur la réflexion : l'essentiel est d'aller vite, même si l'on commet des erreurs, l'essentiel est de passer par l'image, l"apparence...

 

Il faut, alors, montrer aux élèves l'importance de l'approfondissement,de la réflexion, du travail bien fait mais la tâche des enseignants se heurte au contexte dans lequel vivent ces adolescents : une époque où s'impose l'idée d'immédiateté, d'instantanéité... où tout doit aller très vite.

 

 

 

 

 

Les exposés...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/